Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Trois raisons pour lesquelles le multi-cloud est de retour et pour un bon moment,
Par Dominic Wellington, Field Initiative & Readiness, EMEA chez MongoDB

Le , par Sandra Coret

76PARTAGES

3  0 
Au fil des années, on commence à s’intéresser et repérer les différents cycles et les idées qui font sans cesse des allers-retours. Le multi-cloud est également un cycle, mais celui-ci est différent : il est là pour rester et nous allons comprendre dans cet article les trois raisons qui le justifient.

Un contexte d’utilisation qui est aujourd’hui différent

Auparavant, lorsqu’on parlait du multi-cloud, les infrastructures informatiques se concentraient principalement autour d’un serveur, qu’il soit physique ou virtuel. Aujourd’hui, bien que les serveurs soient toujours présents au sein des entreprises, des couches successives séparent les services de l'infrastructure dans laquelle ils fonctionnent.

Dans ce contexte, le multi-cloud commence donc à avoir une signification différente. Lorsque la mise en œuvre d'un nouveau service commercial implique de travailler avec des composants sans serveur et les API qui communiquent avec eux, le fait que ces composants puissent couvrir plusieurs types de cloud redevient un atout, car les utilisateurs finaux du service n'ont plus à s'occuper de l'intégration. Le fournisseur du service commercial négocie les distinctions entre les différents services cloud et n'expose que les parties auxquelles les gens tiennent réellement.


Le retour en force du multi-cloud : plusieurs possibilités pour les entreprises

  • Quelqu'un d'autre le fait pour vous

    En général, les entreprises se tournent vers les fournisseurs de services cloud dans le but d’externaliser ces tâches complexes. À l’origine, les utilisateurs finaux souffraient de la complexité apportée par le multi-cloud, notamment pour toute la partie concernant l’intégration avec les différents types de cloud, c’est pourquoi le multi-cloud n’a pas connu d’essor retentissant. Aujourd’hui, la complexité ne fait enfin plus partie de l’équation.

    Tout d'abord, l'un des grands bénéfices de l'absence de serveur pour les utilisateurs est qu'ils n'ont pas besoin de gérer eux-mêmes leur complexité. Si un fournisseur choisit de faire fonctionner son service sur différents fournisseurs de cloud, cela est (ou devrait être !) transparent pour les utilisateurs finaux. Les experts déterminent ainsi comment fournir la meilleure performance pour sa charge de travail, parmi les différentes options, sans avoir à s’en occuper soi-même.

  • Utilisez toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin

    La version moderne du multi-cloud remet en question l'idée d'être enfermé dans un seul service. Au lieu d'être limité aux caractéristiques spécifiques d'un service cloud dans une région, le travail sur une base multi-cloud permet à une entreprise de récolter tous les bénéfices, et ce, où qu'ils soient.

    Prenons l'exemple de travailler sur une plate-forme privilégiée avec un composant SaaS. Il peut être proposé sur AWS, GCP et Azure, afin que les entreprises puissent mettre en place des projets sur différents fournisseurs pour profiter de schémas tarifaires spécifiques, de particularités locales et autres caractéristiques de la plateforme.

    Sans le multi-cloud, cela ne serait pas possible. En effet, en utilisant un fournisseur pour son infrastructure de base, alors qu'un autre fournisseur propose une offre de Machine Learning intéressante à utiliser, sans les capacités multi-cloud cela constituerait un gros problème, voire une rupture de contrat. Si l’on doit travailler avec un partenaire qui a fait un choix d'infrastructure différent dans le passé, l'un d’entre eux ou les deux auront beaucoup de travail - à moins d’avoir opté pour une plateforme qui offre un support multi-cloud et qui gère la complexité pour vous.

  • Fonctionnement n'importe où

    Enfin, loin d'enfermer les utilisateurs dans un fournisseur de services cloud spécifique, un service peut suivre les utilisateurs lorsqu'ils migrent entre les fournisseurs, ou mélanger les fournisseurs au sein de leurs opérations selon les circonstances. Pas besoin de migrations précipitées après une acquisition ni de duplication des services et des dépenses.

    Vous souhaitez introduire une application en Inde alors que vous êtes basé(e) à Paris ? Pas de problème, au moins un des principaux fournisseurs de services cloud sera là et cela signifie que votre service peut l'être aussi.




Dominic Wellington, Field Initiative & Readiness, EMEA chez MongoDB

Le multi-cloud est donc là pour durer

L'utilisateur a repris le contrôle et peut choisir le fournisseur de services cloud qui répond à ses besoins en termes de fonctionnalité, de géographie ou de conformité aux réglementations, et même passer d'un fournisseur à l'autre dans un environnement unique.

Dans ce contexte, les objections historiques au multi-cloud, notamment en ce qui concerne les dépenses et le verrouillage, sont de moins en moins pertinentes.

Aujourd'hui, nous nous soucions beaucoup plus du déploiement de notre nouveau jeu, site web ou service d'achat que des subtilités cachées sous le capot. Après tout, n'est-ce pas ce que le cloud est censé être ?

Une chose est sure : le multi-cloud est de retour et il est temps que nous l’adoptions tous.

Source : MongoDB

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur le multi-cloud ?

Voir aussi

HSBC, un groupe bancaire, simplifie son modèle de données en passant de 65 bases de données relationnelles à une seule base de données MongoDB, pour tous les pays
MongoDB 4.4, Atlas Data Lake, Atlas Search et MongoDB Realm aident les entreprises à réduire la prolifération des données et donnent aux développeurs un moyen efficace de travailler avec les données

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !