Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La France et l'Allemagne lancent Gaia-X, un projet de création d'un écosystème de cloud computing en Europe
Qui vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard des géants de la Silicon Valle

Le , par Bill Fassinou

30PARTAGES

3  0 
Peter Altmaier, ministre de l'Économie allemand et Bruno Le Maire, ministre de l'Économie français ont lancé ce jeudi une initiative franco-allemande "pour une infrastructure européenne de données". Il s'agit de la création d'un écosystème de cloud computing qui vise à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard des géants de la Silicon Valley, Amazon, Microsoft et Google. La France et l'Allemagne veulent s'allier face à la migration des infrastructures informatiques de leurs institutions et entreprises vers les plateformes dites de "cloud" (informatique dématérialisée), dominées aujourd'hui par de grands acteurs américains comme Amazon Web Services (AWS), Microsoft (Azure) ou Google.

Ce projet baptisé Gaia-X vise à faire en sorte que les données des entreprises et institutions européennes soient hébergées en Europe, d'offrir la possibilité de changer facilement de prestataire et surtout d'échapper au "Cloud Act" américain. Rappelons que les États-Unis ont adopté en 2018 une loi extraterritoriale, baptisée Cloud Act (pour « Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act »). Elle confère aux autorités américaines, dans le cadre d'une enquête pénale, le droit d'exiger des entreprises le transfert de données vers les États-Unis lorsque celles-ci sont stockées à l'étranger.


Pour donner aux entreprises européennes la possibilité de stocker plus facilement leurs données sur le territoire, sans craindre leurs transferts à l'étranger, Gaia-X vise donc à fédérer et faire émerger des services européens. Gaia-X établira des normes communes pour le stockage et le traitement des données sur des serveurs situés localement et conformes aux lois strictes de l'Union européenne sur la confidentialité des données. Peter Altmaier, s'exprimant à Berlin, a décrit Gaia-X comme un « tir de lune » qui aiderait à réaffirmer la souveraineté technologique de l'Europe, et a invité d'autres pays et entreprises à se joindre au projet.

« Nous ne sommes pas la Chine, nous ne sommes pas les États-Unis, nous sommes des pays européens avec nos propres valeurs et avec notre propre intérêt économique que nous voulons défendre », a déclaré son homologue français Bruno Le Maire à Paris lors d'une conférence de presse. Cette initiative intervient alors que la France et l'Allemagne intensifient leur coopération économique pour compenser l'impact de la pandémie du covid-19. Tous deux ont soutenu un plan de relance à l'échelle de l'UE tandis que Berlin vient d'annoncer une importante relance budgétaire.

Dans un premier temps, 22 entreprises françaises et allemandes mettront en place une fondation à but non lucratif pour gérer Gaia-X, qui n'est pas conçu comme un rival direct des fournisseurs de cloud américain, mais arbitrerait plutôt un ensemble commun de règles européennes. « Construire une alternative basée en Europe n'est possible que si nous jouons collectivement », a déclaré Michel Paulin, directeur général d'OVHcloud, un fournisseur indépendant de services cloud français. Un concept important sur lequel repose Gaia-X est la « réversibilité », un principe qui permettrait aux utilisateurs de changer facilement de fournisseur. Les premiers services devraient être proposés en 2021.

« Fonctionnellement, ce sera une place de marché, où il y aura un catalogue d'offres de services peuplés par différents fournisseurs qui s'engagent à respecter certains principes », explique-t-on à Bercy. Les acteurs non européens ne seront pas exclus de la place de marché de Gaia-X, mais ils devront respecter les règles et garanties qu'elle impose, a-t-on expliqué de même source. C'est déjà beaucoup trop tard, selon les analystes de Gartner, qui prévoient que le marché mondial des services de cloud public augmentera de 17 % pour atteindre 228 milliards de dollars cette année. « Les principaux fournisseurs de cloud ont déjà agi rapidement pour développer ce marché », a déclaré Rene Buest, analyste chez Gartner.

« Le projet Gaia-X adopte la bonne approche pour monétiser les données dans l'ère émergente de la numérisation décentralisée, tout en s'assurant que chaque participant reste maître de ses données », déclare Xavier Poisson. « De nombreuses autres initiatives dans le monde vont dans le même sens, y compris des projets au sein de HPE. Depuis 2015, Hewlett-Packard Enterprise, à travers l'initiative Cloud28+, a offert au marché européen un catalogue de services de cloud computing pour accélérer le business et l'acquisition de connaissances liées au cloud tout en connectant les fournisseurs de services nationaux locaux aux utilisateurs finaux », souligne Nicolas Duffour, sous-directeur Méthodes et Services de plateforme au Ministère français de la Transition écologique et solidaire.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Selon vous, ce projet arrive-t-il trop tard comme le pensent certains analystes ?
Pour vous, quels devraient être les principes de base d'un tel projet ?

Voir aussi

La majorité des entreprises en France aspirent à la souveraineté numérique, une enquête de Hewlett Packard Enterprise

Les dépenses liées aux services cloud computing atteignent un niveau record au premier trimestre 2020, en hausse de 34 % en raison de la demande de travail à distance, selon Canalys

Microsoft avec Azure est le premier grand fournisseur de cloud computing à ouvrir des centres de données africains

Gartner s'attend à une croissance des services de cloud public de 17 % en 2020 ce qui devra porter le marché à 266,4 milliards dollars

AWS, Microsoft ou Google : quel géant du Cloud computing connaît la croissance la plus rapide ? Canalys donne un aperçu de la tendance au 1T2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de P_Avril
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/06/2020 à 13:29
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
C'est bien sur le papier . Il y a quand même beaucoup à redire :

> un flop comme ox.io la messagerie sécurisé franco-allemande ?
> basé avec du OVH okay . Quid du cloud grand public hubic ?
Bonjour,

J'ai peut-être mal saisi ton propos mais hubiC était justement un service proposé par OVH.

C'est d'ailleurs ce qui m'agace profondément lorsque je constate, de ma propre expérience, que plusieurs entreprises du CAC40 ont privilégiées des solutions comme AWS ou Azure, au dépends d'OVH. On croit rêver...

Une entreprise française avait développé une alternative "grand-public" sérieuse que nous avons laissé crever.

Qu'attendons nous pour encourager les offres de cloud professionnel d'OVH? Quelles crèvent à leur tour?
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/06/2020 à 15:22
Bonjour,

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
J'ai peut-être mal saisi ton propos mais hubiC était justement un service proposé par OVH.
Oui je confirme , 25 Go gratuit pour le grand public , made in OVH , plus que les 10 Go de Google et les 15 Go de Microsoft. En plus Cocorico c'est français !

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
C'est d'ailleurs ce qui m'agace profondément lorsque je constate, de ma propre expérience, que plusieurs entreprises du CAC40 ont privilégiées des solutions comme AWS ou Azure, au dépends d'OVH. On croit rêver...
La ou OVH a manqué le coche ?

> une bande passante pourrie
> pas assez comm sur le produit
> entre 750 000 et 1 000 000 de user
> pas de service messagerie associé ...

Pendant ce temps en France, au Benelux, en Italie et en Allemagne chaque boite fait son truc dans son coin ... laposte.net , mailo.com , posteitaliane.it , epost.de ... Chacun a son "service de cloud" .. du digiposte, du doccle.be ... Limité à 5Go. Pas d'appli de bureau . Une appli android pourri .

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Une entreprise française avait développé une alternative "grand-public" sérieuse que nous avons laissé crever.
Il y a eu 2 problèmes ...

> on laisse créver un produit B2C
> OVH se concentre uniquement sur du B2B ...

Pas étonnant que Hubic est fait un flop. PCloud, Idrive, Box, Dropbox ... Des alternatives peu clair .

Même les pays baltes sont mieux ! Mail.ee , inbox.lt , inbox.lv , inbox.eu ... proposent des offres "free" de 20 à 100 Go , avec messagerie et adresse mail !

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Qu'attendons nous pour encourager les offres de cloud professionnel d'OVH ? Quelles crèvent à leur tour ?
Le principal problème est qu'en europe chaque pays a plus ou moins un lourde bureaucratie ... Exemple en France Digiposte de laposte ne propose que 5 organismes par mois (genre banque, assurance, maladie, telecom, eau, gaz ...) ... Alors que le jumeau belge doccle.be propose par défaut 98% des démarches en ligne. De la facture d'eau en passant par les fiches de paies.

OVH ne va pas s'amuser à courir après des centaines, si ce n'est milliers d'entreprises ayant une mission de service public .

Belges : +/- 4 à 6 mutuelles pour 12 millions d'habitants
France : +/- 500 mutuelles pour 67 millions d'habitants

L'idée d'un "guichet unique" a la manière de doccle.be ou de ce qui se fait dans les pays baltes , j'aimerai bien le voir arriver en France ... Problème il y a tellement un mille feuille administratif en France qu'aucune entreprise ne s'aventurerait à essayer d'harmoniser la chose ... Surtout vue que la chose change tous les 4 matins ...

Plusieurs exemple :

Belgique : 580 communes pour une +/- 20 régies des eaux
France : 39 000 communes , 1 300 intercommunalités , des régies des eaux par commune / infracommunale / intercommunale soit quasiment plus de 1000 EPCI ... Je n'aimerais pas être l'admin BDD , sachant qu'il faut gérer les fusions et de communes, et les changements de noms de rues ... 2 à 3 par ans .

Pour les Mutuelles il y a des créations, suppression et rachats de mutuelles chaque année ... Une bonne dizaine. C'est une sacrée foire à gérer .

L'exemple des fiches de paies. En France 41 opérateurs peuvent légalement stocker les fiches de paies ... dont le gouvernement lui même . Ils ne peuvent rien stocker d'autres. C'est d'un ridicule sans nom ...

En France le principal problème pour que des boites OVH intéressent à la demat et la GED :

> trop d'administration publique
> mille feuille administratif
> émiettement du nombre d'interlocuteur public et semi public
> l’exception dans l'organisation est devenu la règle
> manque d'uniformisation et harmonisation
> administration publique plutôt pauvre avec des moyens SI ridicules
> administration encore "très papier physique"

Pour la petite anecdote, j'ai bossé en banque et à la sécu. Une loi française oblige les entreprises financières, banques, mutuelles, sécurité sociale à conserver une trace papier de chaque "compte ouverts" dans des archives depuis 1946 ! En 2018 le RGPD est passé par là et concerne aussi ces archives papiers ... Dont les entreprises ne savent plus quoi faire , cela coute , prend du foncier .

Les entreprises ne se soucient guère de la chose . On se retrouve donc avec des km de raques de papiers qui pourrissent ... Qui ont plus de 70 voir 80 ans ... Sans compter l'administration française qui a un retard de 15 à 25 ans en matière informatique.

> Pour conclure "oui " , j'ai bien peur que les offres pro OVH passent à la trappe d'ici 5 ans. Encore un raté d'avoir un fleuron qui se fera racheter ou disparaitra faute de reforme de l'administration française.

On s'en rend pas bien compte , mais le manque de reforme en France pour un système plus simple a de réelles répercussions.

---

La machine a écrire, le minitel sont passés par la . Sinon je peux aussi faxer le polycopié carboné
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 06/06/2020 à 18:04
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Les Pays Baltes sont par exemple au mieux concernant la dématérialisation des services d'état, pratiquement tout y est numérisé et le peuple Léton dispose même d'une smartcard nominative et du lecteur domestique afférant.
Tout comme leur scène hacking est l'une des plus efficiente au monde.
C'est ce que je cherchais comme exemple

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
La France dispose de chaines TV "d'état" mais n'a jamais vanté hubiC ou autre... Au lieu de ça on nous présente des journaliste bossant sous macOS.
Madame Michu n'a jamais su que moyennant un à cinq Euros par mois ces souvenirs seraient préservés de la moindre avarie à l'aide de services comme hubiC.
L'état français n'a jamais eu la notion de "bonne gestion" ou "gestion saine". C'est toujours de la dépense ... mais on regarde jamais les recettes ... Qui plus est avec des projets brouillons, couteux, une mauvaise organisation ou une surqualité inutile ...

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
C'est toujours pareil en France... Nous sommes un pays d’ingénieurs et de techniciens qui accouchent d'idées et d’innovations remarquables. Mais nous sommes incapables de les vendre, y compris a nos compatriotes.
C'est parfaitement cela.
1  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/06/2020 à 15:18
Comme d 'habitude , bien trop tard , l ' une des manières de tué ce truc , pour les GAFA ? Rendre leurs infrastructures gratis et en plus , elles gagneraient de l ' argent
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/06/2020 à 18:13
Bonjour,

Que pensez-vous de cette initiative ?
C'est bien sur le papier . Il y a quand même beaucoup à redire :

> un flop comme ox.io la messagerie sécurisé franco-allemande ?
> basé avec du OVH okay . Quid du cloud grand public hubic ?

Selon vous, ce projet arrive-t-il trop tard comme le pensent certains analystes ?
Oui car les opérateurs US sont déjà bien rodé ... marché hyper concurrentiel ... Le leader européen a déjà laché le morceau du b2c pour aller uniquement sur du B2B. Plus de hubic ...

Pour vous, quels devraient être les principes de base d'un tel projet ?
Etre compréhensible dans je ne sais combien de langue (du français au polonais en passant par le catalan ... )
Si EU , virer le moindre noyau US ou élément US ...
0  0 
Avatar de P_Avril
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/06/2020 à 15:56
Merci de ton retour, je vais plancher là dessus. C'est très enrichissant et je t'en remercie.

Quelques "approximations" ou remarques toutefois:

Les Pays Baltes sont par exemple au mieux concernant la dématérialisation des services d'état, pratiquement tout y est numérisé et le peuple Léton dispose même d'une smartcard nominative et du lecteur domestique afférant.
Tout comme leur scène hacking est l'une des plus efficiente au monde.

La France dispose de chaines TV "d'état" mais n'a jamais vanté hubiC ou autre... Au lieu de ça on nous présente des journaliste bossant sous macOS.
Madame Michu n'a jamais su que moyennant un à cinq Euros par mois ces souvenirs seraient préservés de la moindre avarie à l'aide de services comme hubiC.

Deux poids, deux mesures.

C'est toujours pareil en France... Nous sommes un pays d’ingénieurs et de techniciens qui accouchent d'idées et d’innovations remarquables. Mais nous sommes incapables de les vendre, y compris a nos compatriotes.
0  0 
Avatar de cflashball
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 05/06/2020 à 15:17
Utiliser 30-40 fois le même nano algo de programmation neuro-languistique sur la même personne et ce en plus sur une personne qui comprend le principe, est une preuve de stupidité surtout quand la personne connaît les possibilités techniques offertes par les frameworks permettant d'injecter de fausses données au moment ou la cible se connecte à un serveur informatique. Soyez aussi plus créatifs niveau support parce que là aussi c'est vexant. Après quelques emballages de fromage GAIA fabriqués sur mesure, des vidéo sur youtube dans le titre desquelles on injecte le mot GAIA....
Un raisonnement basé sur une hypothèse de départ se retrouvant être fausse est lui à son tour faux, or une des hypothèses de départ est que je ne comprenne pas ce genre de chose.
Voir un avion de ses propres yeux sur lequel serait marqué GAIA serait impressionnant ou plus simplement un camion de transport avec ce nom marqué en grand sur la remorque, mais ça on me souffle dans l'oreille que ça existe déjà : ne vous vous êtes jamais fait livrer des marchandises par 1 seul ou DPD ? Moi si, comme vous pouvez le voir dans mon historiques d'achat chez nutrixeal.fr . Si vous voulez m’impressionner "créez" une boutique physique en plein Rennes avec inscrit sur la vitrine :
"vos artisans venus des rives de l'Aune : Didier Pierre et Damien : ou plus simplement : Aune-D.P.D.
Quand on est médiocre et quand on a pas d'idées on l'assume et on l'annonce à la DGSI. Le FSB a fait une fois un travail de qualité professionnelle, ils ont monté sur youtube : un "reportage" censé provenir d'une chaîne de TV en tout cas il en avait l'air, il durait environ 7mn et était adapté de A à Z à ma personne : l'histoire d'un gars en Russie d'ethnie géorgienne qui s'est retrouvé en forêt nez à nez avec un ours......, demandez leur de vous l'envoyer parce cette micro PSYOP était vraiment bien faite : je lui mettrais une note de 4.5/5 et Dieu sait comment je suis exigeant. En tout cas tout ce qui concerne le travail des directions Fr et Russe du CE , les manipulations sont d'un autre niveau et c'est beaucoup plus intéressant à regarder/écouter/lire/interagir.
0  1