Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

S'orientant vers une stratégie cloud-only, Atlassian va cesser de vendre des licences serveurs dès le 2 février 2021
Mais promet trois ans de maintenance pour les licences serveur existantes

Le , par Stéphane le calme

28PARTAGES

10  0 
Atlassian est un éditeur de logiciels, basé en Australie, qui développe des produits pour la gestion de développement et de projets parmi lesquels Jira (un système de suivi de bogues, un système de gestion des incidents et un système de gestion de projets), Confluence (un espace en équipe en télétravail où la connaissance et la collaboration se rejoignent), Bitbucket (un service freemium web d'hébergement et de gestion de développement logiciel utilisant le logiciel de gestion de versions Git) et Trello (un outil de gestion de projet en ligne qui repose sur une organisation des projets en planches listant des cartes, chacune représentant des tâches).

L’éditeur a décidé de s’orienter vers le cloud-only. La raison ? Selon lui, aujourd’hui, la majorité de ses clients bénéficient déjà des avantages du cloud, avec de plus en plus de clients de serveurs et de centres de données effectuant le changement chaque jour. Aussi, pour s’assurer de leur offrir la meilleure expérience cloud possible, Atlassian a décidé de renforcer son objectif en tant qu'entreprise axée sur le cloud et a décidé d’apporter des changements à ses offres autogérées.

C’est ce que Scott Farquhar, co-fondateur et co-PDG d’Atlassian, a expliqué :

« En tant que client Atlassian, vous êtes un membre important de notre communauté. Certains d'entre vous sont avec nous depuis plus d'une décennie, et à mesure que vos besoins ont évolué, nous avons fait de même. Aujourd'hui, la majorité d'entre vous bénéficie déjà des avantages du cloud, comme une administration rationalisée, une évolutivité instantanée et un retour sur investissement plus rapide. En fait, plus de 90 % d'entre vous commencent avec les produits cloud Atlassian, et de plus en plus de clients serveurs effectuent le changement chaque jour.

« Que ce soit pour rester en avance sur les dernières exigences réglementaires et de sécurité, pour étendre notre écosystème avec une nouvelle plateforme de développement et introduire des plans flexibles, nous avons continuellement investi dans nos outils cloud afin que vos équipes puissent travailler de manière flexible et innover rapidement.

« Nous avons également porté nos offres cloud à un niveau supérieur en créant une expérience moderne, intuitive et unifiée sur tous nos produits afin de transformer la façon dont vos équipes collaborent. Nous tirons parti de l'automatisation et de l'apprentissage automatique pour réduire le temps consacré aux tâches répétitives et améliorer nos intégrations afin de favoriser des flux de travail transparents dans vos équipes.

« Mais quand il s'agit de notre mission de libérer le potentiel de chaque équipe – y compris la vôtre – vous avez besoin de nous pour aller plus vite et aller encore plus loin. En réponse, nous annonçons des changements dans nos offres de serveurs et de centres de données afin de nous concentrer en tant qu'entreprise axée sur le cloud. Bien que ces changements soient au service du succès à long terme de votre organisation, nous savons que la transition sera difficile pour certains d’entre vous ».

Quels sont les changements à venir ?

Modifications à venir des produits serveur d’Atlassian
  • Le 2 février 2021, heure du Pacifique (PT), les modifications suivantes entreront en vigueur:
    • Fin des ventes de nouvelles licences serveur : vous ne pourrez plus acheter ou demander un devis pour un nouveau produit serveur.
    • Mises à jour des prix des serveurs : Atlassian va appliquer de nouveaux prix pour les renouvellements et les mises à niveau des serveurs.
    • Trois ans de maintenance : si vous disposez de licences serveur existantes, vous pouvez continuer à acheter des services de maintenance et de support pour vos licences pendant trois ans maximum.
  • Le 2 février 2024 PT, le changement suivant entrera en vigueur:
    • Fin du support pour tous les produits serveur : cela signifie que le support et les corrections de bogues ne seront plus disponibles pour vos produits serveur.

Pour faciliter une transition en douceur, Atlassian va proposer trois ans de support et de maintenance pour vos produits serveur et proposera des remises de fidélité aux clients éligibles pour passer à ses produits cloud ou Data Center à un prix inférieur. Pour ceux qui sont prêts à explorer le cloud, l’éditeur a créé le programme de migration Atlassian (AMP) qui vous fournit des guides étape par étape, des outils de migration gratuits, une équipe d'assistance dédiée à la migration et un essai gratuit de migration vers le cloud pour la durée de votre maintenance du serveur restant jusqu'à 12 mois.


Modifications à venir des produits Data Center d’Atlassian

Même avec trois ans pour se préparer à ces changements, Atlassian comprend que tous ses clients ne seront pas prêts à passer de ses produits serveur à ses produits cloud. Et certains d'entre eux ont des exigences professionnelles qui pourraient les empêcher de travailler dans le cloud.

Pour ces clients, Atlassian va continuer de proposer son édition d'entreprise autogérée, Atlassian Data Center. Cela comprendra de nouvelles fonctionnalités et intégrations qui facilitent l'utilisation conjointe de nos produits cloud et de centre de données, comme l'unification de l'expérience d'administration pour des domaines tels que la gestion des utilisateurs.

L’éditeur va renforcer également Atlassian Data Center en rendant certaines de ses applications les plus puissantes disponibles en mode natif et en offrant une assistance prioritaire avec des abonnements Data Center pour la plupart des niveaux d'utilisateurs. Pour soutenir cette innovation continue, Atlassian mettra à jour le prix des abonnements aux centres de données le 2 février 2021 PT.


« Je comprends que ces changements peuvent sembler décourageants et qu'ils peuvent perturber votre entreprise. Que vous choisissiez nos solutions cloud ou Atlassian Data Center, je tiens à vous assurer que nos équipes d'Atlassian et notre réseau de partenaires de solutions sont là pour vous aider à réaliser une migration réussie et à poser les bases d'un nouvel avenir prometteur.

« Je voudrais terminer en remerciant les près de 175 000 organisations clientes qui nous font confiance chaque jour. Je tiens également à remercier tout particulièrement ceux d'entre vous qui travaillent avec Atlassian depuis plus d'une décennie. Nous apprécions votre soutien continu et nous nous engageons à votre succès ».

La crise du COVID-19 provoque l'accélération du passage aux solutions de collaboration hébergées et dans le cloud

La décision stratégique d'Atlassian de se tourner vers le cloud n'est pas anodine. En effet, les données du deuxième trimestre du Synergy Research Group montrent que les dépenses pour les outils de collaboration de la CU ont augmenté de 7 % par rapport au deuxième trimestre de 2019, pour atteindre plus de 12 milliards de dollars. En particulier, les dépenses pour les solutions hébergées et en cloud ont augmenté de 18 %, tandis que les dépenses pour les produits sur site ont diminué de 18 %. Les solutions hébergées et en cloud représentent désormais plus des trois quarts du marché. Si la plupart des segments de l'hébergement et du cloud sont en expansion, la croissance a été particulièrement forte dans les équipes SaaS, les conférences SaaS et CPaaS. En conséquence, Zoom, Twilio, Vonage et Slack figurent désormais tous en bonne place dans le classement des dix premiers fournisseurs de collaboration.

Parmi les produits sur site, les segments les plus importants sont la téléphonie IP, la vidéoconférence, le courrier électronique sur site et la gestion de contenu. Alors que les dépenses totales sur site sont en baisse, une certaine croissance a été observée pour les équipements de vidéoconférence. Les segments à plus forte croissance dans les solutions hébergées et dans le cloud sont les équipes, les conférences et le CPaaS, mais les segments les plus importants restent les PBX et UCaaS hébergés, les centres de contact hébergés et le courrier électronique hébergé/en cloud.


C'est dans ce contexte qu'IBM a indiqué son intention de se concentrer sur le marché porteur du cloud et de l'intelligence artificielle. Cent neuf ans après sa naissance (IBM a été créée en 1911), la structure a pris la décision de séparer son unité Managed Infrastructure Services de sa division Global Technology Services en une nouvelle société publique désignée pour l’instant sous le nom « NewCo ». Le groupe américain explique sa décision par l’accélération de sa stratégie de cloud hybride, s’appuyant en particulier sur la technologie acquise avec la plateforme Red Hat OpenShift, pour accompagner la transformation numérique de ses clients. D’ailleurs, à ce propos, l’entreprise a déclaré :

« IBM se concentre sur l'opportunité du cloud hybride de 1 billion de dollars (NDLR 1000 milliards de dollars) », a déclaré Arvind Krishna, PDG d'IBM. « Les besoins d'achat des clients pour les services d'application et d'infrastructure divergent, tandis que l'adoption de notre plateforme de cloud hybride s'accélère. Le moment est venu de créer deux entreprises leaders du marché, axées sur ce qu'elles font de mieux. IBM se concentrera sur sa plateforme de cloud hybride ouverte et ses capacités d'intelligence artificielle. NewCo aura une plus grande agilité pour concevoir, gérer et moderniser l'infrastructure des organisations les plus importantes du monde. Les deux sociétés seront sur une trajectoire de croissance améliorée avec une plus grande capacité à s'associer et à saisir de nouvelles opportunités - créant de la valeur pour les clients et les actionnaires ».

« Nous avons positionné IBM pour la nouvelle ère du cloud hybride », a déclaré Ginni Rometty, président exécutif d'IBM. « Notre transformation pluriannuelle a posé les bases de la plateforme de cloud hybride ouverte, que nous avons ensuite accélérée avec l'acquisition de Red Hat. Parallèlement, notre activité de services d'infrastructure gérés s'est imposée comme le leader du secteur, avec une expertise inégalée dans les et travaux d'infrastructure critiques. En tant que deux sociétés indépendantes, IBM et NewCo capitaliseront sur leurs atouts respectifs. IBM accélérera la transformation numérique de ses clients, et NewCo accélérera les efforts de modernisation de l'infrastructure de ses clients. Cet objectif se traduira par une plus grande valeur, une augmentation innovation et exécution plus rapide pour nos clients ».

Source : Atlassian

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gstratege
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/10/2020 à 22:37
Les entreprises qui ne peuvent pas utiliser les solutions cloud (comme le ministère de défense,...) vont être dans la sauce
0  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 18/10/2020 à 23:41
Pas forcément : Atlassian continuera avec ses éditions Data center.
0  0 
Avatar de squizer
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 11:15
Citation Envoyé par dourouc05 Voir le message
Pas forcément : Atlassian continuera avec ses éditions Data center.
Sauf qu'il n'existe toujours pas de licence data center Jira Core, donc ça va imposer une migration vers des licences Software en plus de Data Center même pour des clients qui n'ont pas de besoin Software. Le coût d'une telle migration est explosif.
Et pour aller encore plus loin dans la réflexion, quitte à avoir une licence data center, autant avoir au moins 2 noeuds (bien que pas obligatoire), donc une DB à part et un serveur de plus.
Bref, coût énorme.

La probable réaction des DSI: migration vers un autre produit, car personne n'aime se faire entuber de la sorte.

Autre problème à venir: si les licences serveur ne sont plus vendue début 2021, qu'en est-il des plugins ? Faire l'acquisition d'en Tempo Planner single server en 2022 sera-t-il encore possible ?
0  0