IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le FBI arrête un homme qui aurait projeté de "détruire 70 % d'Internet"
Dans un attentat à la bombe contre un centre de données d'AWS

Le , par Bill Fassinou

50PARTAGES

21  0 
Les procureurs fédéraux ont arrêté et inculpé Seth Aaron Pendley, de Wichita Falls, au Texas, pour avoir prétendument planifié un attentat à la bombe contre AWS pour "détruire environ 70 % d'Internet" selon lui. Le complot de l'homme aurait été découvert par les forces de l'ordre en janvier lorsqu'il a révélé son plan sur le forum MyMilitia.com en utilisant le pseudonyme 'Dionysus'. Un communiqué publié vendredi par le département américain de la Justice (DoJ) indique également que l'homme avait assisté à l'attaque du Capitole le 6 janvier dernier, mais qu'il n'était pas rentré dans le bâtiment.

Un homme cible un centre de données d'Amazon (AWS) en Virginie

« Seth Aaron Pendley, 28 ans, a été arrêté jeudi après avoir prétendument tenté d'obtenir un engin explosif auprès d'un employé du FBI sous couverture à Fort Worth. Il a été inculpé par le biais d'une plainte pénale et a comparu pour la première fois devant le juge d'instance Jeffrey Cureton vendredi matin », indique un communiqué de presse publié par le DoJ. Selon le DoJ et le FBI, Pendley aurait planifié un attentat à la bombe contre le centre de données d'AWS situé sur Smith Switch Road à Ashburn, en Virginie. En effet, tout aurait commencé début janvier lorsque Pendley a dévoilé son plan sur MyMilitia.com.



L'homme a attiré l'attention des forces de l'ordre à partir de cet instant. Selon les autorités américaines, Dionysus a déclaré qu'il prévoyait de mener une petite expérience, qui, d'après lui, susciterait beaucoup de chaleur et pourrait être dangereuse. « Il prévoyait de provoquer la mort et des perturbations », ont-elles déclaré. Fin janvier, Pendley aurait commencé à discuter de son entreprise via Signal avec une source confidentielle. Cette dernière aurait ensuite rapporté au FBI que Pendley prévoyait d'utiliser des explosifs en plastique C-4 pour attaquer les centres de données d'une "importante société de technologie".



« Fin janvier, Seth Aaron Pendley a commencé à utiliser Signal, une application de messagerie chiffrée, pour communiquer avec une source confidentielle. La source a dit au FBI que Pendley a déclaré qu'il prévoyait d'utiliser des explosifs en plastique C-4 pour attaquer les centres de données d'importantes sociétés technologiques dans le but de détruire environ 70 % de l'Internet », peut-on lire dans le communiqué du DoJ. Par la suite, en mars, la source confidentielle aurait présenté Pendley à un agent du FBI sous couverture se faisant passer pour un fournisseur d'explosifs.

Le FBI affirme que Pendley avait des plans détaillés pour l'attaque

Le FBI note qu'avant cela, en février, Pendley aurait partagé avec la source confidentielle un plan fait à la main du centre de données d'Amazon en Virginie, révélant l'attaque à la bombe. Il aurait choisi ce centre de données parce qu'il pensait que les serveurs Web qu'il héberge fournissent des services au FBI, à la CIA et à d'autres agences fédérales. Les données de l'enquête indiquent qu'il avait l'intention de tuer "l'oligarchie" actuellement au pouvoir aux États-Unis. Le 8 avril, Pendley a rencontré l'employé du FBI sous couverture pour obtenir les engins explosifs, qui étaient des dispositifs inertes.



L'agent a montré à Pendley comment armer et faire exploser les engins, mais lorsque le prévenu les a chargés dans sa voiture, il a été arrêté par des agents du FBI qui surveillaient la livraison des engins inertes. Si l'homme est reconnu coupable, il risque jusqu'à 20 ans de prison fédérale. « Nous sommes redevables au citoyen concerné qui s'est manifesté pour signaler les propos alarmants tenus en ligne par le prévenu. En signalant ses publications au FBI, cet individu a peut-être sauvé la vie d'un certain nombre de travailleurs du secteur technologique », a déclaré le procureur américain par intérim, Prerak Shah.

« Nous sommes également très fiers de nos partenaires du FBI, qui ont fait en sorte que le prévenu soit appréhendé avec un engin explosif inerte avant qu'il ne puisse causer de réels dommages. Le ministère de la Justice est déterminé à appréhender les extrémistes nationaux qui ont l'intention de commettre des actes de violence, quel que soit le sentiment politique qui les pousse à le faire », a-t-il ajouté. De son côté, Amazon a déclaré à la presse américaine qu'il était reconnaissant envers le FBI pour avoir empêché Pendley d'agir. « Nous tenons à remercier le FBI pour son travail dans le cadre de cette enquête », a-t-il déclaré.

« Nous prenons la sûreté et la sécurité de notre personnel et des données de nos clients incroyablement au sérieux, et nous examinons constamment les différents vecteurs pour toute menace potentielle. Nous continuerons à maintenir cette vigilance à l'égard de nos employés et de nos clients », a-t-il ajouté.

Source : Communiqué du DoJ

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que s'il avait abouti il aurait vraiment "mis en péril 70% d'internet" ou qu'il est totalement à coté de la plaque ?

Voir aussi

Les jeux vidéo violents sont-ils la cause de la fusillade de masse à El Paso aux USA ? Non, selon une étude

Un gamer vaincu déclenche une fusillade lors d'un tournoi, laisse des personnes sur le carreau et relance le débat sur la dangerosité des jeux vidéo

Qui est vraiment responsable des fusillades de masse récurrentes survenant aux USA : jeux vidéo, lois sur les armes ou violences domestiques ?

USA : une autre fusillade de masse, une autre vague de politiciens pointent du doigt les jeux vidéo qu'ils accusent de « déshumaniser » les joueurs

USA : les entreprises de la tech désapprouvent le réseau social Gab, après une fusillade menée par un utilisateur antisémite dans une synagogue

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/04/2021 à 19:42
Oui enfin 70% d'internet, c'est ce que disait la personne qui a été arrêté quand elle essayais de se faire mousser. Il est quasi certain que les informations de cette personne sur le sujet ne sont pas correctes.
C'est juste un titre "accrocheur" pour rester poli. A remarquer que le titre de l'article cité dans les source est sobre.
6  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/04/2021 à 23:07
Le chroniqueur a écrit "détruire 70 % d'Internet" entre guillemet je pense pour faire comprendre qu'il s'agit de l'avis de l'instigateur et absolument pas d'une réalité.
Après le gars il aurait été sur MyMilitia.com, une espèce de site apparemment "patriote", et en quoi c'est patriote de s'attaquer à AWS, une grande réussite américaine ?
J'aurais plutôt pensé qu'il s'agit un collapsiologue, de la mauvaise branche, à savoir la branche qui pense qu'il faut créer l'effondrement, vu que d'après eux qu'il va fatalement arriver, et que donc autant le provoquer de suite en détruisant des installations.
Mais apparemment pas, donc je pense que l'hypothèse la plus plausible c'est que c'est seulement un abruti.
3  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 0:42
C'est sa déclaration : "détruire 70 % d'Internet" qui fait penser à un collapsologue, mais en fait dans son cas c'est juste ça effectivement : AWS déconnecte les serveurs de Parler suite à son implication supposée dans l'organisation des émeutes du Capitole, le réseau social utilisé par les partisans de Trump n'est plus accessible
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/04/2021 à 23:41
Je le vois pas vraiment comme un collapsologue, c'est pas vraiment le profil. Il a plutôt juste l'air d'un Trumpiste qui voit AWS comme une instance de censure de l'internet vu qu'il a notamment coupé des sites non modérés qui ont permis à l'alt-right américaine d'organiser la marche sur la maison blanche.
2  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/07/2021 à 14:29
Il faut mettre un frein à Amazon, ainsi qu'à Google, Facebook, Akamai, CloudFlare, Microsoft et tous les autres acteurs de l'espace big data. Et à ce stade, ils sont devenus si gros, si riches et si intouchables qu'il est facile de penser que le seul moyen d'action contre ces entreprises est la violence.

Mais ce n'est pas la voie à suivre. La loi n'est probablement pas la voie à suivre non plus - puisque les élus sont soit à leur solde, soit endormis au volant. J'ai le sentiment que la meilleure solution serait de retourner ces entreprises contre elles-mêmes d'une manière ou d'une autre. Ou peut-être les pousser à devenir si effrontées et à faire des conneries si graves qu'elles susciteraient une réaction massive de la population.

Dans tous les cas, bombarder un centre de données n'est pas la solution : d'abord, ce n'est qu'un seul centre de données, et ensuite, cela pourrait susciter de la pitié ou de la compassion pour la "victime".
²
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/04/2021 à 22:07
Bonsoir,

Quel est votre avis sur le sujet ?
On a surtout affaire à une personne sacré dérangée du ciboulot

Une destruction "physique" , serait aussi tout a fait conséquente sur le fonctionnement du numérique mondiale.

Pensez-vous que s'il avait abouti il aurait vraiment "mis en péril 70% d'internet" ou qu'il est totalement à coté de la plaque ?
70% , c'est pour se faire mousser . Par contre un impact comme l'incendie du datacenter OVH , la oui clairement , un joli bazar en vu en cas de destruction physique , de la sorte.

Citation Envoyé par Lor6s
Cependant Internet est en pleine recentralisation et le fait qu'AWS puisse fermer un site qu'il héberge et qu'il n'aime pas sans action judiciaire c'est quand même dément. Après on approuve ou pas le message de Parler qui à mon sens est quand même passablement toxique. Le meilleur moyen est encore d'héberger on premise il semblerait.
Les banques arrivent bien à faire fermer des pages de phishing dans le quart d'heure ... Donc rien de surprenant qu'Amazon arrive à torpiller des sites . Suffit de trouver un motif futile pour faire fermer ... et d'avoir surtout les moyens de le faire.

C'est la que les GAFAM entrent en piste.
0  1 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/04/2021 à 16:36
« Pendley aurait planifié un attentat à la bombe contre le centre de données d'AWS situé sur Smith Switch Road à Ashburn, en Virginie »

Comme quoi les Russes sont disposés à venir de loin pour perturber Internet.
Sinon, Pendley, c'est le Pseudo de Poutine ?
;-) ;-) ;-)
1  2 
Avatar de pcdwarf
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/04/2021 à 23:44
70% avec juste 1 bombe chez AWS ?

A vrai dire si le monde est vraiment assez bête pour mettre à ce point là tous ses oeufs dans le même panier, on peut prédire qu'il y aura forcément de la casse un jour....
beaucoup de casse...
Et probablement sans qu'il y ait besoin d'un illuminé pour donner la petite impulsion nécessaire....
C'est juste la nature de barils de poudre d'exploser un jour..
0  1 
Avatar de Lor6s
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/04/2021 à 2:35
Que quelques centres de données d'une seule major du cloud tombent peuvent détruire autant vous dit énormément sur la recentralisation d'Internet... C'est dommage. Les gaillards qui ont créé ce formidable outil doivent se désoler. Internet c'est comme le saucisson : faut acheter local et si on en a les moyens, le faire soi-même.
2  4 
Avatar de Lor6s
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/04/2021 à 0:51
@Uther
Il semblerait effectivement que j'aie manqué l'ironie des guillemets.

Cependant Internet est en pleine recentralisation et le fait qu'AWS puisse fermer un site qu'il héberge et qu'il n'aime pas sans action judiciaire c'est quand même dément. Après on approuve ou pas le message de Parler qui à mon sens est quand même passablement toxique. Le meilleur moyen est encore d'héberger on premise il semblerait.

Quand à la collapsologie on en a aussi de beaux exemples de ce côté ci de l'étang. On est en pleine mutation et donc je dirais aussi en perte de valeurs et surtout de repères. Comme disais déjà les romains : "rien de neuf sous le soleil". À voir comment nos prédécesseurs ont réglé la question...

P.S. Que celui qui a lu et compris les CGV d'AWS se lève
0  2