IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE travaille sur une éventuelle interdiction de fourniture des services de cloud computing à la Russie
En pleine gestion d'une crise de stockage de données due au retrait des entreprises US

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

9  0 
L'Union européenne travaille sur une éventuelle interdiction de fourniture de services de cloud computing à la Russie dans le cadre des nouvelles sanctions contre le Kremlin pour l'invasion de l'Ukraine. Sur le terrain, la manœuvre est en quelque sorte déjà en application étant donné que les principaux fournisseurs de services en nuage en Europe sont des sociétés américaines. La Russie est en pleine gestion d’une crise de stockage de données due au retrait desdites entreprises. Le cloud et l’open source plus que jamais victimes de la guerre en Ukraine.

La semaine dernière, l'Union européenne a procédé à l’adoption d’un nouveau ensemble de sanctions contre la Russie et le Belarus : un embargo pétrolier, des mesures restrictives à l'encontre des banques russes et une interdiction de fournir des services de conseil à Moscou. L’interdiction de fourniture des services de cloud computing à la Russie y figurait, mais n’apparaît plus dans les notes publiés sur le journal officiel de l’UE. La manœuvre est en peaufinage. Néanmoins, sur le terrain, elle est en quelque sorte déjà en application étant donné que les principaux fournisseurs de services en nuage en Europe sont des sociétés américaines. La Russie est en pleine crise de gestion de stockage des données due au retrait progressif desdites entreprises de son territoire.

La Russie est en pleine gestion d’une crise de stockage de données résumée dans un article intitulé On the Weaponisation of Open Source. La décision de systèmes de gestion de bases de données comme MongoDB de couper leurs services en Russie ne passe pas inapercue. MongoDB est un système de gestion de bases de données orienté documents, répartissable sur un nombre quelconque d'ordinateurs et ne nécessitant pas de schéma prédéfini des données. Il permet de manipuler des objets structurés au format BSON (JSON binaire), sans schéma prédéterminé. Il est écrit en C++. Le serveur et les outils sont distribués sous licence SSPL.


Red Hat, un géant des services cloud, a annoncé le 9 mars l’arrête de ses ventes et ses services en Russie et en Biélorussie. « Je suis sûr de parler au nom de tous lorsque je dis que la guerre qui se déroule en Ukraine est déchirante. En tant qu'entreprise, nous sommes unis à toutes les personnes touchées par la violence et nous condamnons l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Nous ajoutons nos voix à celles qui appellent à la paix et nous continuerons à travailler pour assurer la sécurité de nos associés touchés et de leurs familles de toutes les manières possibles », a déclaré Paul Cormier, président et CEO de Red Hat.

« Bien que les sanctions pertinentes doivent guider nombre de nos actions, nous avons pris des mesures supplémentaires en tant qu'entreprise. À compter d'aujourd'hui, Red Hat interrompt ses ventes et ses services en Russie et en Biélorussie (pour les organisations situées ou ayant leur siège social en Russie ou en Biélorussie). Cela inclut l'arrêt des relations partenaires avec les organisations basées ou ayant leur siège en Russie ou au Belarus », a-t-il ajouté. Le géant des logiciels d'entreprise Oracle et son rival SAP ont tous deux également déclaré qu'ils avaient suspendu toutes leurs opérations en Russie.

Grosso, on dénombre à minima 300 entreprises ayant choisi d’emprunter la voie des sanctions contre la Russie. Selon les médias russes, les autorités sont prêtes, si nécessaire, à racheter la capacité des centres de données commerciaux et à reprendre les ressources informatiques des entreprises qui ont annoncé leur retrait de la Fédération de Russie. Les exploitants de centres de données ont eux-mêmes besoin d'aide : les prix des systèmes de stockage et des serveurs ont explosé, les banques n'accordent pas de prêts et la chaîne logistique est perturbée. Si le gouvernement décide de pressurer le secteur privé, les experts estiment que les services de divertissement seront les premiers à en souffrir. Le ministère du numérique poursuit avec des analyses de la situation.

Source : Reuters

Et vous ?

L’open source, le cloud computing plus que jamais victimes de la guerre en Ukraine : qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Les grandes entreprises technologiques se retirent de Russie, dont Google, Apple, Samsung, Netflix et Spotify cela pourrait créer une opportunité pour les entreprises chinoises comme Xiaomi

Red Hat interrompt ses ventes et ses services en Russie et en Biélorussie dans un contexte où la Russie envisage de légaliser le piratage de logiciels dans certains cas, afin d'atténuer les sanctions

YouTube et Google Play suspendent tous les services basés sur le paiement en Russie, y compris les abonnements, les sanctions occidentales commencent à poser des problèmes bancaires dans le pays

Oracle et SAP suspendent leurs activités en Russie en raison de l'invasion du pays, les sanctions économiques contre la Russie seraient un mécanisme important dans les efforts pour restaurer la paix

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 14:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Des failles dans le blocus
Le gros problème de l'occident c'est qu'elle se prend pour le monde. La faille est simplement là...il n'y a qu'un blocus occidental(isé), pas du monde.
16  3 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/09/2022 à 15:00
Depuis quand un service secret partage les infos qu'il a volé à ses adversaires aux médias et à la populace en général?

Et ben mon bon monsieur, depuis la guerre en Ukraine! Pas un jour sans que l'on nous abreuve d'une news percutante sur les maladies mortelles dont est victime le sieur Poutine ou l'état de délabrement de son armée...

Perso, je n'aime pas être pris pour un con! Donc, j'invite Zelenski et autres comiques qu'ils soient occidentaux ou russes a garder leur info "secrètes" pour eux! Pour la bonne est simple raison que les info fournies avec tant de générosité à la populace sont en réalité que de la propagande!!!

Définition du mot "propagande"? Action exercée sur l'opinion pour l'amener à avoir et à appuyer certaines idées

PS: La réalité du terrain nous dira assez tôt ce qui est vrai et ce qui est faux: Soit on enterre Poutine avant l'hiver et les armées russes partent en courant direction Moscou, soit les russes vont nous pourrir les 10 prochains hivers!!!

Pensée émue pour la France qui compte acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à l'Allemagne qui elle compte acheter à la France l'électricité qui lui manque cet hiver avec la Suisse qui met tout le monde d'accord en se proposant d'acheter l'électricité qui lui manque cet hiver à la France ET à l'Allemagne
16  3 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 15:21
la russie doit avoir déjà créer son propre cloud pour ce qui est à risque...

au final elle va juste s'affranchir des européens et américains du point vue logiciel et donc être plus libre, éviter d'être à leur merci....

elle va probablement encore plus se lier avec la chine
9  0 
Avatar de jvallois
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 19:44
Je me demande si c'est vraiment une sanction, finalement ?
8  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:12
Je ne pense pas que ces mesures vont faire mettre un genoux à terre sur ce point. Ce n'est qu'une question de temps. Le risque est de favoriser un marché parallèle et fort de leur expérience des temps difficiles qu'ont les russes est qu'ils pourront devenir autonome sur beaucoup de chose via la Chine. Ce dernier d'ailleurs attend avec impatience que dans cette situation la Russie deviennent totalement dépendant de la Chine et y vienne manger dans ses mains.
6  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:39
Ton "ennemie" vient te voir en demandant : " ça te dérange pas si on stock nos données chez toi on est en galère"
Notre réponse: "NON! tu es méchant!!, et ça nous donnerait un avantage, on pourrait t'espionner, et nous on est gentil!!!!, par contre tu peux nous vendre du gaz on est en galère"
ça réponse : "bien sur , mais je veux pas de a monnaie, utilise la mienne",
NOUS : "d'accord!!"

Je ne comprends rien à ce qui se passe....
8  2 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 11:56
On est en train de créer 2 mondes parallèles ou les interattractions seront limités. Pas sur que cela fasse nos affaires, car la plupart des richesses ne sont pas chez nous. On va le payer très cher; enfin, "on", les gens qui composent notre bloc vont payer chers. Surtout nous en Europe.
7  1 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/06/2022 à 13:32
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Ton "ennemie" vient te voir en demandant : " ça te dérange pas si on stock nos données chez toi on est en galère"
Notre réponse: "NON! tu es méchant!!, et ça nous donnerait un avantage, on pourrait t'espionner, et nous on est gentil!!!!, par contre tu peux nous vendre du gaz on est en galère"
ça réponse : "bien sur , mais je veux pas de a monnaie, utilise la mienne",
NOUS : "d'accord!!"

Je ne comprends rien à ce qui se passe....
C'est simple à résumer.

Il n'y a de droit international que l'ordre mélien. Les USA veulent l'hégémonie. Dans leur vision, soit tu es un vassal, soit un pays-pompe-à-pétrole-ou autre qui doit se laisser faire (Irak, Iran, Vénézuéla...), soit un ennemi qui menace l'hégémonie (Chine, Russie), soit un pauvre quelconque.

L'Europe pour des raisons géographiques continentales a tout intérêt à commercer avec la Russie, parce qu'elle est à côté, qu'elle a toutes les ressources à vendre dont nous avons besoin, et qui plus est ce sont des européens historiquement autant que les Islandais pour prendre l'autre extrême (± même religion, même modes, langue indo-européenne, même famille royale européenne avant qu'ils les exécutent...). Les USA ne veulent pas d'un bloc Europe-Russie qui les menacerait et ont tout fait pour que ça n'arrive pas et que les Européens restent de bons vassaux.
Ils ont soufflé autant que possible sur les braises pour pousser cette guerre depuis les années 90 (jusqu'au gouvernement actuel ukrainien pro-occident dont les USA ne cachent même pas qu'ils ont financé le coup d'état qui l'a mis au pouvoir à la place du gouvernement pro-Russe que les Russes avaient soutenu...).

Donc l'Europe commerçait avec la Russie pour des raisons géographiques et est dépendante de la Russie (donc on leur achète l'énergie). L'Europe fait partie du bloc OTAN USA donc est hostile à la Russie de manière aigüe récemment et applique les sanctions américaines ... mais dans la mesure du possible pour ne pas suicider l'économie européenne trop vite. Les USA ont saisi les avoirs Russes unilatéralement (cf le droit international) avec la même légitimité (mandat onusien ?) qu'ils ont saisi la totalité des avoirs financiers de l’Afghanistan (pour les laisser se débrouiller avec la famine résultante), ou qu'ils ont fait saisir un pétrolier iranien récemment.

Les Russes demandent logiquement à être payés en roubles pour ne pas se faire saisir leurs recettes après la vente des ressources qui continue encore, incontournables pour eux et nous pour le moment...
7  1 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 14:05
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Je ne pense pas que ces mesures vont faire mettre un genoux à terre sur ce point. Ce n'est qu'une question de temps. Le risque est de favoriser un marché parallèle et fort de leur expérience des temps difficiles qu'ont les russes est qu'ils pourront devenir autonome sur beaucoup de chose via la Chine. Ce dernier d'ailleurs attend avec impatience que dans cette situation la Russie deviennent totalement dépendant de la Chine et y vienne manger dans ses mains.
Effectivement les sanctions vont se retourner contre nous. Ils n'ont pas à être indépendant de la Chine. Seulement de l'Occident. La Chine dépend eux pour son énergie. Nous poussons la Russie dans les bras de la Chine et cela va finir par devenir une alliance.
6  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 15:24
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Donc non, Le risque n'est pas que la Russie et la chine forment une alliance; ça, c'est déjà le cas. Le risque, c'est que la Russie deviennent entièrement le vassal de la Chine.
c'est pas en stigmatisant et en insultant ce pays depuis les années 2000 qu'on les feras venir vers nous.
L'UE a toujours été condescandante envers la russie après la chute de l'URSS, des 2006 l'ue a rejeté et insulté poutine, il ne l'a jamais digéré et aujourd'hui ils vont vers la Chine, un pays qui (pour l'instant) les respectes.

Apres l'alliance russie/chinoise date de longtemps, déja dans les années 50 l'urss envoyait des ingénieurs pour mécanisé le pays.

Pour ramener la russie vers nous, stoppons les sanctions, mettons en place des partenariat commerciaux egal/egal avec eux et nous, et amorçons le processus d'inclusion dans l'ue de la russie, au moins au niveau des échanges commerciaux.

stoppons notre vassalité avec les USA et abandons la question Ukrainienne, ce pays va de toute façon bientôt disparaitre.

edit: je décerne le prix nobel de la paix à Facebook, pour avoir autoriser les messages de haines et menace de mort contre les russes.
Que l'on aime pas le régime de Poutine pourquoi pas mais stop à cette propagande anti russe tout courts. Meme après Poutine, aucun Russes ne voudra se rapprocher de l'occident avec une attitude pareil.
9  3