Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

AWS lance Amazon AppFlow, un nouveau service d'intégration qui facilite le transfert de données
Entre les applications AWS et les SaaS comme Google Analytics ou Salesforce

Le , par Stéphane le calme

78PARTAGES

9  0 
AWS a lancé Amazon AppFlow, un nouveau service d'intégration qui facilite le transfert de données entre les applications AWS et SaaS comme Google Analytics, Marketo, Salesforce, ServiceNow, Slack, Snowflake et Zendesk. Comme les services similaires, notamment Power Azure de Microsoft Azure, par exemple, les développeurs peuvent déclencher ces flux en fonction d'événements spécifiques, à des heures prédéfinies ou à la demande.

Contrairement à certains de ses concurrents, cependant, AWS positionne ce service davantage comme un service de transfert de données plutôt que comme un moyen d'automatiser les flux de travail, et, bien que le flux de données puisse être bidirectionnel, l'annonce d'AWS se concentre principalement sur le déplacement des données des applications SaaS vers d'autres Services AWS pour une analyse plus approfondie. Pour cela, AppFlow comprend également un certain nombre d'outils pour transformer les données au fur et à mesure qu'elles se déplacent dans le service.

Le service est à mi-chemin entre ce que peut offrir Azure Logic Apps (un service d’automatisation des workflows d’intégration, orienté développeurs) et Microsoft Power Automate (ex Microsoft Flow, destiné aux utilisateurs avancés, Citizen Developers et Citizen Data Scientists avec une approche très self-service).

« Les développeurs passent énormément de temps à écrire des intégrations personnalisées afin de pouvoir transmettre des données entre des applications SaaS et des services AWS pour les analyser; ceux-ci peuvent être coûteux et peuvent souvent prendre des mois », a déclaré Martin Beeby d'AWS, à propos de cette annonce. « Si les exigences en matière de données changent, des modifications coûteuses et compliquées doivent être apportées aux intégrations. Les entreprises qui ne disposent pas du luxe des ressources d'ingénierie pourraient se retrouver à importer et exporter manuellement des données à partir d'applications, ce qui prend du temps, pose des risques de fuite de données et a le potentiel d'introduire une erreur humaine ».


Selon lui, Amazon ApplFlow vient donc résoudre ce problème : « Amazon AppFlow vous permet d'automatiser les flux de données entre les services AWS et les applications SaaS telles que Salesforce, Zendesk et ServiceNow. Les administrateurs d'applications SaaS, les analystes commerciaux et les spécialistes de la BI peuvent rapidement mettre en œuvre la plupart des intégrations dont ils ont besoin sans attendre des mois avant que le service informatique ne termine ses projets d'intégration ».

Chaque flux (qu'AWS définit comme un appel à une application source pour transférer des données vers une destination) coûte 0,001 USD par exécution, mais, de manière typique AWS, il y a également des coûts associés au traitement des données (à partir de 0,02 par Go).

Et Martin Beeby de noter : « En plus de permettre aux données de circuler des applications SaaS vers les services AWS, il est également capable d'envoyer des données des services AWS vers les applications SaaS. La sécurité est notre priorité absolue chez AWS, et toutes les données sont donc chiffrées lorsqu'elles sont en mouvement. Certaines applications SaaS se sont intégrées à AWS PrivateLink; cela ajoute une couche supplémentaire de sécurité et de confidentialité. Lorsque les données circulent entre l'application SaaS et AWS avec AWS PrivateLink, le trafic reste sur le réseau Amazon plutôt que sur Internet public. Si l'application SaaS la prend en charge, Amazon AppFlow prend automatiquement en charge cette connexion, ce qui facilite le transfert de données privées pour tout le monde et minimise la menace d'attaques basées sur Internet et le risque de fuite de données sensibles ».

« Nos clients nous disent qu'ils aiment pouvoir stocker, traiter et analyser leurs données dans AWS. Ils utilisent également une variété d'applications SaaS tierces et ils nous disent qu'il peut être difficile de gérer le flux de données entre AWS et ces applications », a déclaré Kurt Kufeld, vice-président d'AWS. « Amazon AppFlow fournit aux clients un moyen intuitif et facile de combiner les données des applications AWS et SaaS sans les déplacer sur Internet public. Avec Amazon AppFlow, nos clients rassemblent et gèrent des pétaoctets, voire des exaoctets, de données réparties sur toutes leurs applications - le tout sans avoir à développer des connecteurs personnalisés ou à gérer l'API sous-jacente et la connectivité réseau ».


À ce stade, le nombre de services pris en charge reste relativement faible, avec seulement 14 sources possibles et quatre destinations (Amazon Redshift et S3, ainsi que Salesforce et Snowflake). Parfois, selon la source que vous sélectionnez, la seule destination possible est le service de stockage S3 d'Amazon.

Au fil du temps, le nombre d'intégrations augmentera certainement, mais pour l'instant, il semble qu'il reste encore beaucoup de travail à faire pour que l'équipe AppFlow élargisse la liste des services pris en charge.

AWS a longtemps laissé ce marché à ses concurrents, même s'il dispose d'outils comme AWS Step Functions pour créer des flux de travail sans serveur sur les services AWS et EventBridge pour les applications de connexion. Fait intéressant, EventBridge prend actuellement en charge une gamme beaucoup plus large de sources tierces, mais comme son nom l'indique, son objectif est davantage de déclencher des événements dans AWS que de déplacer des données entre des applications.

Pour les entreprises, ce nouveau service se présente donc davantage comme un concurrent d’Azure Logic Apps (qui dispose de plus de 200 connecteurs) et peut, comme ce dernier, être considéré comme une brique fondamentale d’une solution iPaaS (Integration Platform as a Service) en l’accompagnant d’un outil de gestion à grande échelle des événements (EventBridge chez AWS, Event Grid chez Azure) et d’un service de distribution de messages (Amazon MQ/Amazon SQS chez AWS, Service Bus chez Azure).

Comme pour ses concurrents directs, Amazon AppFlow ne nécessite aucun abonnement ou paiement préalable, l’entreprise cliente ne payant que pour le nombre de flux exécutés et le volume de données manipulées.

Source : AWS, blog Amazon, tarification

Et vous ?

Que pensez-vous de ce service ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !