IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Heroku met fin à son offre gratuite,
L'entreprise annonce également qu'elle va purger les comptes inactifs en raison d'abus continus

Le , par Bill Fassinou

46PARTAGES

2  0 
Heroku, la plateforme de cloud computing en tant que service de Saleforce, a annoncé jeudi qu'il allait supprimer tous ses services gratuits, après les avoir proposés pendant plus d'une décennie. À partir du 28 novembre, Heroku mettra fin à ses offres gratuites de conteneurs et de bases de données, poussant ainsi les clients vers des plans payants. La société a déclaré qu'elle fait face à des abus persistants depuis de nombreuses années et qu'il ne valait plus la peine de défendre le volet gratuit de Heroku. En outre, dès le 26 octobre, elle commencera à supprimer les comptes inactifs depuis un an et tout stockage associé.

Lors de la conférence Black Hat USA en 2020, Heroku a parlé de la manière dont il tente de gérer les abus de ses services. La présentation de son équipe chargée des abus a décrit le défi que représente le traitement des mécréants qui utilisent Heroku pour le minage de cryptomonnaies et l’hameçonnage, entre autres : « si vous avez un service gratuit, un essai gratuit, ou toute offre qui a un angle pour extraire de la valeur, quelqu'un essaie déjà de trouver un moyen de gagner de l'argent avec ». Dans un billet de blogue jeudi, Bob Wise, directeur général de Heroku et vice-président de Salesforce, a imputé la disparition des services gratuits aux "abus".

Les services gratuits couvrent les plans gratuits pour Heroku Dynos et Heroku Postgres ainsi que le plan gratuit pour "Heroku Data for Redis". « Nos équipes chargées des produits, de l'ingénierie et de la sécurité déploient des efforts considérables pour gérer la fraude et l'abus des plans de produits gratuits Heroku. Afin de concentrer nos ressources sur la fourniture de capacités critiques pour les clients, nous allons supprimer progressivement notre plan gratuit pour Heroku Dynos, notre plan gratuit pour Heroku Postgres et notre plan gratuit pour Heroku Data for Redis, ainsi que supprimer les comptes inactifs », a déclaré Wise.



Pour les non-initiés, Heroku permet aux développeurs de créer, d'exécuter et de faire évoluer des applications dans des langages de programmation tels que Java, PHP, Scala et Go. Salesforce a racheté la société pour 212 millions de dollars en 2010 et a ensuite introduit le support de Node.js et Clojure, ainsi que Heroku for Facebook, un package destiné à simplifier le processus de déploiement des applications Facebook sur l'infrastructure Heroku. Selon Heroku, plus de 13 millions d'applications auraient été développées à ce jour grâce à sa plateforme. Il s'engage désormais à fournir des solutions à faible coût pour les ressources de calcul et de données.

À partir du 26 octobre, la société supprimera les comptes inactifs depuis un an et tout stockage associé. Le mois suivant, le 28 novembre, le niveau gratuit de Heroku disparaîtra et les "dynos" gratuits - le terme utilisé par Heroku pour désigner les conteneurs - et les services de données gratuits (hobby-dev Heroku Postgres et hobby-dev Heroku Data for Redis) seront fermés. Les utilisateurs de ces services peuvent s'attendre à recevoir des messages d'avertissement à l'approche des dates. Après la transition, Heroku Dynos commencera à 7 $/mois, Heroku Data for Redis commencera à 15 $/mois, et Heroku Postgres commencera à 9 $/mois.

Dans sa FAQ sur la fin de ses plans gratuits, Heroku a donné plus d'explications sur son orientation vers les revenus. « La priorité à l'avenir est de soutenir les clients de toutes tailles qui misent sur Heroku pour leurs projets, leurs carrières et leurs entreprises », a déclaré la société, citant des clients comme PensionBee et Softgiving. La fin de la gratuité n'est pas totalement inattendue. Les plans gratuits ont tendance à se terminer en tapis, ou à être réduits à l'inutilité, à moins que le fournisseur ait un flux de revenus soutenu par un monopole si fort qu'il peut se permettre de brûler le paysage concurrentiel pour empêcher les rivaux de prendre racine.

Et même dans ce cas, les géants qui ont utilisé des offres gratuites comme Google reviennent souvent sur leur décision après un certain temps. Dans le même temps, ceux qui fuient les engagements antérieurs de gratuité ne peuvent pas toujours s'échapper. GitLab, un service git en ligne, a annoncé la fermeture des projets gratuits inactifs au début du mois. L'entreprise a déclaré que cela lui permettrait de réaliser des économies en hébergement pouvant atteindre un million de dollars. Mais les utilisateurs ont vivement critiqué l'entreprise, qualifiant l'initiative de "délirante". GitLab a été contraint de faire marche arrière après le tollé.

Les amateurs ne seront pas les seuls à être touchés par la suppression progressive des offres gratuites de Heroku. Dans un fil de discussion sur le forum Hacker News de Y Combinator, certains utilisateurs font remarquer que les plans gratuits de Heroku constituaient un terrain d'essai pratique pour tester les applications avant leur déploiement. Un utilisateur a déclaré que de nombreuses applications de son entreprise ne nécessitaient que des bases de données et des "dynos" gratuits, et que la migration vers les plans payants de Heroku augmenterait considérablement les coûts tout en apportant, selon lui, peu d'avantages.

« Ce changement doublera grossièrement le coût d'une application de base sur les dynos pro + DB + redis, de 25 $/mois à 49 $/mois. Si ce changement incluait une réduction des prix pour mieux correspondre aux alternatives, ce serait bien. Mais en l'état, ce changement augmentera considérablement le coût pour quiconque utilise certaines ressources gratuites », a-t-il écrit. Selon d'autres critiques, l'on pourrait dire que c'est le but. Salesforce est une entreprise, après tout. De plus, cela pourrait être une couverture de la part de Salesforce et de sa filiale pour lutter contre l'inflation galopante.

Cela dit, ils pensent que le pivot n'est pas exactement la meilleure chose à faire quelques mois seulement après qu'un pirate a accédé au compte GitHub de Heroku et a réussi à voler les mots de passe des clients. En outre, il intervient alors que la concurrence pour les plateformes en tant que service devient de plus en plus féroce, avec des startups comme Render, Fly.io et Clever Cloud qui rivalisent pour obtenir une part de l'activité de Heroku avec des prix et fonctionnalités attrayants.

Source : Heroku

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la décision de Heroku de supprimer ses offres gratuites ?
Utilisez-vous la plateforme de Heroku ? Si oui, en quoi ces changements vous impacteront-ils ?
L'argument avancé par Heroku justifie-t-il cette initiative ? S'agit-il d'un moyen pour renflouer ses caisses ?

Voir aussi

GitLab prévoit de supprimer les projets dormants des comptes gratuits, afin de réaliser des économies en hébergement pouvant atteindre un million de dollars

GitLab renonce à supprimer les projets inactifs de ses utilisateurs gratuits après le tollé provoqué en ligne

GitLab va limiter les comptes gratuits GitLab SaaS à 5 utilisateurs par espace de noms à compter du 22 juin 2022

Les mineurs de cryptomonnaies tuent-ils les offres gratuites d'intégration continue ? Oui, selon Colin Chartier, cofondateur et PDG de LayerCI

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !