Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cloud computing : des sommes record ont été dépensées en2019, avec AWS empochant plus du tiers des factures,
Les investissements dans le secteur étant de plus en plus importants

Le , par Stan Adkens

0PARTAGES

6  0 
Canalys, une société d’analyse de données, a délivré ses informations sur les dépenses dans les services d’infrastructures de cloud pour le quatrième trimestre et toute l’année 2019. Selon ces données, les organisations du monde entier ont dépensé un montant record de 107 milliards de dollars pour les services d'infrastructure informatique dans le cloud en 2019, soit une hausse de 37 % par rapport à l'année précédente, avec Amazon Web Services (AWS) qui a empoché plus du tiers des factures annuelles. Le quatrième trimestre a également connu une hausse des dépenses de 37 % avec une domination d’AWS avec plus de 32 % des parts de marché.


Canalys explique ces résultats par la numérisation de la plupart des industries, l’augmentation des investissements des entreprises dans l'infrastructure en tant que service (IaaS), et de plus de dépenses consenties par des organisations dans les serveurs, le stockage, l'informatique et d'autres services basés sur le cloud, allant de la facturation, de la surveillance en passant par la sécurité. En plus de cela, les entreprises sont davantage désireuses d'accroître leur utilisation du cloud pour faire monter en puissance leurs applications existantes, ce qui a entrainé une hausse de la demande en 2019.

Les données montrent un bon comportement du marché des services d'infrastructures cloud en 2019. Selon le rapport de Canalys, au quatrième trimestre, les revenus des opérateurs de cloud public ont atteint 30,2 milliards de dollars, avec une croissance de 37,2 % d’une année sur l’autre. Sur l'ensemble de l'année, la progression a été à peu près identique permettant aux acteurs de facturer pour 107,1 milliards de dollars de prestations, représentant une hausse de 37,6 % par rapport à 2018. Selon les experts du cabinet d'études, la tendance actuelle, qui veut que les entreprises exploitent de plus en plus d'applications dans le cloud public, devrait se poursuivre au cours des cinq prochaines années.


Cependant, bien que le marché devrait ainsi continuer de progresser sur les années à venir, le rythme sera moindre chaque année, d’après Canalys. Ceci étant, le cabinet prévoit qu’en 2020, sa croissance ne devrait plus être que de 32 % pour 141 milliards de dollars. La croissance se réduira encore progressivement jusqu'en 2024 où les facturations annuelles atteindront 284 milliards de dollars.

Selon les experts de Canalys, la demande croissante de services cloud exerce une pression accrue sur l'infrastructure sous-jacente des centres de données. « Les fournisseurs de services cloud doivent gérer avec soin les dépenses d'investissement pour équilibrer la hausse des coûts avec la nécessité d'ajouter plus de capacité, de s'étendre géographiquement et de rafraîchir les actifs existants », a déclaré Matthew Ball, analyste principal de Canalys.

Une demande croissante du multi-cloud et du cloud hybride

Selon le rapport, l'engagement des clients commence à mûrir, avec un nombre croissant d'organisations qui s’engagent dans des accords à plus long terme avec les fournisseurs de services cloud, alors qu'ils passent d'une utilisation improvisée et non contrôlée à une approche plus gérée et prévisible.

« Les organisations de tous les secteurs, des services financiers aux soins de santé, sont en train de se transformer en fournisseurs de technologie », a déclaré Alastair Edwards, analyste en chef de Canalys. « Beaucoup utilisent une combinaison de multi-cloud et de modèles informatiques hybrides, reconnaissant les forces de chaque fournisseur de services de cloud computing et les différents environnements d'exploitation informatique nécessaires pour des types de charges de travail spécifiques », a-t-il ajouté.

Les organisations chercheront à tirer parti d'un accès illimité à des services plus avancés, tels que l'IA et l'analyse, ainsi que des API et d'autres outils pour accélérer leur développement numérique. Ce qui signifie que la réussite d’un fournisseur de cloud computing dépend maintenant de sa capacité à être flexible. Ce critère explique certainement pourquoi AWS a attiré plus du tiers des investissements dans les infrastructures de cloud computing en 2019, et devance toujours de loin son concurrent suivant, Microsoft Azure, qui rassemblait environ 17 % des dépenses totales.


AWS s'est donc assuré de l'engagement des clients en offrant des services qui peuvent être facilement intégrés. L'intégration se fait généralement en créant un solide écosystème de partenaires de distribution, qui sont des intermédiaires sur lesquels les entreprises peuvent compter pour gérer différentes plateformes de cloud computing.

« Le rôle des partenaires de distribution deviendra plus important, à mesure que l'utilisation du cloud augmentera, en termes de définition de stratégies, d'intégration dans les processus commerciaux, d'optimisation de l'expérience des utilisateurs, de gouvernance et de conformité, ainsi que de sécurisation des données et des charges de travail », a expliqué Alastair Edwards.

La concurrence devient rude entre les trois principaux acteurs AWS, Azure et Google Cloud

AWS a certes encore dominé le secteur en 2019, mais il est suivi par la concurrence. L’unité cloud d’Amazon a vu cette année ses ventes progresser moins vite que celles de ses principaux concurrents. En outre, selon le rapport, ses parts de marché sont passées de 32,7 % en 2018 à 32,3 % en 2019, reculant de quelques dixièmes de points (-0,4%) quand celles des autres grands fournisseurs progressaient. Microsoft Azure, par exemple, connaît une croissance constante et a vu sa part du marché des dépenses d’IaaS passer de 14 % en 2018 à 17 % en 2019, selon Canalys.

En troisième position, Google Cloud a continué à progresser, développant son réseau de partenaires de distribution. L'activité du géant de la recherche dans le cloud ne représentait qu'environ 6 % des investissements dans l'IaaS en 2019. Quant à la société chinoise Alibaba, ses ventes croissent également pour atteindre 5,2 milliards en 2019, avec une part de marché de 4,9 %, qu’elle a principalement gagnée sur son marché domestique.

Il faut noter que les données de Canalys se concentrent sur les investissements dans l’IaaS. En d'autres termes, sur une fraction seulement des dépenses consacrées à l'ensemble des services cloud, qui auraient atteint un montant énorme de 229 milliards de dollars en 2019 de chiffre d'affaires. Ce chiffre devrait atteindre 500 milliards de dollars au niveau mondial en 2023, selon les estimations d’IDC, alors que les organisations investissent davantage dans les services cloud.

Source : Canalys

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Amazon a dominé le marché de l’IaaS en 2019. Quel commentaire en faites-vous ? Conservera-t-il encore longtemps son rang de N°1 ?
La croissance des ventes des services IaaS ralentira dans les prochaines années, selon l’étude. Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi

Les dépenses mondiales dans les services cloud publics vont plus que doubler d'ici 2023,, avec un TCAC de 22,3 % sur cinq ans, selon IDC
Les revenus de l'infrastructure du cloud computing continuent d'augmenter malgré le ralentissement des dépenses en 2019, selon IDC
Voici les principales tendances ayant une incidence sur l'architecture PaaS (Platform as a Service) en 2019, selon Gartner
Budgets informatiques : les dépenses mondiales devraient atteindre 3870 milliards de dollars en 2020, soit une hausse de 3,7 % par rapport à 2019, rapporte Gartner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !