IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Incendie d'OVHcloud : une Normande perd son site Internet et se voit proposer 30 euros de dédommagement,
Après avoir subi un préjudice estimé à 2000 euros

Le , par Stan Adkens

48PARTAGES

7  0 
Après la stupeur de l'incendie survenue dans la nuit du 9 au 10 mars dans le principal bâtiment du site strasbourgeois de l'hébergeur OVHcloud, les répercussions continuent à se faire sentir. D'après l'hébergeur, entre 12 000 à 16 000 personnes seraient concernées par une perte totale ou partielle de leurs données suite à l’incendie, privant ainsi les clients de leurs sites Internet et autres données. Et les gestes commerciaux proposés par la société ne sont pas à la hauteur des attentes. Une professionnelle vendeuse sur Internet perd son site et ne se voit proposer que 30 euros de dédommagement.

Mathilde Picouret, une jeune vendeuse sur Internet installée à Urville-Nacqueville dans le département de la Manche, utilise son site Web pour présenter ses bijoux aux clients des quatre coins de France. Les commandes passées via le site marchand sont ensuite livrées. Seulement la professionnelle ne peut plus exercer son activité depuis quelques jours à cause de l’incendie qui a ravagé le data center de l’entreprise OVH la semaine dernière, son site comme plusieurs autres n’étant plus en capacité de fonctionner.


« En me levant, je me suis rendu sur mon site, mais il n'était plus actif. J'ai fait le rapprochement avec les informations concernant l'incendie du data center à Strasbourg », a déclaré Picouret, selon France Bleu Cotentin. La vendeuse n’a pas tardé à recevoir la confirmation du fait que le serveur détruit hébergeait effectivement toute son activité sur le Web. Elle a perdu toutes ses données, autrement dit. « Pour moi c'est un vrai préjudice, car ce sont tous mes fichiers clients et mes contacts qui ont disparu », a soupiré la jeune femme.

Dimanche dernier, OVHcloud a publié d’importantes informations sur les données hébergées par les centres de données et a actualisé son plan de relance de ces derniers. L’entreprise a expliqué à ses clients qu'il ne peut pas garantir la récupération de toutes les données. S'il dispose de sauvegarde de certains systèmes touchés et peut donc récupérer les données concernées, certains systèmes n'ont tout simplement pas de sauvegardes.

L'entreprise a expliqué qu'elle doit encore déterminer si elle a des sauvegardes viables pour de nombreux services et qu'elle ne peut pas être sûre d'avoir des sauvegardes pour certains services qu'il a classés comme "récupérables". En ce moment-là, la page d’état indiquait les services Plesk, NAS-HA storage, Datastore et vRops, pour ne citer que ceux-là, comme irrécupérables sur la base de l'évaluation par OVH de ses sauvegardes internes.

30 euros de dédommagement pour le site Internet perdu

Si vous pensez que votre site hébergé par OVHcloud est défaillant ou si l'entreprise vous a informé d'être parmi les personnes concernées, consultez d'abord votre contrat et particulièrement le « service-level agreement » (SLA), c'est-à-dire la convention de niveau de services. « Si le contrat prévoit, par exemple, un back up, l'hébergeur s'engage à restaurer les données de la dernière sauvegarde effectuée. La gravité dépendra alors de la date de cette sauvegarde », a expliqué Matthieu Bourgeois, avocat spécialiste du droit des données, associé du cabinet KGA Avocats. Si le SLA prévoit une redondance miroir en temps réel – c'est-à-dire une sauvegarde en temps réel sur un autre serveur – les données ne seront pas a priori impactées.

Rappelons que rien n'oblige légalement un hébergeur a proposer une solution de sauvegarde. C'est au client de faire la démarche en recourant à des options contractuelles. « À ma connaissance, les clients d'OVHcloud ne souscrivent pas de contrat particulier, mais acceptent des conditions générales pour accéder aux services et des conditions particulières dans certains domaines bien précis (hébergement, location…) », a signalé Arnaud Touati, associé fondateur de Hashtag Avocats, spécialistes des contrats numériques. Il est donc possible que les données ne soient pas sauvegardées par défaut.

C’est le cas de la jeune vendeuse de bijoux sur Internet. Mais heureusement, Picouret a la chance de pouvoir compter sur son conjoint qui s'y connaît en développement et qui travaille d'arrache-pied depuis une semaine pour recréer lui-même un site marchand pour sa compagne. Cela lui évite des frais de création d’un nouveau site, mais le préjudice économique reste lourd pour sa petite entreprise. « Si nous parvenons à lancer notre nouveau site marchand d'ici la fin de cette semaine, j'estime que j'aurai perdu environ 2000 euros », précise Picouret.

L'entreprise a également indiqué dimanche avoir commencé à accorder des crédits de service aux clients touchés par l'incendie et a également suspendu la facturation. Mais ce n'est pas le "geste commercial" consenti par OVHcloud qui lui permettra de compenser cette perte ! « Ils m'ont proposé un avoir de 30 euros, autrement dit, la gratuité pour six mois d'hébergement de mon site, si je reviens chez eux », a indiqué la jeune femme avant de conclure, « il est hors de question de leur faire à nouveau confiance. J'irai chez un autre hébergeur, et je prendrai l'option garantie de sauvegarde ».

Le calendrier de restauration actualisé indique que SBG1, qui a été partiellement touché par l'incendie, a vu son électricité rétablie temporairement le 13 mars. Le rétablissement définitif du courant est prévu pour le 17 mars et le réseau interne du centre de données sera rétabli le même jour. Le démarrage des serveurs est provisoirement prévu le 22 mars. Reste la question des données stockées dans le bâtiment SBG2, le plus touché par l'incendie, qui pourraient avoir été perdues à jamais.

Chez l'hébergeur français OVHcloud, si aucune option payante n'est souscrite, "aucune sauvegarde des données et contenus du client n'est effectuée", précisent les conditions d'utilisation des serveurs dédiés. « Toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, doivent prendre conscience que le numérique et plus précisément les data centers sont physiques », insiste Matthieu Bourgeois. Ainsi, même si on a souscrit un contrat avec des conditions particulières de sauvegardes, il est indispensable d'effectuer une copie sur un serveur local.

Source : France Bleu Cotentin

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel commentaire faites-vous de la proposition de 30 euros pour le dédommagement ?

Voir aussi :

OVHcloud détaille le plan de relance de ses datacenters de Strasbourg après l'incendie, qui a mis environ 3,6 millions de sites Web hors ligne
OVHcloud déclare que certaines données et configurations de clients ne peuvent pas être récupérées après l'incendie, les centres SBG1, SBG3 et SBG4 devraient être remis en service d'ici le 22 mars
OVHcloud s'associe à Orange Business Services afin d'accompagner les projets de migration et de transformation vers le cloud OVHCLoud, dans « une approche multifournisseur »
OVHcloud lance le processus d'une éventuelle introduction en bourse, selon un porte-parole de l'entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/03/2021 à 9:03
Citation Envoyé par iclo Voir le message
Le problème n'est pas qu'un onduleur ai pris feu, ça, ça peut arriver, on va même dire que ça devait arriver tôt ou tard, le vrai problème c'est qu'il ai fait cramer toute la salle serveur.

Dans un environment géré par des pros, sans vouloir offire une offre à prix cassé et donc de mauvaises économies, l'onduleur prend feu, le système d'extinction automatique éteint le feu en quelques secondes : la salle est à l'arrêt le temps de pouvoir redémarrer sur une source d'énergie de secours, avec peut-être quelques heures de downtime au grand maximum.

Le deuxième problème, c'est qu'à trop croire les offres d'OVH certains ont cru que faire des backups n'était plus à l'ordre du jour et qu'à la perte physique d'un datacenter, qui n'aurait du faire mal qu'aux assureurs de son propriétaire s'ajoute la perte de data, non couverte par une assurance pour des milliers de clients avec des conséquences bien plus graves.
Le problème est qu'aussi beaucoup de gens ici qui bavent sur OVH n'ont jamais mis un pieds dans un de leurs DATACENTER, et ne connaissent absolument pas les mesures anti-incendie qui étaient en place (ou pas), donc la critique c'est bien, mais la critique sans un peu de recul c'est nul... Il faut aussi bien avoir à l'esprit que même avec des dispositifs anti-incendie au top, le pire est toujours possible... Défaillance d'un capteur, mauvais déclenchement d'un extincteur, dysfonctionnement d'une centrale anti-incendie, zone non couverte, etc...

Il y a quelques année l'un des atelier d'un client à brûlé, pourtant ce client fabrique des alarmes et des dispositifs anti-incendie, il devait être au fait de la chose, ça n'a pas empêché le feu de ravager la structure :
https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiC1q277rbvAhXNzoUKHUGyCSIQtwIwAHoECAQQAw&url=https%3A%2F%2Ffrance3-regions.francetvinfo.fr%2Fauvergne-rhone-alpes%2Fisere%2Fisere-violent-incendie-locaux-hager-security-crolles-1697828.html&usg=AOvVaw0nyJoNZJth0V8M3o27Jb-C

D'autre part je travaille avec OVH depuis plusieurs année (j'ai plusieurs serveurs chez eux) et c'est bien précisé lorsque l'on loue un mutualisé, un dédié, un VPS de base : qu'il n'y a pas de sauvegarde incluses
C'est marqué en toutes lettres et de façon VISIBLE

Donc soit on rajoute l'option sauvegarde, on peut choisir différentes options et dans certains cas de sauvegarder sur un autre DATACENTER c'est mon cas pour des serveurs que j'ai chez eux
Et c'est pas onéreux au point de ne pouvoir se l'offrir si c'est un serveur critique où un serveur vital pour son activité

Soit on sauvegarde sur un serveur chez soit (j'ai aussi ce cas là)

Bref c'est pas les solutions qui manquent, c'est juste la culture de la sauvegarde qui est négligée
21  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/03/2021 à 10:47
Je suis tout feu tout flamme !

C'est vraiment des bandes de branquignoles, là on peut dire que leur réputation a cramé, que la confiance est partie en fumée, mais le feu de la catastrophe à venir devait couver depuis longtemps. Il a fallu que les flammes du destin viennent consumer le clair manque de sécurité de leurs datacentres. OVH sur le coup, a fait long feu, et leur aura de premier hébergeur de France est en cendres. Il est certain qu'il leur faudra des années à OVH pour faire des étincelles à nouveau.

Pour mon expérience personnelle : j'exploite un serveur situé sur le datacentre SBG1, dans l'une des salles qui a échappée au premier feu. Le serveur a été rallumé 7 jours après l'incident, mais mis en mode rescue, obligeant du coup à une opération manuelle pour le mettre en mode normal. Mais le robot de reboot était HS, il a donc fallu attendre qu'ils soit réparé pour que je puisse le relancer en mode normal. OVH a envoyé deux mails de condoléances dans les jours qui suivaient l'incident, a prévenu du démarrage du serveur en mode secours. Mais depuis, plus rien. D'ailleurs, le serveur est à nouveau HS, probablement suite au déménagement prochain vers un datacentre non maudit ? En tant que cliente, je n'en ai pas la moindre idée.

Je pensais les incendier au téléphone. J'ai été mise en attente pendant très exactement 59 minutes, m'assurant qu'un opérateur allait prendre mon appel. Mais au final, on m'a juste raccroché au nez. J'étais verte.
14  2 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/12/2021 à 23:41
Citation Envoyé par defZero Voir le message
LoL, les personnes (j'espère pas des pro ) qui on perdu leurs donner dans cette histoire ne peuvent s'en prendre qu'à elles même.
Justement ceux sont beaucoup de pros. Et non, ils ne sont pas forcément fautifs, mais bien victimes.

On est parmi ces pros, on hébergeait chez OVH, les vitrines commerciales d'un certains nombres de nos clients. L'offre choisit était une offre globale avec sauvegarde assurée par OVH. Rien n'indiquait et ne permettait de choisir, dans le contrat d'hébergement, l’emplacement des sauvegardes réalisées. Mais la terminologie utilisée dans le contrat pouvait laisser penser à une sauvegarde sécurisée et redondante.
Dans les faits, comme l'incendie l'a révélé, rien de tout ça.

Une partie de nos clients ont perdus leur site, mais pas tous, malgré l'offre globale que l'on avait acheté à OVH.
Parmi ceux qui ont perdus leur site, une large partie a aussi perdu les sauvegardes, mais pas tous. Tout le contenu de SBG2 n'était pas forcément sauvegardé à SBG2. Dans notre cas, certaines sauvegardes étaient sur SBG3 et 4, d'après les infos qu'OVH avait donné, quelques rares, ailleurs, Roubaix il me semble.

Je peux te dire qu'il y a une armée d'avocats à éplucher les contrats, et c'est pas nous, le client, qui sommes coupables, mais bien OVH. Coupables, oui, de négligences, entre-autre, mais maintenant condamnable, cela reste une autre histoire.
13  1 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/12/2021 à 19:25
« Il semble que les consommateurs à l’échelle globale ne comprennent pas notre offre. Cela fait déjà trop de discussions autour de cet aspect. Nous ne voulons pas nous enfoncer dans cette brèche. Nous allons plutôt revoir la sécurité à la hausse en offrant le plus haut niveau de sauvegarde pour tous nos clients de tous nos centres de données. Cela va changer les standards de l’industrie, ainsi que notre façon d’offrir nos services »
Çà c'est se moquer du monde.

Changer les standards de l'industrie en ne laissant pas la sauvegarde au même endroit que les données à protéger même l'amateur qui recherche "sauvegarde" sur son moteur de recherche préféré trouvera dés la première réponse le principe élémentaire du 3-2-1, non respecté par OVH.

Ok c'est une faute importante de la part des clients que de confier au prestataire A la sauvegarde de ses données qui sont déjà chez le prestataire A mais prétendre être dans les standards de l'industrie avec leurs sauvegardes locales c'est se moquer du monde.
D'ailleurs ils disent qu'il y a des sauvegardes qui ont été perdues mais vu ce qu'elles sont devenues et cet endroit stupide où elles étaient on est en droit d'imaginer qu'elles n'existaient pas du tout les sauvegardes.
11  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 12:12
Citation Envoyé par pebaroiller Voir le message
Moi ce qui me fait halluciner , c'est tous ces "soi-disant" professionnels qui depuis 1 semaine sont là à pleurer parce que leur serveur est mort !
pas de sauvegarde ... pas de plan de secours ... pourtant c'est un minimum !!!
Attention. Il n'y a pas que des professionnels pseudos ou non. Il y a plein de petites associations de bénévoles, qui n'ont pas de connaissance particulière en informatique et dont les moyens souvent très limités ne permettent pas d'avoir des solutions plus pérennes.... C'est le système D et la formation sur le tas qui prévalent ... et parfois le tas est semé d'embuches.
10  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 23:24
Hébergez-vous des données ou sites sur OVHcloud ? Avez-vous été impactés par cet incendie ?
Peu, surtout les boites mails inaccessibles pendant une journée pour beaucoup de client ou un retard d'acheminement. Les offres grand-publics avec petits sites simples (en mutualisé) ont été peu impactés, du moins de ce que j'en ai vu. Quelques site peu importants tombés non gérés par moi, car hébergés par de petites agences qui louent un serveur pour héberger les sites de plusieurs clients.

Je ne connais pas OVH mais est-ce que leur communication (et celle des revendeur) est clair sur la nécessité de faire des sauvegardes et la possibilité réel de perdre des données et ce que ces options sont mises en avant comme sur Azure par exemple ?
Tu as 2 parties chez OVH, les offres grand-public et les offres professionnelles. Sur les offres grand-publics type mutualisés, tu peux restaurer facilement la base jusque J-30 et le contenu FTP à J-2,J-2, J-3,1 semaine, 2 semaines, mais c'est non contractuel, précisé dans les CGV, cela sur une offre qui coute par exemple 45 € par an soit moins de 4€ par mois, avec 100 go d'espace disque, 4 sites web possible, 1 base de données de 200 Mo. Très bien pour une petite asso, certainement pas suffisant pour un site marchand Pour la partie offres VPS, serveurs dédiés, etc. tu as des offres de backup, tu peux redonder sur d'autres datacenters, mais là t'es plus dans la même cour : pour le private cloud c'est du VMWare avec des offres de par exemple 2 hôtes avec 48 Go de RAM et 12 coeurs pour 1200 € par mois voire 1500 € pour du certifié HDS. Et à ce prix là tu peux à mon avis choisir ton datacenter et donc stocker 2 hôtes dans 2 datacenters différents.

Le problème est qu'aussi beaucoup de gens ici qui bavent sur OVH n'ont jamais mis un pieds dans un de leurs DATACENTER, et ne connaissent absolument pas les mesures anti-incendie qui étaient en place (ou pas)
Ce qui leur serait reprochable, si c'est avéré, c'est la présence d'une salle de backup contigüe à une salle de serveurs pour les mêmes données, de ce que j'ai cru comprendre. Mais sur le type d'offre concerné, on est censé avoir suffisamment d'autonomie pour comprendre et être capable d'avoir une sauvegarde fiable ailleurs (on peut envisager une sauvegarde au même endroit sous réserve qu'il y en ai au moins une autre ailleurs), voire une redondance automatique pour une totale résilience sans interruption, mais effectivement ça commence à couter. Et là je ne sais pas si on parle de backup contractuel ou non.

Incendie d’OVHcloud : une Normande perd son site Internet et se voit proposer 30 euros de dédommagement, après avoir subi un préjudice estimé à 2000 euros
Il ne lui a pas été proposé 30 euros de dédommagement mais 6 mois gratuit, c'est pas la même chose. Ca veut dire qu'elle paye normalement 5 euros par mois. Elle estime subir un préjudice de 2000 euros si le site repart en une semaine. Ca fait donc un chiffre d'affaires de 8000 € par mois, et elle ne met que 5€ par mois dans le site ? Un petit peu plus de dépenses pour au moins un backup pour quelques euros de plus... mais elle a peut-être mal été conseillée. Elle peut heureusement compter sur son conjoint qui s'y connait en développement, mais qui n'a semble t'il pas choisi la formule adequat avec sauvegarde pour l'hebergement.
10  0 
Avatar de Dominik94
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 3:11
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Moi non, mais la majorité des gens oui se font abuser facilement par des apparences trompeuses, c'est un fait, il y a eu des millions de sites en panne, dont un grand nombre sont toujours en panne à ce jour, y compris des sites professionnels de sociétés.
Tu peux les traiter d'incompétents si ça te fais plaisir, mais il en reste pas moins que ce renommage total d'OVH en OVH cloud est trompeur, si Octave avait été professionnel et honnête il aurait séparé clairement son offre serveurs classique de son offre cloud, et pas faire passer des vessies pour des lanternes comme il l'a fait.
Qu'est-ce que le cloud computing ? la réponse de microsoft Azure https://azure.microsoft.com/fr-fr/ov...ting/#benefits
Le cloud computing simplifie la sauvegarde des données, la récupération d’urgence et la continuité des activités. Il rend ces activités moins coûteuses, car les données peuvent être mises en miroir sur plusieurs sites redondants au sein du réseau du fournisseur.
le "Il rend ces activités moins coûteuses", indique clairement que ça n'est pas d'origine dans les prestations.
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Je connais une boite qui est en train de perdre 50 000 euros par jour et avec un site toujours en panne, et qui risque de déposer le bilan, donc oui peux être sont ils naïfs et incompétents mais quand même, cet 'OVH Cloud" de mes deux aura fait de sacrés dommages...
heu, avec 50 K€ de CA/jour, ils n'ont pas défini de plan de reprise d'activité ?
9  0 
Avatar de Levure
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 24/03/2021 à 15:19
Donc en 2017, OVH annonce ceci :

« Cet après-midi, nous avons décidé du plan d’action suivant : la mise en place de la 2e arrivée électrique, totalement séparée, de 20 MVA ; la séparation du réseau électrique de SBG2 vis-à-vis de SBG1/SBG4, ainsi que la séparation du futur SBG3 vis-à-vis de SBG2 et SBG1/SBG4 ; la migration des clients de SBG1/SBG4 vers SBG3 ; la fermeture de SBG1/SBG4 et la désinstallation des containers maritimes.

« Il s’agit d’un plan d’investissement de 4-5 millions d’euros, que nous mettons en route dès demain, et qui, nous l’espérons, nous permettra de restaurer la confiance de nos clients envers SBG et plus largement OVH.
Et en 2021, rien n'a été apparemment fait :
  • Il n'y a toujours qu'une seule alimentation électrique pour l'ensemble du site de Strasbourg.
  • SBG1 et SBG4 sont toujours là. (Ce n'est que maintenant qu'ils vont fermer SBG1 et déplacer une partie des serveurs de SBG1 vers SBG4)


Pire, OVHCloud a annoncé qu'ils allaient alimenter SBG4 (électricité et réseau) à partir de SBG3.
Il n'y a aucune redondance sur le datacenter de Strasbourg, c'est effrayant. Le site de Strasbourg est clairement un site à éviter en l'état.

Et quand à la climatisation des salles via un refroidissement à eau, OVH n'a rien inventé : ça existe déjà chez Scaleway (DC5) : https://lafibre.info/scaleway/dc5/

Enfin, la dernière annonce d'OVHCloud de vouloir "faire évoluer les standards de protection" fait rire (jaune)...
Qu'ils implémentent déjà les principes de base existants de l'agencement et la gestion d'un datacenter et qu'ils soient plus transparents sur l'éventuel backup de leurs hébergements ainsi que leurs offres payantes de backup (réplications éventuelles et lieux de stockages des backups), ce sera déjà un énorme pas en avant...
..
OVHCloud c'est du low-cost, et le low-cost - il n'y a pas de magie - ca se fait toujours au détriment de l'un ou l'autre élément.
Je ne comprends pas comment on a pu reconnaître OVHcloud comme fournisseur de cloud souverain.
9  0 
Avatar de diabolos29
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/03/2021 à 9:09
Je n'aimerais pas être à la place de ces petites boîtes et je leur souhaite de passer cet épisode le mieux possible.

Ceci dit, on en revient toujours à la même chose. Des personnes exerçant une activité pro exclusivement à partir de services ne leur offrant aucunes garanties contractuellement. Ici, un service critique basé sur une offre à 5€/mois (puisque l'avoir proposé couvre 6 mois d'hébergement) peut faire perdre à minima 2000€ pour une semaine lorsqu'il tombe. Au risque d'enfoncer des portes ouvertes, il n'y a pas besoin d'être informaticien pour identifier ce qui a de la valeur pour l'entreprise (fichiers clients, commandes en cours) et de mettre en place une sauvegarde même manuelle. C'est facile à dire après coup, je m'en doute, mais bon...

Quand à partir à présent chez un autre hébergeur avec l'option de sauvegarde et dénigrer OVH, bon, je ne sais pas quoi en penser...
8  0 
Avatar de laloune
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/03/2021 à 16:02
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Si tu ne te renseignes pas un minimum sur les garanties que propose l'offre que tu souscris, c'est entièrement ta faute.
+1

dans le cadre d'une utilisation professionnelle le coupable est aussi à chercher du coté, au choix : a/ de l'admin qui a pensé "Backup is for p***ies" b/ de celui qui finance et qui a voulu faire des économies de bouts de chandelle c/ du service juridique le cas échéant, qui n'est pas foutu de lire les contrats correctement
9  1