IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google affirme qu'il est le Cloud le plus propre, et signe un accord avec la compagnie pétrolière Saudi Aramco,
Pour une nouvelle région Cloud

Le , par Stan Adkens

49PARTAGES

7  0 
Google s'est associé à Saudi Aramco Development Co, une division de la société publique Saudi Arabian Oil Co pour offrir des services de Cloud Computing aux entreprises clientes en Arabie Saoudite. Dans un article de blog mardi, Google a annoncé cette nouvelle région Cloud dont les services seront revendus par une branche de la compagnie pétrolière et gazière Saudi Aramco. Deux autres régions ont été annoncées pour le Chili et l’Allemagne, et Google a terminé son billet en se proclamant « le Cloud le plus propre de l'industrie » en raison de son utilisation exclusive d'énergie renouvelable.

Le Royaume s’est ajouté au réseau mondial des régions de la plateforme Google Cloud, dans le cadre d'un accord d'alliance stratégique signé entre la société et Google Cloud ce mois-ci. Google Cloud établira et exploitera une nouvelle région de Cloud en Arabie saoudite, tandis qu'une nouvelle société sera formée après avoir obtenu toutes les autorisations réglementaires requises pour fournir des solutions et des services Cloud aux entreprises clientes, en mettant l'accent sur les entreprises d'Arabie saoudite.


Google a révélé que le nouvel investissement est le résultat d'un protocole d'accord de 2018 avec Aramco « pour explorer conjointement l'établissement de services de Cloud Computing dans la région ». « Sur la base de ce protocole d'accord, nous avons conclu un accord en décembre 2020 et Google Cloud va maintenant déployer et exploiter une région Cloud en Arabie Saoudite, tandis qu'un revendeur stratégique local, sponsorisé par Aramco, offrira des services Cloud aux clients, avec un accent particulier sur les entreprises du Royaume ».

Selon Aramco, la collaboration s'appuie sur la demande en pleine expansion de services Cloud en Arabie saoudite, qui « devrait atteindre un marché potentiel de 10 milliards de dollars d'ici 2030 ». La dépendance accrue aux services en ligne durant la pandémie de covid-19 a encore accéléré le passage aux solutions numériques. « Le déploiement des services et de l'infrastructure Google Cloud en Arabie saoudite fournira des solutions robustes, fiables et souples pour répondre à la demande croissante de services informatiques et de Cloud Computing », a écrit la société dans une publication mardi.

Cette année a été une année d'expansion très active pour les grands fournisseurs de Cloud, avec AWS, Azure et Google qui ont agressivement étendu la présence de leurs centres de données dans le monde entier. Pour clôturer l'année, Google Cloud a annoncé une nouvelle série de régions de Cloud, qui seront mises en service dans les mois et années à venir. Ces nouvelles régions, qui comporteront trois zones de disponibilité, seront situées au Chili, en Allemagne et en Arabie saoudite.

Google n'a pas dit quelles villes saoudienne et chilienne accueilleront l'installation. Les utilisateurs allemands doivent également attendre plus de détails que la déclaration actuelle de Google selon laquelle la nouvelle région « complétera notre région existante à Francfort ». Ces régions viennent s'ajouter aux régions d'Indonésie, de Corée du Sud et des États-Unis (Las Vegas et Salt Lake City) qui ont été mises en service cette année, ainsi qu'aux régions de France, d'Italie, du Qatar et d'Espagne que la société a également annoncées au cours des douze derniers mois.

Un accord signé au risque des réactions négatives des Googlers, qui s'opposent à des affaires avec l'industrie pétrolière

Au total, Google exploite actuellement 24 régions avec 73 zones de disponibilité, sans compter celles qu'il vient d’annoncer mais qui ne sont pas encore en ligne. Alors que Microsoft Azure est bien en avance sur la concurrence en termes de nombre total de régions (bien que certaines manquent encore de zones de disponibilité), Google commence maintenant à tirer son épingle du jeu même avec AWS, qui propose actuellement 24 régions avec un total de 77 zones de disponibilité. En effet, avec ses 12 régions annoncées, Google Cloud pourrait bientôt devancer AWS, qui travaille actuellement sur six nouvelles régions.

Le champ de bataille pourrait bientôt s'éloigner de ces grands centres de données, cependant, avec un nouvel accent sur les zones périphériques proches des centres urbains, qui sont plus petites que les centres de données à part entière que les grands acteurs de Cloud exploitent actuellement, mais qui permettent aux entreprises d'héberger leurs services encore plus près de leurs clients.

Tout cela montre clairement combien Google a investi dans sa stratégie de Cloud Computing ces dernières années. Après tout, pendant très longtemps, la plateforme de Google pour le Cloud a été à la traîne par rapport à ses concurrents. Il y a seulement trois ans, Google Cloud ne proposait que 13 régions, par exemple.

Ahmad Al Sa'adi, vice-président senior des services techniques d'Aramco, a déclaré : « Nous vivons dans un monde régi par les données, et il est essentiel que les entreprises disposent non seulement d'une infrastructure sécurisée pour protéger leurs données, mais aussi des outils qui leur permettent de les utiliser au mieux. L'introduction de Google Cloud en Arabie saoudite apportera des avantages considérables, tant aujourd'hui que dans le futur, et nous sommes reconnaissants au ministère des Communications et des Technologies de l'information de soutenir cette initiative. L'avenir de la transformation et de la croissance des entreprises en Arabie saoudite dépend de sa capacité à exploiter avec succès les services Cloud ».

Thomas Kurian, directeur général de Google Cloud, a déclaré : « Nous nous engageons à aider les entreprises à moderniser et à accélérer leurs transformations numériques grâce à Google Cloud. Grâce à cet accord, la technologie et les solutions innovantes de Google Cloud seront mises à la disposition des entreprises et des clients internationaux en Arabie saoudite pour leur permettre de mieux servir les consommateurs finaux ».

Google Cloud offre à ses clients de multiples solutions, notamment l'intelligence artificielle, l'analyse intelligente, la gestion des données, la sécurité, la modernisation des infrastructures et des applications.

Google va se mettre en affaires avec le producteur de pétrole Aramco, au risque de subir les réactions négatives du personnel qui s'oppose à faire des affaires avec l'industrie des combustibles fossiles ou les régimes accusés de violations des droits de l'homme. La relation entre Google et l'Arabie saoudite a prospéré après la visite du prince héritier Mohammed Ben Salman chez Google en 2018, ce qui a donné lieu au protocole d'accord susmentionné.

Le prince héritier a réformé certaines des restrictions imposées par son pays aux droits des femmes, a diminué l'influence de la police religieuse et a tenté de diversifier l'économie nationale au-delà des combustibles fossiles. Mais il est cité dans certaines affaires comme la purge de ses rivaux et l’encouragement à une guerre par procuration au Yémen.

Il est également soupçonné d'être au courant de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, chroniqueur et critique saoudien de premier plan, qui a suscité une large condamnation internationale. De nombreuses entreprises se sont retirées d'une conférence financière saoudienne et certaines ont remis en question les investissements dans le Royaume en raison de préoccupations liées aux droits de l'homme.

Une lettre adressée à Google par des employés militants de l’environnement en novembre 2019 demandait que Google publie un plan où il s’engage à atteindre les objectifs zéro émission d'ici 2030, zéro contrat qui permet ou accélère l'extraction des combustibles fossiles et aucun financement pour les groupes de réflexion, les lobbyistes et les politiciens qui nient toutes les preuves de la dégradation du climat. Reste à savoir comment les Googlers vont réagir face au nouveau contrat de Google avec Saudi Aramco.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous du nouveau contrat avec le producteur de pétrole Aramco pour une nouvelle région Cloud en Arabie saoudite ?
Google parviendra-t-il à convaincre les Googlers qui s’opposent aux affaires avec des entreprises pétrolières ?

Voir aussi :

Maintenant, les Googlers protestent contre les accords cloud de la firme avec les entreprises pétrolières, selon eux, les objectifs de l'entreprise pour le climat ne sont pas suffisants
Google aurait utilisé 100 % d'énergies renouvelables pour alimenter tous ses bureaux et Datacenter en 2017, d'après son premier vice-président
Apple et Google accusés d'avoir aidé à « faire respecter un système d'apartheid des genres » en AS, pour avoir hébergé une app qui traque des femmes
Non, l'IA de Google ne doit pas être au service de la guerre ! Plus de 3000 employés de Google protestent contre la collaboration avec le Pentagone

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jesus63
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/12/2020 à 13:32
Ce qui est écrit :
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Google affirme qu’il est le Cloud le plus propre, et signe un accord avec la compagnie pétrolière Saudi Aramco
Ce que je lis:
Citation Envoyé par Nobody
Nicolas Sarkozy affirme qu'il est le politicien le plus honnête, et signe un accord avec le gouvernement Libyen de Kadhafi
Citation Envoyé par Nobody
Valéry Giscard d'Estaing affirme qu'il est l'orfèvre le plus honnête, et signe un accord avec le gouvernement Centrafricain de Bokassa
Citation Envoyé par Nobody
Bozo affirme qu'il est le clown le plus drôle, et signe un CDI avec Arthur pour TF1
Je continue, ou c'est suffisant ?
5  0