IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les services de cache de données pour sites web Cloudflare et Akamai refusent d'arrêter d'opérer en Russie car « ce serait une victoire pour Poutine »
Dans le cadre de la guerre de l'information

Le , par Patrick Ruiz

52PARTAGES

11  0 
Les services de caches de données pour sites web Cloudflare et Akamai refusent d’arrêter d’opérer en Russie. Motif : ce serait une victoire pour le président russe Vladimir Poutine et son gouvernement dans le cadre de la guerre de l’information. En effet, ces derniers estiment que la manœuvre priverait les citoyens russes d’informations mondiales de qualité dans un contexte où le gouvernement russe entre dans sa phase de préparation de déconnexion à l’Internet mondial et d’arrimage à son Internet souverain sur le modèle chinois.

Cloudflare et Akamai ont toutes deux confirmé qu'elles continueraient à opérer en Russie, malgré les pressions exercées à leur encontre par le gouvernement ukrainien (par la voie de son ministre en charge de la transformation numérique) et même des appels à la cessation de leurs activités de la part du gouvernement russe. Les deux sociétés ont fait valoir que si elles retiraient leurs services, elles porteraient préjudice aux citoyens russes qui tentent d'accéder à des informations depuis l'extérieur du pays, mais ont déclaré qu'elles condamnaient l'opération militaire russe en Ukraine.

L’essentiel de la prise de position de Cloudflare

Depuis l'invasion, la fourniture de tout service en Russie est naturellement délicate. Les gouvernements se sont unis pour imposer une série de nouvelles sanctions et certains ont même appelé à déconnecter la Russie de l'Internet mondial. Comme l'ont évoqué l'ICANN, l'Internet Society, l'Electronic Frontier Foundation et Techdirt, entre autres, les conséquences d'une telle fermeture seraient profondes.

L'ampleur des nouvelles sanctions émises ces dernières semaines est sans précédent par leur portée, leur fréquence et le nombre de gouvernements impliqués. Les gouvernements ont émis de nouvelles sanctions radicales visant à imposer des coûts sévères à ceux qui ont soutenu l'invasion de l'Ukraine, y compris les entités gouvernementales et les fonctionnaires en Russie et au Belarus. Des sanctions ont été imposées aux principales institutions financières russes, y compris les deux plus grandes banques du pays, ce qui a fondamentalement modifié la capacité des Russes à accéder aux capitaux. L'ensemble des territoires séparatistes de Donetsk et de Louhansk, y compris tous les habitants de ces régions, font l'objet de sanctions globales. Des sanctions ont été prises à l'encontre d'entreprises d'État, de familles d'élite russes et de dirigeants d'organes de désinformation dirigés par les services de renseignement.

Ces sanctions ont pour but de s'assurer que ceux qui ont soutenu l'invasion soient tenus de rendre des comptes. Et Cloudflare a pris des mesures pour s'y conformer. Au cours des dernières années, Cloudflare a développé un programme de conformité aux sanctions solide et complet qui nous permet de suivre et de prendre des mesures immédiates pour nous conformer aux nouvelles réglementations en matière de sanctions dès leur mise en œuvre. En plus d'une équipe interne de conformité et de conseils externes, nous utilisons des outils tiers pour signaler les correspondances potentielles ou la propriété partielle par des parties sanctionnées, et nous examinons les rapports de tiers sur les connexions potentielles. Nous avons également travaillé avec des experts gouvernementaux à l'intérieur et à l'extérieur des États-Unis pour identifier les cas où il existe un lien entre une entité sanctionnée et un compte Cloudflare.

Au cours de la semaine dernière, notre équipe s'est assurée que nous nous conformions à ces nouvelles sanctions au fur et à mesure de leur annonce. Nous avons fermé l'accès payant à notre réseau et à nos systèmes dans les nouvelles régions faisant l'objet de sanctions complètes. Et nous avons résilié tous les clients que nous avons identifiés comme étant liés aux sanctions, y compris ceux liés aux institutions financières russes, aux campagnes d'influence russes et aux gouvernements de Donetsk et de Luhansk affiliés à la Russie. Nous nous attendons à ce que d'autres sanctions soient imposées par les gouvernements lorsqu'ils détermineront que des mesures supplémentaires sont appropriées, et nous continuerons à agir rapidement pour nous conformer à ces exigences dès qu'elles seront annoncées.

Au-delà de cela, nous avons reçu plusieurs appels à mettre fin à tous les services de Cloudflare à l'intérieur de la Russie. Nous avons soigneusement examiné ces demandes et en avons discuté avec des experts du gouvernement et de la société civile. Notre conclusion, en consultation avec ces experts, est que la Russie a besoin de plus d'accès à Internet, pas de moins.

Au fur et à mesure que le conflit se poursuit, nous avons constaté une augmentation spectaculaire des demandes d'accès des réseaux russes aux médias du monde entier, ce qui reflète le désir des citoyens russes ordinaires de voir des informations mondiales autres que celles fournies en Russie.


L’intégralité du communiqué d’Akamai

Akamai est aux côtés du peuple ukrainien. Alors que l'assaut contre l'Ukraine se poursuit, nous sommes inspirés par les citoyens courageux qui défendent leur souveraineté.

En réponse à la guerre, nous allons :

  • suspendre tous les efforts de vente en Russie et en Biélorussie ;
  • cesser toute activité avec les clients russes et biélorusses à majorité d'État ;
  • nous conformer à toutes les sanctions applicables ;
  • répondre par l'intermédiaire de l'Akamai Foundation aux besoins humanitaires en nous engageant à apporter un soutien continu au peuple ukrainien.

Conformément à notre mission d'alimenter et de protéger la vie en ligne, nous avons pris la décision délibérée de maintenir la présence de notre réseau en Russie. Nous soutenons ainsi nos clients internationaux, notamment les plus grands services d'information, les réseaux sociaux et les institutions gouvernementales démocratiques, qui s'efforcent de fournir des informations essentielles et précises aux quatre coins du monde, y compris aux citoyens russes. Nous avons également mis nos produits et nos experts en cybersécurité à la disposition des agences gouvernementales ukrainiennes, pour aider les citoyens du pays à rester protégés et connectés aux informations dont ils ont besoin pour défendre leur pays.

Nous remercions nos employés, en particulier ceux de Cracovie et de toute l'Europe, qui se sont mobilisés pour faire du bénévolat, des dons et nous rappeler que si notre condamnation collective doit être rapide, claire et unifiée, nous devons également nous engager à fournir des ressources et un soutien à long terme, car les personnes touchées continueront à faire face aux conséquences de cette crise. Nous sommes aux côtés du peuple ukrainien.

Bref retour sur certaines des sanctions à l'encontre de la Russie

Le backbone Internet Cogent a cessé toute activité avec la Russie, tandis que Lumen y a réduit ses opérations. Cisco, Google, Microsoft et Oracle ont également suspendu leurs activités dans le pays, tout comme Apple, Netflix, Sabre, Ericsson, PayPal, Mastercard et Visa. Amazon Web Services a déclaré qu'il "n'a pas de centres de données, d'infrastructures ou de bureaux en Russie, et nous avons depuis longtemps pour politique de ne pas faire affaire avec le gouvernement russe."

Sources : Akamai, Cloudflare

Et vous ?

Que pensez-vous de la décision de Cloudflare et Akamai d’aller aux antipodes de celles d’autres opérateurs de réseau US de sevrer la Russie de services en ligne ? Est-ce la meilleure approche dans le cadre de la guerre de l’information en cours ?

Voir aussi :

Microsoft : L'invasion de l'Ukraine par la Russie est « illégale et injustifiée », l'entreprise dit soutenir les efforts humanitaires des Ukrainiens

Google a interdit samedi à l'organe de presse étatique russe RT et à d'autres chaînes de recevoir de l'argent pour les publicités diffusées sur leurs sites Web, applications et vidéos YouTube

AMD et Intel auraient suspendu leurs livraisons de processeurs à usage industriel à la Russie, TSMC pourrait leur emboîter le pas dans les prochaines heures

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Apple interrompt toutes les ventes de produits en Russie, arrête les exportations et limite Apple Pay, en représailles au lancement de l'opération militaire russe en Ukraine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BleAcheD
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/03/2022 à 12:01
Enfin des entreprises intelligentes.
1  0