IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : les habitants de Brétigny-sur-Orge protestent contre le projet de centre de données d'Amazon Web Services
En raison de trois préoccupations majeures

Le , par Bill Fassinou

26PARTAGES

9  0 
Le leader mondial du cloud computing Amazon Web Service (AWS) souhaite expanser son réseau en France et prévoit pour la circonstance de construire un centre de données dans la commune de Brétigny-sur-Orge, sur le site de l’ancienne base aérienne 217. Cependant, des dizaines de résidents ont protesté dimanche contre le projet d'AWS, arguant que cela nuirait à la nappe phréatique et impacterait les performances énergétiques de la région. Le groupe de militants était composé de membres de Brétigny Transition, Les Amis de la Terre, Attac, Greenpeace, etc., et de profils politiques.

Un peu plus de quarante activistes ont protesté dimanche matin contre le projet de centre de données d'AWS à Brétigny-sur-Orge, dans le département de l'Essonne. Le groupe critiquait la consommation d'eau potentielle du centre de données, le coût de son raccordement au réseau et le faible nombre d'emplois qui en résulterait. En plus des partisans des associations susmentionnés, des candidats politiques locaux ont aussi pris part à la manifestation. C'est le cas de Michel Pouzol, candidat de la gauche à l‘élection départementale sur ce canton, et Annie Dailly, candidate aux régionales pour l’Essonne.



En premier lieu, le groupe estime que le nouveau centre de données pourrait nuire à l'écosystème dans la région. « Nous ne sommes pas contre les centres de données, nous avons Internet, nous vivons avec notre temps », a déclaré au Parisien Hélène Bureau, porte-parole de Brétigny Transition. « Mais il ne faut pas qu'ils soient faits au hasard. Le souci ici, c'est que ça va puiser dans la nappe phréatique parce que ces centres consomment beaucoup d'eau. Et juste à côté, il y a la ferme de l'Envol, qui produit des légumes vendus aux habitants. Ces activités sont incompatibles, la nappe phréatique est déjà très sollicitée ».

En second lieu, leur crainte est liée à la consommation énergétique du nouveau site. Le nouveau centre de données nécessitera deux lignes à haute tension, dont les protestataires affirment qu'AWS n'en financera qu'une seule. C'est un problème connu des centres de données : ils sont très énergivores. En Suède, par exemple, Amazon, Google et Facebook utiliseraient à eux seuls la moitié de l'énergie produite par une centrale nucléaire. L'autre chose qui retient l'attention, et qui inquiète certains, le rapport allègue que ces géants de la Tech bénéficient d’une réduction d'environ 97 % sur l’énergie qu’ils consomment.

Selon le rapport du média suédois Aftonbladet sur l’état de l’électricité en Suède paru en octobre dernier, le pays pourrait faire face à de graves pénuries d’électricité à l'avenir si les choses continuent ainsi. Pour en revenir à la protestation du dimanche, les militants n'apprécient pas non plus le stockage diesel sur place du centre de données en cas de problèmes avec le réseau. « Deux lignes à très haute tension vont être tirées de La Norville et passeront sous terre. AWS n’en financerait que la moitié, le reste étant à la charge des contribuables », dénonce le porte-parole de Brétigny Transition.

« Et ils vont devoir construire de grosses cuves de fioul pour parer à d’éventuelles coupures. D’autant qu’ils refuseraient de mettre des panneaux photovoltaïques. Nous sommes contre la signature d’un permis de construire pour ce centre de données », a-t-elle ajouté. Enfin, le troisième point de désaccord concerne le nombre d'emplois que le leader mondial du cloud computing se dit prêt à créer avec son nouveau centre de données. En effet, AWS aurait initialement prévu de construire deux entrepôts logistiques sur le site, créant ainsi des milliers d’emplois. Cependant, un seul est sorti de terre pour des raisons peu claires.

Le géant de Seattle aurait évoqué à l'époque un changement de stratégie. AWS envisage maintenant de poursuivre le projet, mais en construisant désormais un centre de données à la place du second entrepôt logistique. Le nouveau centre de données emploiera beaucoup moins de personnes, une chose contre laquelle les associations ont lancé une pétition dimanche. Si certaines personnalités politiques sont d'avis avec les protestataires, d'autres, à l'instar du maire de la ville, seraient favorables au projet. « Le maire est pour ce projet et refuse de rencontrer les associations », déplore Hélène Bureau.

Le maire de Brétigny-sur-Orge, Nicolas Méary (UDI), a déclaré qu'il suivait le dossier de près : « Les discussions sont encore en cours. J’ai posé un certain nombre de questions à AWS sur l’impact environnemental, la récupération d’eau, des panneaux solaires… sur la protection des données, la contribution fiscale et les éléments de contribution au territoire. Tant que je n’aurai pas de réponse, le dossier ne pourra pas avancer », a déclaré l’élu qui n’a pas encore reçu la demande de permis de construire. Les autres maires du département de l'Essonne ont également des préoccupations quant à l'impact environnemental du projet.

L'on estime en effet que, lorsqu'AWS a déposé pour la première fois auprès de la préfecture de l'Essonne une demande de permis en vertu des règles françaises de protection de l'environnement pour le centre de données plus tôt cette année, les politiciens locaux ont repoussé. « Amazon n'a pas pris la peine de nous consulter sur son projet de centre de données », avait déclaré le maire à l'époque. En octobre 2020, les 21 maires de la région avaient envoyé des lettres à Amazon France pour exprimer leurs inquiétudes quant à l'impact environnemental et économique de la construction d'un centre de données sur le site.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, les inquiétudes de ces associations sont-elles fondées ?
Selon vous, AWS devrait-il construire un centre de données sur ce site ?
Que pensez-vous du prix dérisoire auquel les géants de la Tech achètent l'électricité ?

Voir aussi

La consommation d'énergie dans les centres de données deviendra "insoutenable", prédit un chercheur, mais les entreprises technologiques recherchent des solutions durables à ce problème

Microsoft immerge désormais ses serveurs dans des bains liquides pour améliorer leur performance et leur efficacité, après le succès du projet Natick qui déployait des serveurs autonomes dans la mer

Pour refroidir ses centres de données, Google utilise des milliards de litres d'eau par an, exploitant les réserves publiques d'eau qui sont déjà soumises à une forte pression, selon un rapport

En Suède, Amazon, Google et Facebook ont besoin de la moitié d'une centrale nucléaire à eux seuls. Le pays pourrait faire face à de graves pénuries d'électricité, selon un rapport

Les centres de données chinois émettent autant de carbone que 21 millions de voitures, malgré une vaste capacité de production d'énergie verte, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 16:48
Très clairement, les datacenters d'Amazon pourraient être dans la Meuse ou la Marne que ça ne changerait pas grand-chose pour l'utilisateur final. Quand on voit toutes les friches industrielles ici et là, on se demande bien pourquoi les décideurs veulent tout concentrer en Région Parisienne.
2  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 18:16
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Très clairement, les datacenters d'Amazon pourraient être dans la Meuse ou la Marne que ça ne changerait pas grand-chose pour l'utilisateur final. Quand on voit toutes les friches industrielles ici et là, on se demande bien pourquoi les décideurs veulent tout concentrer en Région Parisienne.
Pour avoir de la main d’œuvre à proximité ?
1  0 
Avatar de Kulvar
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 14:18
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Très clairement, les datacenters d'Amazon pourraient être dans la Meuse ou la Marne que ça ne changerait pas grand-chose pour l'utilisateur final. Quand on voit toutes les friches industrielles ici et là, on se demande bien pourquoi les décideurs veulent tout concentrer en Région Parisienne.
Idéalement, il faudrait arrêter de tout concenter sur Paris. C'est mauvais pour la France comme pour les parisiens.
1  0 
Avatar de sitexw
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 18:59
Brétigny est plutôt bien desservi, 20 minutes de RER de Paris et en même temps, suffisamment éloigner pour ne pas payé une fortune le terrain.

Pour ce qui est du projet, il ne me gène pas particulièrement (même si quelques ajustements ne ferai pas de mal, comme pour la nappe phréatique ou la ligne électrique par exemple), mais ce que me pose le plus de problème, c'est qu'il paye quasiment pas d'impôts en France...
0  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/05/2021 à 19:17
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Pour avoir de la main d’œuvre à proximité ?
Vu l'état général du marché de l'emploi en France, je ne pense pas que recruter des techniciens IT en région soit une tâche si ardue que ça. Un des plus grands datacenters d'Europe se trouve à Roubaix après tout, pas vraiment la ville la plus sexy de France.
0  0 
Avatar de jpmacveigh
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/05/2021 à 3:45
Les infrastructures informatiques hébergées au sein des entreprises consomment au total plus d'énergie que les data center des cloud provider comme AWS car le taux d'occupation des serveurs y est beaucoup plus faible.
0  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/05/2021 à 14:31
Citation Envoyé par Kulvar Voir le message
Idéalement, il faudrait arrêter de tout concenter sur Paris. C'est mauvais pour la France comme pour les parisiens.
J'imagine que mettre un datacenter en Région Parisienne permet aux cols blancs d'Amazon venus de Seattle de s'y rendre en taxi depuis l'aéroport. À part ça, je ne vois pas d'autre justification technique ou économique.
0  0