Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Q1 2019 : la faiblesse de l'économie ralentit de 5 % la croissance des livraisons d'infrastructures dans le monde entier,
Selon Canalys

Le , par Bruno

61PARTAGES

9  0 
« Il convient de prendre sans délai des mesures concrètes pour réduire les risques qui menacent l’économie mondiale et asseoir les fondations d’une croissance économique stable et durable ». Tels sont les déclarations des Nations Unies dans un rapport intitulé : situation et perspectives de l’économie mondiale 2019. En effet, depuis le début de l'année 2018, la croissance de la production industrielle mondiale et du volume des échanges de marchandises a considérablement ralenti, en particulier dans les secteurs d’équipements et des biens intermédiaires à forte intensité commerciale. Le domaine informatique n’a pas été épargné, selon une étude du cabinet d’analyse Canalys, le taux de croissance mondial des livraisons d’infrastructures de serveurs, de stockage et des réseaux a ralenti de 4,8 % au premier trimestre 2019, la valeur totale du marché atteignant 38,8 milliards de dollars US. Selon cette étude, cela vient après une année 2018 stellaire, le taux de croissance pour l’année entière ayant atteint 16,3 %. Un ralentissement marqué par les dépenses d’investissement des grands constructeurs de cloud, une faiblesse persistante des dépenses des fournisseurs de services, la fin du cycle de rafraîchissement des mainframes et une expansion plus faible des ventes de serveurs et de stockage d’entreprise ont été les principaux facteurs.


Les indicateurs avancés mettent en évidence un certain fléchissement de la dynamique économique dans nombre de pays en 2019, sur fond d’intensification des différends commerciaux, de risques de difficultés et d’instabilités financières et de tensions géopolitiques latentes, le cas Huawei ou Chine – USA étant le plus patent. En parallèle, plusieurs pays développés sont aux prises avec un manque de moyens, lequel peut peser sur la croissance à court terme.

…avec des répercussions à long terme

Une période prolongée de faible croissance du commerce pèserait également sur la hausse de la productivité à moyen terme, et partant, sur les perspectives de croissance à plus long terme. Le commerce favorise la croissance de la productivité grâce aux économies d’échelle, à l’accès aux intrants et à l’acquisition des connaissances et des technologies auprès des contacts internationaux. Le commerce des services contribue également à l’inclusion, à la résilience et à la diversification. Ces circuits commerciaux sont intimement liés aux décisions d’investissement, aux gains de productivité, à la croissance économique et, en définitive, au développement durable. Notons que les perspectives pour le reste de l’année pourraient être incertaines, car les retombées de l’escalade des différents commerciaux commencent à affecter le commerce mondial et les résultats économiques.


Les livraisons ont augmenté de 3,7 % au cours du trimestre, contre 39,2 % pour la même période de l’année précédente. « Les fournisseurs se sont habitués a des taux de croissance élevées à deux chiffres au cours des 18 derniers mois, alimentés par la hausse des ASP, dus à l’actualisation des serveurs, à la hausse du prix des composants et à la demande de configuration plus élevée pour prendre en charge des charges de travail plus intensives en calculs. Les ASP commencent à se stabiliser et les livraisons d’unités sont en baisse », a déclaré Matthew Ball, analyste principal chez Canalys. « L’actualisation des serveurs est toujours en cours dans les entreprises, mais l’accent est placé davantage sur l’intégration des services multicloud avec des ressources sur site existantes dans le cadre de stratégies informatiques hybrides et de simplification des opérations ». La baisse des livraisons d’unités de serveurs a été plus forte parmi les solutions de grande envergure.


Par ailleurs, la croissance des expéditions de stockage a également ralenti au premier trimestre 2019, à 4,6 % contre 19,8 % au premier trimestre 2018. Les baies 100 % flash et les infrastructures hyper-convergentes restent des domaines d’investissement clé pour les clients. La mise en réseau est le seul segment d’infrastructure qui a enregistré une croissance plus forte que celle de l’année dernière, bien qu’a un niveau relativement bas, augmentant de 6,5 %. La réactualisation des réseaux de campus s’est poursuivie et le wifi 6 a gagné du terrain, alors que la communication des centres de données était à plat. SD Wan est apparu comme une opportunité de croissance clé, alors que les entreprises sécurisent et optimisent l’accès des succursales aux services cloud.

Pour l’année 2019, Canalys prévoit que les expéditions d’infrastructures mondiales augmenteront de 6,4 %. « La croissance de l’infrastructure informatique allait toujours être plus lente cette année, car le maintien des taux élevés enregistrés au cours des six derniers trimestres n’était pas plus durable. Plus la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine durera longtemps, plus elle aura d’impact sur l’économie et les investissements des entreprises. La confiance commence à régresser dans le monde entier et les banques centrales sont prêtes à adopter des mesures de relance si la situation se détériore », a ajouté M. Ball. Les fournisseurs ont déjà été confrontés cette année à de multiples défis liés à la guerre commerciale, en termes de gestion des chaînes d’approvisionnement afin de réduire l’exposition aux tarifs américains et le transfert de la fabrication en provenance de la Chine.

Les trois principaux leaders du marché des infrastructures au premier trimestre 2019 étaient Cisco, Dell EMC et Hewlett Packard Entreprise (HPE), qui représentaient ensemble 52,1 % du total des livraisons. Cela a augmenté de 50,5 % il y a un an. Cisco à continuer de dominer chaque segment du marché des réseaux, tandis que Dell EMC a encore progressé dans la catégorie des serveurs et du stockage, HPE est resté le principal concurrent dans tous les segments, son activité Aruba LAN sans fil prenant de plus en plus de parts. Huawei était le quatrième fournisseur avec 7,3 % de parts. Compte tenu du décret des États-Unis signé le 15 mai, il fait sans doute face au plus gros défi de la chaîne d’approvisionnement parmi les quatre principaux fournisseurs.

Source : Canalys

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :r

76 membres de l'OMC l'appellent à définir des règles sur l'e-commerce, la Chine veut être considérée comme un pays en développement pour en profite

Les États-Unis accusent Huawei d'avoir volé la technologie de test de téléphone portable de T-Mobile, et vendu de la technologie américaine à l'Iran

Huawei se prépare à une baisse de 40 % à 60 % des ventes internationales de smartphones, malgré le lancement de Honor 20, selon un rapport

Des preuves indirectes culpabiliseraient Huawei dans le bras de fer qui l'oppose aux USA, le géant chinois mériterait-il de perdre son empire ?

Rapport : La Chine devant les États-Unis dans la course pour la domination de l'IA, l'UE préoccupée par les conséquences non réglementées de l'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !