IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les clients Google Cloud devront bientôt payer pour la réplication des données et la topologie du réseau
Qui sont actuellement proposés en tant que services gratuits

Le , par Stéphane le calme

30PARTAGES

12  0 
Google Cloud a annoncé des augmentations de prix dans un certain nombre de services de base. Ces augmentations, que Google a annoncées sous prétexte de vouloir fournir « des modèles et des options de tarification plus flexibles », entreront en vigueur le 1er octobre 2022, au grand regret des développeurs.

En 2021, la grande enseigne de la recherche et de la publicité a révélé qu'elle avait prolongé la durée de vie opérationnelle de ses serveurs cloud de trois à quatre ans et a découvert qu'elle pouvait tirer quelques années supplémentaires de certains kits de mise en réseau, qui pouvaient être remplacés parfois après cinq ans. Dans son annonce des résultats du quatrième trimestre 2021, la société mère de Google, Alphabet, a révélé l'impact financier de ce changement : pour l'année complète, Google Cloud a réduit les charges d'amortissement de 2,6 milliards de dollars.

Néanmoins, malgré le fait que ces anciens serveurs lui ont permis de faire des économies, Google Cloud a généré des pertes : 890 millions de dollars au quatrième trimestre et 3,1 milliards de dollars sur l'année.

Lors de l'appel aux investisseurs pour communiquer les résultats d'Alphabet, les dirigeants ont préféré se concentrer sur la croissance des revenus de Google Cloud, qui a augmenté de 45 % d'une année sur l'autre. Le PDG Sundar Pichai a également révélé que les revenus du carnet de commandes d'Alphabet avaient augmenté de plus de 70 % pour atteindre 51 milliards de dollars, dont la plupart sont attribuables aux engagements de dépenses sur Google Cloud.

Il a dressé une liste de clients de premier ordre qui se sont engagés avec Google Cloud pour démontrer d'où viendra cet argent, a noté une force de vente qui avait plus que triplé et des partenaires de distribution qui ont plus que doublé leur contribution aux revenus.

Les pertes générées par Google Cloud n'ont pas eu d'influence sur l'humeur générale de Pichai, car Alphabet a généré 257,6 milliards de dollars de revenus en 2021, soit une hausse de 41 % d'une année sur l'autre. Le chiffre d'affaires n'avait augmenté que de 13 % en 2020, le taux le plus faible depuis plus de dix ans, après que les annonceurs ont réduit leurs dépenses au cours des premières semaines de la pandémie. En 2021 comme en 2020, l'activité publicitaire de Google, y compris YouTube, a représenté 81 % des revenus d'Alphabet. D'autres entreprises comme Amazon et TikTok, propriété de ByteDance, ont pris de petits morceaux de la part de Google sur le marché mondial de la publicité.


Vers une rentabilité de Google Cloud ? La stratégie de Google

La diminution des charges par la réduction des effectifs

Google Cloud a supprimé des dizaines de postes de support dans le cadre d’une réorganisation de son service, a rapporté Business Insider sur la base de sources internes. Les coupes touchent des ingénieurs des solutions techniques de Google Cloud en Californie, au Texas, à Zurich et en Australie. Les employés concernés ont 60 jours pour trouver de nouveaux postes chez Google ou pourront recevoir des indemnités de départ.

Dans un mail interne, Google Cloud a également informé ses employés qu’il réorganiserait son service d’assistance en quatre équipes autour des activités Google Cloud, Looker, Workspace et celles liées aux fusions et acquisitions (M&A).

Google Cloud a confirmé la réorganisation et reconnu qu’elle visait à faire des économies.

« Au fur et à mesure que Google Cloud se développe, nous évaluons fréquemment notre approche pour fournir le meilleur service et le meilleur support à nos clients », a déclaré un porte-parole de Google Cloud. « Les changements annoncés aujourd’hui garantiront que nous avons les bonnes personnes, les bons partenaires et les bons systèmes en place pour répondre aux besoins de nos clients aujourd’hui et à l’avenir », a-t-il ajouté.

Google Cloud a également déclaré vouloir s’appuyer davantage sur ses fournisseurs pour les services de support. La réorganisation pourrait donc ouvrir un champ d’intervention plus large pour les fournisseurs de services gérés et les partenaires de distribution.

Bien sûr cette réorganisation ne se limitait pas aux postes de support.

Google Cloud est le troisième plus grand fournisseur de cloud et travaille dur pour prendre des parts de marché à AWS et Microsoft Azure. Malgré ses plans de croissance future, l'entreprise a annoncé le 2 mars des licenciements.

Cette décision n'a pas été bien accueillie par les employés, y compris ceux qui n'ont absolument pas été touchés par la décision. Les Googleurs ont exprimé leur inquiétude pour leurs collègues, en particulier ceux dont les visas sont liés à leur emploi chez Google, estimant qu'ils ne disposent pas de suffisamment de temps pour trouver et faire la transition vers de nouveaux emplois.

« De nombreux Googleurs ont des visas liés à leur emploi », lit-on dans une pétition signée par 1 400 employés. « Les transferts réussis prennent plus de temps en raison des retards de mobilité supplémentaires dus aux processus d'immigration des gouvernements et de Google ».

Le mécontentement des employés à l'égard de la décision de l'entreprise s'est déjà manifesté lors d'au moins deux réunions publiques de l'entreprise. Certains employés ont déclaré que la gestion des licenciements « ne montrait pas de Googleness de la part de la haute direction ».

« Plusieurs centaines de rôles pour les rôles de support cloud, y compris les TSE, ont été supprimés le 2 mars », a écrit un employé sur la plateforme de soumission de questions internes de Google, utilisée pour les grandes réunions. « Sans entrer dans l'opacité totale de la planification et de la messagerie internes, n'est-ce pas l'antithèse de la poussée du Cloud vers l'entreprise ? »

La pétition demande que l'entreprise prolonge la fenêtre de transfert de 60 jours à 180 jours et que Google crée un processus plus transparent autour d'autres emplois au sein de l'entreprise pour les travailleurs qui pourraient être éligibles.

Des tarifs modifiés, certains revus à la hausse

Google Cloud a averti ses clients lundi qu'une série de hausses de prix pour ses services d'infrastructure prendront effet le 1er octobre.

Le fournisseur de cloud ajoute de nouveaux frais de réplication de données et de sortie réseau et, dans certains cas – pour les opérations de stockage en ligne froide, par exemple – double ses prix.

Sachin Gupta, vice-président et directeur général de Google Cloud Infrastructure, a lié les changements aux investissements d'infrastructure du fournisseur de cloud au cours des dernières années. Google Cloud a eu du mal à atteindre un seuil de rentabilité au cours des dernières années alors qu'il tentait d'attraper AWS et Microsoft.

Les nouveaux frais pour la réplication des données par défaut font partie des nouveaux frais de stockage pour les services Google Cloud qui étaient auparavant gratuits. Google Cloud commencera également à facturer des frais de sortie réseau pour la lecture de données dans un bucket de stockage cloud dans une multirégion à partir d'un service Google Cloud dans une région du même continent.

De nouvelles options et capacités pour une plus grande variété de charges de travail, quant à elles, donneront aux clients plus de choix dans la façon dont ils paient pour les services de stockage, de calcul et de mise en réseau, selon Gupta.

Alors que Google Cloud augmente les prix de son stockage standard de snapshots sur disque persistant (PD), il prévoit de déployer une nouvelle option de snapshot d'archive à moindre coût pour PD au cours du second semestre de cette année qui aura les mêmes fonctionnalités, y compris des chaînes incrémentielles, compression et cryptage. Cela permettrait aux cas d'utilisation de conformité/archivage d'être facturés moins que les charges de travail DevOps à forte intensité de calcul, a déclaré Google Cloud.


Dans un billet de blog, Sachin Gupta a indiqué :

« Au cours des dernières années, Google Cloud a réalisé d'importants investissements dans notre portefeuille de produits d'infrastructure. Nous avons lancé de nouvelles machines virtuelles Tau T2D, qui offrent un rapport qualité-prix supérieur de 42 % par rapport aux autres principaux fournisseurs de cloud. Nous avons mis à niveau Cloud Storage pour offrir plus de flexibilité pour prendre en charge les charges de travail d'entreprise et d'analyse des clients, avec des compartiments à deux régions et la future réplication Turbo. Et nous avons apporté de nombreuses améliorations à notre réseau mondial, y compris l'extension à 29 régions cloud.

« Cependant, des conversations avec les clients, nous avons également appris que nous pouvons faire plus pour aligner nos capacités et nos prix avec leurs charges de travail variées. Ainsi, aujourd'hui, nous annonçons que nous allons ajuster notre produit d'infrastructure et notre structure de tarification pour donner aux clients plus de choix dans la façon dont ils paient pour ce qu'ils utilisent, ainsi que de nouvelles références flexibles avec de nouvelles options et capacités de produits. Ces changements sont conçus pour garantir une meilleure adaptation des produits aux cas d'utilisation de nos clients sur un plus large éventail de charges de travail. Ils sont également conçus pour mieux s'aligner sur la façon dont les autres principaux fournisseurs de cloud facturent des produits similaires, afin que les clients puissent plus facilement comparer les services entre les principaux fournisseurs de cloud.

« Certaines de ces modifications fourniront de nouvelles options et fonctionnalités à moindre coût pour les produits Google Cloud. D'autres changements augmenteront les prix de certains produits. En fin de compte, notre objectif est de fournir des modèles de tarification et des options plus flexibles pour la manière dont les clients utilisent nos services cloud ».

Voici un aperçu de ce à quoi les clients peuvent s'attendre

Quels services changent ? Quels nouveaux services sont introduits ?

Nous modifions les prix de certains produits de stockage, de calcul et de mise en réseau. Les modifications offrent aux clients de nouvelles façons d'optimiser leurs dépenses en fonction du type et de la taille de la charge de travail ou des besoins de portabilité des données, ainsi que de réduire les coûts de certains services. Les modifications spécifiques incluent :
  • Modifications des tarifs de Cloud Storage pour la mobilité des données, y compris la réplication des données écrites dans un compartiment de stockage à deux ou plusieurs régions et l'accès aux données interrégionales
  • Introduction d'une nouvelle option d'instantané d'archive à moindre coût pour le disque persistant (PD), de sorte que les cas d'utilisation de conformité/d'archivage soient facturés moins cher que les charges de travail DevOps gourmandes en ressources de calcul
  • Nouveaux tarifs de traitement des données sortantes pour Cloud Load Balancing, en ligne avec les autres principaux fournisseurs de cloud
  • Nouvelle tarification pour Network Topology, qui inclura le tableau de bord des performances dans Network Intelligence Center sans frais supplémentaires

Les factures des clients vont-elles augmenter ? Diminuer ?

L'impact des changements de prix dépend des cas d'utilisation et de l'utilisation des clients. Bien que certains clients puissent constater une augmentation de leurs factures, nous introduisons également de nouvelles options pour certains services afin de mieux nous aligner sur l'utilisation, ce qui pourrait réduire les factures de certains clients. En fait, de nombreux clients pourront adapter leurs portefeuilles et leurs usages pour réduire les coûts. Nous travaillons directement avec les clients pour les aider à comprendre les changements susceptibles de les affecter.

Quand les nouveaux prix entreront-ils en vigueur ?

Aujourd'hui, nous avons envoyé aux clients un préavis de six mois sur les changements de prix, qui entreront en vigueur le 1er octobre 2022. Les clients sous contrats d'engagement existants avec une remise variable ou fixe ne subiront aucun changement jusqu'au renouvellement. Notre objectif est d'aider nos clients à gérer tout impact de ces changements et de leur laisser le temps d'ajuster ou de modifier leurs implémentations.

Que doivent faire les clients ensuite ?

Les clients peuvent faire un certain nombre de choses pour se préparer aux changements :
  • Lire l'annonce de service obligatoire (MSA) envoyée le 14 mars.
  • Considérer les actions, le cas échéant, qu'ils pourraient vouloir entreprendre en fonction des besoins actuels en matière de stockage, de mise en réseau et de calcul. Beaucoup de ces changements peuvent être associés à des choix simples.
  • Envisager d'utiliser le service de transfert de stockage pour sélectionner les bons emplacements de buckets Cloud Storage. Le service de transfert de stockage sera disponible gratuitement pour les transferts dans Cloud Storage, du 2 avril jusqu'à la fin de l'année.

Source : Google Cloud

Et vous ?

Utilisez-vous les services Google Cloud en entreprise ou en privé ?
Si oui, qu'en pensez-vous ? Sinon, quels services cloud utilisez-vous ?
Ces changements auront-ils un impact sur vous ? Facturation éventuellement moins chère ou plus chère ?
Que pensez-vous de ces changements dans l'absolu ?

Voir aussi :

86 % des comptes Google Cloud piratés sont utilisés pour du cryptomining illégal, les autres attaques consistant à effectuer un balayage des ports d'autres cibles sur Internet, selon AtlasVPN

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 2:01
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Utilisez-vous les services Google Cloud en entreprise ou en privé ?
Non ; j'utilise d'ailleurs le moins possible les services "cloud", est j'ai un projet d'autoébergement, pour me passer complètement du "cloud".

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de ces changements dans l'absolu ?
Le cloud est une arnaque dans la plupart des cas ; Google est une entreprise spécialisée dans l'arnaque ; alors Google cloud...
0  1