Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les activités Cloud de Microsoft s'intensifient alors que la pandémie stimule la croissance,
Selon les résultats financiers 1T21 de la société qui ont battu les estimations des analystes

Le , par Stan Adkens

109PARTAGES

3  0 
Microsoft a publié mardi ses résultats financiers pour le premier trimestre de l'année fiscale 2021 qui s'est terminé le 30 septembre 2020. Microsoft a battu les estimations de Wall Street pour ses revenus et bénéfices trimestriels, grâce à une légère hausse de la croissance de son activité phare, le Cloud Computing. Le fabricant de logiciels continue également à bénéficier d'une évolution mondiale vers le travail à domicile et l'apprentissage en ligne. Les revenus pour ce premier trimestre ont été de 37,2 milliards de dollars contre l'estimation de 35,7 milliards de dollars.

La pandémie a accéléré une évolution déjà en cours vers le Cloud Computing, aidant des entreprises telles que Microsoft, l'unité Cloud Computing d'Amazon AWS et Google Cloud d'Alphabet. Pour Microsoft, cette crise sanitaire a également stimulé la demande de ses systèmes d'exploitation Windows pour les ordinateurs portables et de ses services de jeux Xbox, car les familles travaillent, apprennent et jouent en restant à la maison, ce qui a permis de réaliser des bénéfices supérieurs d'environ 30 % aux prévisions.


« Ce fut un autre trimestre sain, avec une demande continue pour les offres à distance qui continue à alimenter les résultats », a déclaré Amy Hood, directeur financier de Microsoft, lors d'une interview accordée à Reuters.

Selon Microsoft, le chiffre d'affaires d'Azure, son service phare du Cloud Computing, a connu une croissance de 48 %, contre 47 % au trimestre précédent. Ce chiffre a dépassé les estimations de Wall Street qui était de 43,45 %, selon les données consensuelles de Visible Alpha. Hood a déclaré que la hausse était due à « une augmentation des contrats Azure plus importants et à long terme ».


Microsoft a décidé de vendre un grand nombre de ses produits par le biais d'abonnements récurrents, ce qui convient très bien aux investisseurs. En effet, cela génère des flux de revenus stables. La valeur des futurs contrats de revenus récurrents de Microsoft avec les grandes entreprises est restée stable par rapport au trimestre précédent et la proportion de contrats uniques a légèrement augmenté après deux trimestres de croissance, d’après les résultats.

« La prochaine décennie de performance économique pour chaque entreprise sera définie par la vitesse de leur transformation numérique », a déclaré Satya Nadella, PDG de Microsoft. « Nous innovons dans toute notre gamme de technologies modernes pour aider nos clients, quel que soit leur secteur d'activité, à améliorer leur temps de rentabilisation, à accroître leur agilité et à réduire leurs coûts ».

Microsoft regroupe plusieurs ensembles de logiciels et de services tels qu'Office et Azure dans un "Cloud commercial" que les investisseurs surveillent de près pour évaluer les progrès de la société en matière de vente aux grandes entreprises. Les marges brutes du "Cloud commercial" de Microsoft ont atteint 71 %, contre 66 % un an plus tôt, d’après Microsoft.


Selon Hood, si cette hausse peut s'expliquer en partie par un changement de règles comptables pour les serveurs de Microsoft, ces meilleures marges sont également dues aux ventes de logiciels lucratifs tels que Dynamics 365, qui est en concurrence avec Salesforce. « Cette croissance de 38 % des revenus de Dynamics 365 a été meilleure que nous le pensions et assez bonne », a déclaré Hood.

Dans d’autres points concernant l’activité Cloud, Microsoft a déclaré que 93 % des produits commerciaux du secteur ont été vendus sous forme d'abonnements, contre 94 % le trimestre précédent. Les obligations de performance restantes de l'entreprise - une mesure du montant des revenus qui a été comptabilisé pour l'avenir dans les contrats de vente, mais qui n'a pas encore été officiellement reconnu comme revenu - sont démeurées stables à 107 milliards de dollars au cours du premier trimestre fiscal, mais ont augmenté par rapport aux 86 milliards de dollars de l'année précédente.

En ce qui concerne le segment "Cloud intelligent", les revenus ont connu une hausse de 20 %, à 13 milliards de dollars, au cours du premier trimestre. Les analystes avaient prévu des revenus de 12,7 milliards de dollars pour ce segment, selon les données IBES de Refinitiv.

« La demande pour nos offres de Cloud Computing a entraîné un fort début d'année fiscale avec nos revenus commerciaux de 15,2 milliards de dollars, en hausse de 31 % d'une année sur l'autre », a déclaré Amy Hood. « Nous continuons à investir en fonction de l'importante opportunité qui s'offre à nous pour stimuler la croissance à long terme ».

Quelques autres points forts des résultats de Microsoft

Les recettes des jeux ont augmenté de 22 %

Le jeu est l'une des industries qui bénéficient des mesures de confinement dues à la pandémie de covid-19. Cela s'est clairement reflété dans les revenus de la Xbox de Microsoft, avec une hausse globale de 22 % des revenus des jeux. Selon les données, les revenus des contenus et services de la Xbox ont augmenté de 30 % par rapport à l'année précédente, grâce à la force des titres de tiers, des abonnements au Xbox Game Pass et des titres de première main.

Les revenus du matériel auraient baissé de 27 % par rapport à l'année précédente en raison d'une baisse des ventes de XB1S/X. Microsoft crédite Xbox et Surface comme les deux moteurs des 4,75 milliards de dollars de bénéfices de la division "More Personal Computing".


Une hausse des revenus des produits Windows

Le chiffre d'affaires des équipementiers Windows a baissé de 5 %, les ventes de licences Professionnelles ayant chuté de 22 % en conséquence, d’après Micrososft. Ce qui s'explique en partie par une augmentation de 31 % des revenus des licences non Professionnelles , probablement toujours due à la poussée du travail à domicile.

Les revenus des produits Windows Commercial et des services de Cloud Computing ont augmenté de 13 %, en grande partie en raison de l'intérêt accru pour Microsoft 365. Au total, le segment Windows de "More Personal Computing" a atteint 11,8 milliards de dollars, soit une hausse de 6 % par rapport à l'année précédente, et les revenus d'exploitation ont atteint 4,75 milliards de dollars, soit une hausse de 18 %, en partie grâce à une réduction des dépenses publicitaires.

Les ventes de la gamme Surface en hausse

Microsoft a annoncé des revenus en hausse de 37 % (36% en monnaie constante) pour les produits Surface. Cela signifie que les ventes de Surface sont passées de 1,136 à 1,553 milliards de dollars d'une année sur l'autre. Selon Microsoft, cette hausse s'explique en grande partie par le lancement de nouveaux appareils au cours du dernier trimestre, plutôt que par le lancement habituel à l'automne. Il y a cependant une augmentation générale des ventes de PC Windows, qui a également profité à la gamme Surface.

Par contre, Bing Search a enregistré une baisse de 10 % au premier trimestre. Microsoft explique cette contraction par la réduction des dépenses publicitaires due à la crise économique actuelle liée à la pandémie.

Il faut noter que le bénéfice par action de Microsoft au premier trimestre était de 1,82 $ contre l'estimation de 1,54 $. Le revenu d'exploitation s'est élevé à 15,9 milliards de dollars et a augmenté de 25 %. Le revenu net était de 13,9 milliards de dollars représentant une augmentation de 30 %.

Microsoft a également donné des informations de l’utilisation de son application de communication collaborative sur les lieux de travail. Il y a à peine 6 mois, Microsoft avait annoncé que Microsoft Teams comptait 75 millions d'utilisateurs actifs par jour. Alors que la pandémie mondiale continue de garder certains travailleurs à distance, Microsoft a annoncé mardi, lors de son appel aux gains, que Microsoft Teams compte maintenant 115 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, avec 30 milliards de minutes de collaboration par jour.

Bien que la croissance soit spectaculaire, il n'est pas certain que cela suffise pour rattraper le leader du marché de la vidéoconférence, Zoom, bien qu'un nombre croissant d'entreprises standardisent l’application Teams, qui est souvent associée à Microsoft 365.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de Microsoft ?
Quel commentaire faites-vous de la croissance des activités Cloud de Microsoft ?
Quelle évolution imaginez-vous pour les activités dont la croissance est catalysée par la pandémie une fois la crise terminée ?

Voir aussi :

Résultats financiers deuxième trimestre 2020 : les revenus de Microsoft dans le Cloud computing s'accélèrent, faisant passer les profits au-dessus des estimations de Wall Street
Microsoft affiche des résultats du quatrième trimestre de son année fiscale 2020 portée par Azure, la pandémie n'a pratiquement aucun effet négatif sur les performances financières de l'entreprise
Microsoft Teams va désormais s'intégrer à GitHub pour vous aider à gérer les projets de développement. L'application est disponible sur l'App Store de Microsoft Teams en Public Preview
Microsoft annonce de nouvelles fonctionnalités pour Teams, son application de communication collaborative, dont l'utilisation augmente de 40 % en une semaine, à cause du coronavirus

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !