IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Cloud dévoile Google Earth Engine, un outil de suivi de l'empreinte carbone et une suite d'imagerie satellitaire
Pour aider les entreprises à suivre et à réduire leur budget carbone

Le , par Sandra Coret

27PARTAGES

3  0 
Google indiquera à ses clients du cloud les émissions de carbone liées à leur utilisation du cloud et leur ouvrira pour la première fois l'imagerie satellite à des fins d'analyse environnementale, dans le cadre d'une initiative visant à aider les entreprises à suivre et à réduire leur budget carbone.

Ces nouvelles fonctionnalités font partie des annonces faites par Google Cloud pour donner le coup d'envoi de sa conférence annuelle des clients, qui se tient cette année de manière virtuelle en raison de la pandémie.

Les principaux fournisseurs occidentaux de services de cloud computing, à savoir Google, Microsoft et Amazon, se font concurrence depuis des années sur les offres de durabilité. Ils visent à servir les entreprises qui subissent des pressions de la part des parties prenantes pour repenser les opérations à la lumière du changement climatique.

Le nouvel outil de rapport sur l'empreinte carbone de Google, similaire à celui que Microsoft propose déjà, indique les émissions associées à l'électricité utilisée pour stocker et traiter les données d'un client. En outre, Google avertira désormais ses clients lorsqu'ils gaspillent de l'énergie avec des services en cloud inactifs.


La nouvelle offre de cartographie, Google Earth Engine, était utilisée par des dizaines de milliers de chercheurs, de gouvernements et de groupes de pression depuis 2009. Mais Google permet désormais aux entreprises d'accéder à ce service, qui comprend de nombreux jeux de données géospatiales volumineux tels que Landsat et les logiciels nécessaires pour les analyser. Amazon a pris une initiative similaire.

"Nous avons réalisé que ce service pouvait s'appliquer à un grand nombre de ces opportunités commerciales", a déclaré Jen Bennett, directrice technique de Google Cloud.

Earth Engine pourrait aider à garantir la durabilité des chaînes d'approvisionnement et à prévoir les problèmes d'exploitation liés à des conditions météorologiques extrêmes, selon Google. Unilever Plc, qui a testé la technologie au cours des 12 derniers mois, a passé au crible ses sources d'huile de palme en Indonésie, mais il n'a pas été possible de savoir si cela avait entraîné des changements de pratiques.

Source : Google

Et vous ?

Que pensez-vous de Google Earth Engine ?

Voir aussi :

Amazon va acheter la moitié de l'énergie produite par un immense parc éolien offshore aux Pays-Bas, cela s'inscrit dans les plans de l'entreprise pour atteindre zéro émission de carbone d'ici 2040

Microsoft vise le zéro déchet d'ici 2030 dans sa dernière initiative environnementale, le géant de la technologie annonce de nouveaux objectifs en matière de recyclage et de durabilité

Green IT : le cloud est-il vert ? Selon IDC, il pourrait empêcher l'émission d'un milliard de tonnes de CO2 d'ici 2024, et même plus si son adoption continue

CodeCarbon, un outil open source pour suivre les émissions de CO2 générées par la recherche sur l'apprentissage machine, afin d'aider les développeurs IA à réduire leur empreinte carbone

Microsoft : les piles à hydrogène permettront aux data centers de repenser complètement les systèmes électriques, la société teste la technologie afin de remplacer les générateurs diesel de secours

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eric44000
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 4:34
Le nouvel outil de rapport sur l'empreinte carbone de Google, similaire à celui que Microsoft propose déjà, indique les émissions associées à l'électricité utilisée pour stocker et traiter les données d'un client.
Et alors ? Ce qui importe n'est pas l'électricité utilisée mais qu'elle ne soit pas associée à des émissions. Que Google installe ses serveurs dans des endroits sans empreinte carbone. Cela serait un bon argument commercial.

En outre, Google avertira désormais ses clients lorsqu'ils gaspillent de l'énergie avec des services en cloud inactifs.
Encore une fois, pourquoi Google ne propose-t-il pas à ses clients de désactiver lui-même les services inactifs ?

Quant aux images satellites, on sait qui pollue :
https://www.windy.com/fr/-Concentrat...4.307,12.217,3
0  0