IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les fournisseurs de clouds européens poursuivent leur croissance, leurs revenus atteignant 10,4 milliards d'euros au deuxième trimestre de 2022
Mais perdent encore des parts de marché

Le , par Sandra Coret

7PARTAGES

3  0 
Au cours de cette même période, les fournisseurs de services européens ont augmenté leurs revenus liés au cloud de 167 %, mais leur part de marché a diminué de 27 % à 13 %, leur taux de croissance étant bien inférieur à celui du marché global du cloud.

Les principaux bénéficiaires de la croissance du marché ont été Amazon, Microsoft et Google. Ces trois principaux fournisseurs mondiaux de cloud représentent désormais 72 % du marché régional et leur part continue d'augmenter régulièrement. Parmi les fournisseurs de clouds européens, SAP et Deutsche Telekom sont les leaders, chacun représentant 2% du marché européen. Ils sont suivis par OVHcloud, Telecom Italia, Orange et une longue liste d'acteurs nationaux et régionaux.

Le reste du marché européen est occupé par de petits fournisseurs de clouds américains et asiatiques, qui perdent régulièrement des parts de marché.


Au cours des quatre derniers trimestres, les revenus des services d'infrastructure de cloud en Europe (y compris les services IaaS, PaaS et de cloud privé hébergé) ont totalisé plus de 27 milliards d'euros, soit une hausse de 41 % par rapport aux quatre trimestres précédents. Les services IaaS et PaaS représentent plus de 80 % du marché et leur croissance est également plus rapide que celle du segment plus petit du cloud privé hébergé ou géré. Certaines des plus fortes croissances sont observées dans le PaaS avec des services de base de données, d'IoT et d'analyse.

"Le marché du cloud est un jeu d'échelle où les aspirants leaders doivent faire d'énormes paris financiers, doivent avoir une vision à long terme des investissements et de la rentabilité, doivent maintenir une détermination ciblée pour réussir et doivent constamment atteindre l'excellence opérationnelle. Aucune entreprise européenne ne s'est approchée de cet ensemble de critères et le résultat est un marché où les six leaders sont tous des entreprises américaines", a déclaré John Dinsdale, analyste en chef du Synergy Research Group.

"Les fournisseurs américains de cloud continuent d'investir plus de 4 milliards d'euros chaque trimestre dans les programmes d'investissement européens, ce qui représente un obstacle insurmontable pour les entreprises qui souhaitent sérieusement contester leur leadership sur le marché. Par conséquent, les fournisseurs de clouds européens se sont surtout contentés de servir des groupes de clients locaux ayant des besoins locaux spécifiques, en travaillant parfois comme partenaires des grands fournisseurs de clouds américains. Certains de ces fournisseurs de cloud européens vont continuer à se développer, mais il est peu probable qu'ils fassent bouger l'aiguille en termes de part de marché européenne globale."

Source : Synergy Research Group

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Que vous évoquent ces résultats ?

Voir aussi :

Atos et plusieurs partenaires européens lancent Structura-X pour construire une infrastructure cloud souveraine, qui répond aux exigences du projet Gaia-X de l'UE

L'entreprise allemande Bosch va investir 3 milliards d'euros dans la production de puces électroniques d'ici 2026, pour soutenir la relance de l'industrie des semiconducteurs dans l'UE

Google, Meta et d'autres devront expliquer leurs algorithmes en vertu de la nouvelle législation européenne, la législation sur les services numériques (DSA) vise à remodeler le monde en ligne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !