IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le service de stockage R2 de Cloudflare s'en prend directement à Amazon S3, sur le prix et la portabilité
Pour aider les développeurs à se concentrer sur leurs projets

Le , par Bill Fassinou

29PARTAGES

4  0 
Cloudflare ambitionne de devenir le quatrième plus grand fournisseur de cloud public sur le plan mondial. Pour cela, l'entreprise a récemment révisé ses plans tarifaires et a annoncé mardi un nouveau service de stockage appelé "R2 Storage (ou simplement R2) en promettant de stocker les données des clients sans les prendre en otage. R2 promet d'être moins cher que les alternatives établies, une mesure qui, selon la société, la catapultera en concurrence directe avec AWS et d'autres fournisseurs de services cloud. R2 n'est pas encore disponible, mais Cloudflare a annoncé mardi que le nouveau service de stockage sera 10 % moins cher à exploiter que S3.

Cloudflare fait la cour aux clients frustrés d'AWS avec son service R2

« Le nouveau service s'appelle R2 - "avec un de moins que S3" », a plaisanté Matthew Prince, PDG de Cloudflare, lors d'une interview avec Protocol avant l'annonce de Cloudflare mardi matin. L'entreprise ne facturera pas de frais de transfert de données aux clients utilisant R2, s'attaquant ainsi directement aux frais qu'AWS facture aux développeurs pour transférer les données de son très populaire service de stockage S3. Tout d'abord, notez que R2 est l'acronyme de "Really Requestable", "Ridiculously Reliable" et plusieurs autres formulations ambitieuses approuvées par les rédacteurs marketing. Il sera compatible avec l'API d'Amazon S3.



Amazon S3 est le service de stockage simple d'AWS. Cette compatibilité facilitera grandement le transfert des applications déjà écrites dans l'optique de S3. En sus, R2 fonctionnera sur le réseau mondial de Cloudflare, qui est surtout connu pour fournir des services anti-DDoS à ses clients en absorbant et en dispersant les quantités massives de trafic qui accompagnent les attaques par déni de service sur les sites Web. Là où R2 diverge grandement de S3, c'est dans son approche de la facturation. Cloudflare a déclaré qu'au-delà de l'élimination des frais de transfert, le nouveau service sera 10 % moins cher à exploiter que S3.

En juillet, Cloudflare s'était déjà attaqué aux frais de transfert jugés "exorbitants" d'AWS - ce qu'AWS facture aux clients pour transférer leurs propres données hors de ses serveurs - en facturant 0,015 dollar par Go de données et en limitant les frais de transfert. À l'époque, AWS avait répondu en défendant son besoin de récupérer son investissement dans le réseau et en notant qu'elle avait "procédé à huit réductions de prix liées au transfert de données au cours des 11 dernières années". AWS a réduit le prix du service Glacier cette année. Et la société a ajouté des fonctionnalités S3 pendant cette période, comme la cohérence forte.

Ce n'est donc pas comme si AWS s'était prélassée sur son taux d'exécution annuel de 59 milliards de dollars en ne faisant rien ; il ne vise tout simplement pas à être le leader des prix bas. Qualifiant les frais de transfert comme une taxe qui ne se traduit pas par une valeur ajoutée pour les clients, le chef de produit Greg McKeon a fait valoir que R2 démontre l'engagement de Cloudflare envers la Bandwidth Alliance, un consortium anti-frais d'évacuation, en fournissant des transferts à coût nul, quel que soit le taux de demande. En fait, R2 s'attaque directement à l'une des plus grandes sources de frustration avec AWS.

Beaucoup de développeurs ont attesté qu'avec AWS, transférer vos données de son réseau en nuage peut être une entreprise coûteuse et frustrante. Et Prince pense que les acheteurs de services cloud sont de moins en moins enamourés d'AWS ces jours-ci. Il laisse rarement passer une occasion de dénigrer AWS tout en faisant la promotion des services offerts par Cloudflare, qui a généré 431 millions de dollars de revenus l'année dernière. « La bande passante de transfert est souvent la charge la plus importante pour les développeurs qui utilisent le stockage objet et c'est aussi la charge la plus difficile à prévoir », a déclaré McKeon.

« L'éliminer est une victoire énorme pour l'accès libre aux données stockées dans le cloud », a-t-il ajouté. Pour transformer sa victoire déclarée en une perte pour AWS et d'autres concurrents qui soutiennent les frais de transfert, Cloudflare fournit aux développeurs un service de migration gratuit qui fonctionne avec tout autre service de stockage compatible avec S3. De même, McKeon insiste sur le fait que le faible prix de R2 n'est pas compensé par un transfert de coûts ailleurs.

La grille tarifaire du nouveau service de stockage R2 de Cloudflare

AWS, Microsoft et Google facturent à leurs clients quelques centimes par gigaoctet de données qu'ils transfèrent de son service de stockage vers Internet, et cela peut s'additionner très rapidement. En 2019, un rapport a révélé qu'Apple payait à AWS environ 50 millions de dollars par an en frais de transfert de données, soit environ 6,5 % du montant total qu'elle a dépensé cette année-là. Les grands fournisseurs de cloud ont construit et entretenu des quantités stupéfiantes d'équipements réseau pour gérer le trafic des clients, et se sentent donc en droit de récupérer une partie de cet investissement. Mais Prince pense que leurs tarifs sont trop chers.

Ainsi, Cloudflare a lancé en 2018 la Bandwidth Alliance dans l'espoir d'encourager les entreprises de cloud à relier leurs réseaux et à réduire les coûts de transfert pour les clients mutuels. R2 met cette réflexion en pratique. Prince a indiqué que les clients R2 n'auront rien à payer pour déplacer leurs données hors du réseau de Cloudflare. « Les clients ne devraient pas être bloqués simplement parce qu'ils n'ont pas les moyens de retirer leurs données du service », a-t-il ajouté. Au lancement, R2 coûtera 0,015 dollar par gigaoctet de données stockées sur le service, soit environ la moitié du prix facturé par AWS aux clients ayant un accès fréquent.

« L'accès peu fréquent à R2 sera gratuit », a indiqué la société. En outre, R2 sera "relutif" pour Cloudflare. « L'entreprise prévoit toujours de réaliser un bénéfice sur le service malgré l'absence de frais de sortie et la baisse des prix », a déclaré le PDG. « Le réseau de Cloudflare est déjà interconnecté avec environ 25 % de tous les réseaux indépendants dans le monde - et avec presque tous les principaux, y compris les grands fournisseurs de service cloud - afin de fournir ses services de base, ce qui signifie qu'il a des coûts de bande passante beaucoup plus faibles que la plupart des opérateurs », a-t-il expliqué.

D'un autre côté, et du point de vue du client, R2 semble être encore plus simple qu'Amazon S3 et son système pas si simple de hiérarchisation. Selon McKeon, R2 gère la hiérarchisation des données pour maximiser les performances lors des pics de charge et d'éviter les coûts pour les objets peu demandés. « Nous nous sommes débarrassés des politiques de hiérarchisation complexes et manuelles en faveur de ce que les développeurs ont toujours voulu du stockage d'objets : une échelle illimitée au coût le plus bas possible », a-t-il expliqué. Cloudflare a déclaré que R2 est toujours en développement.

Cependant, les personnes intéressées par le nouveau service peuvent déjà s'inscrire sur une liste d'attente pour un accès anticipé. Dans un message publié sur Hacker News, Ben Schaechter, cofondateur de la société d'analyse des coûts du cloud Vantage, suggère que Cloudflare a la possibilité de faire bouger les choses. « La quantité d'efforts qu'il faut fournir pour comprendre et comptabiliser l'Intelligent-Tiering de S3 est quelque peu hallucinante. Alors, se débarrasser de tout cela (et des frais correspondants) serait vraiment bien », a-t-il déclaré.

« En plus de cela, la plupart des utilisateurs ne savent même pas que l'Intelligent-Tiering de S3 existe, donc ce sera génial si Cloudflare gère cela automatiquement », a ajouté Schaechter. Par ailleurs, Prince a reconnu que R2 n'offrira pas les mêmes performances que S3 au lancement, en particulier lorsqu'il s'agit d'écrire des données sur ses serveurs. Selon le PDG, le service ne sera pas non plus lancé avec autant de modules complémentaires - comme les outils d'analyse - que ceux disponibles avec S3, même si Cloudflare prévoit d'offrir ces services supplémentaires au cours des prochains mois.

Prince a toutefois annoncé que la lecture des données à partir de R2 devrait être comparable à celle de S3, et comme S3, le service de Cloudflare offrira une forte cohérence, ce qui est important pour les clients qui doivent synchroniser des données rapidement. Les services actuels de stockage dans le nuage obligent les clients à choisir une région dans laquelle héberger leurs données, mais R2 serait en mesure de répliquer les objets stockés dans le monde entier pour un accès plus rapide. Il sera aussi en mesure de prendre en charge les lois sur la résidence des données, qui exigent que certains types de données soient stockés dans des lieux géographiques distincts.

Cloudflare veut une place à la même table qu'AWS, Microsoft et Google

Tout cela est-il vraiment suffisant pour propulser Cloudflare dans les rangs supérieurs des fournisseurs de cloud computing ? À eux seuls, R2 et Workers ne suffisent probablement pas à répondre aux besoins informatiques de toutes les grandes entreprises, mais Prince a déclaré qu'il serait heureux si Cloudflare parvenait à attirer ne serait-ce qu'une petite partie des activités des grandes sociétés de cloud computing. « Nous essayons vraiment de faire en sorte qu'il soit très facile pour les gens de déplacer progressivement vers nous une plus grande partie de ce qu'ils peuvent utiliser sur le réseau de Cloudflare », a déclaré Prince.

« Nous avons pour objectif d'être le quatrième grand cloud public », a-t-il fait savoir. Cloudflare propose déjà Workers, une plateforme de calcul sans serveur, et Prince pense que l'ajout d'un service de stockage à bas prix encouragera davantage de développeurs, mais aussi d'entreprises à créer des applications autour des services de Cloudflare. Selon les analystes, rejoindre les rangs d'AWS, Microsoft et Google sera une entreprise difficile. Cela fait 15 ans qu'AWS a lancé S3, qui a donné le coup d'envoi de la révolution du cloud computing et qui stocke actuellement une énorme quantité de contenu Web pour le compte de ses clients.

Si l'on ajoute à cette histoire les dizaines de services de calcul et de développement de logiciels qu'il propose actuellement aux développeurs, l'on comprend aisément pourquoi Gartner estime qu'AWS détient plus de 40 % de part du marché des services d'infrastructure en nuage. « Nous sommes d'accord sur le fait qu'Amazon S3 a changé la donne pour les développeurs », a déclaré un porte-parole d'Amazon dans une déclaration envoyée par courriel à The Register, faisant référence à l'observation de McKeon selon laquelle "les services de stockage en nuage étaient une aubaine pour les développeurs" lorsque S3 a été lancé en 2006.

« Grâce à l'ensemble de fonctionnalités le plus complet et à l'évolutivité, la disponibilité des données, la sécurité et les performances les plus élevées du secteur, les clients y stockent aujourd'hui plus de 100 000 milliards d'objets. Bien que nous ne puissions pas faire de commentaires sur un produit qui a été annoncé, mais qui n'est pas encore sorti, nous accueillons favorablement la concurrence de manière générale dans nos entreprises, car nous pensons qu'elle est saine et qu'elle contribue à la croissance des marchés », a ajouté le porte-parole.

Source : Cloudflare R2 Storage

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du nouveau service de stockage R2 de Cloudflare ?
R2 peut-il réellement aider Cloudflare à faire de l'ombre à AWS, Microsoft et Google ?

Voir aussi

Une grande partie des sites sur internet n'était plus accessible à cause d'une panne de Cloudflare DNS. Cette panne suscite des craintes au sujet de la position dominante des acteurs sur la toile

« Il est temps de mettre fin à cette folie » : Cloudflare voudrait rendre obsolètes les CAPTCHA

Cloudflare et Apple travaillent sur le protocole Oblivious DoH (ODoH) avec l'IETF qui s'appuie sur les améliorations apportées par DNS-over-HTTPS pour mieux protéger les données des internautes

Cloudflare lance en bêta privée Workers Unbound, une évolution de sa plateforme sans serveur, qui vient se positionner comme une alternative à AWS Lambda

Cloudflare a décidé d'abandonner reCAPTCHA de Google pour se tourner vers le service alternatif hCaptcha parce que Google va facturer l'utilisation du service

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !