IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'attrait des développeurs pour les conteneurs et Kubernetes est principalement motivé par l'évolution de leur carrière
Selon une étude de Red Hat

Le , par Sandra Coret

29PARTAGES

9  0 
Lorsque les conteneurs Linux ont fait leur apparition en tant que concept architectural destiné à la conception et à l’empaquetage des applications, ils ont ouvert un nouveau monde de possibilités pour les développeurs. La plateforme d’orchestration de conteneurs Kubernetes a rapidement suivi le mouvement, donnant aux entreprises les moyens d’exploiter pleinement la puissance des conteneurs, tout en répondant au besoin de gestion des environnements de conteneurs à grande échelle.

Pour mieux comprendre l’impact actuel des conteneurs et de Kubernetes sur les développeurs, Red Hat a mandaté le cabinet de recherche CCS Insight afin qu’il étudie l’état actuel de l’utilisation des conteneurs – notamment les avantages, les défis, les taux d’adoption et les cas d’usage liés à cette technologie – dans les entreprises de la zone Europe-Moyen Orient-Afrique (EMEA). Cette étude fondée sur les retours d’expérience de centaines de professionnels de l’informatique occupant des postes techniques ou commerciaux et impliquée dans la mise au point, le développement, le déploiement et la gestion de code ou de services d’applications logicielles.

Mais il est important de remettre les choses en contexte. Les applications se complexifient et la demande de développements plus rapides ne cesse de s’intensifier. Pour mieux s’adapter à l’évolution effrénée des exigences sur les marchés où les logiciels jouent un rôle essentiel, les entreprises modifient leur manière de concevoir, de mettre au point et de déployer les applications, en ayant recours à des architectures cloud natives basées sur les conteneurs – et cette tendance devrait se poursuivre.

Selon le cabinet d’analyse IDC : « D’ici 2024, 75 % des entreprises se concentreront en priorité sur l’agilité de l’infrastructure et l’efficacité opérationnelle, entraînant une multiplication par 5 du taux d’adoption des architectures cloud natives pour les applications métiers des entreprises. ».

Les conclusions de l’étude commissionnée par Red Hat semblent confirmer cela, les personnes interrogées citant l’adoption du cloud (33 %), les capacités de mise à l’échelle opérationnelle (30 %) et l’amélioration de la productivité (29 %) parmi les principaux avantages liés à l’utilisation des conteneurs.

Dans ces conditions, il n’y a rien de surprenant à ce que 91 % des répondants directement impliqués dans le développement ou le déploiement des applications – au travers de la production de code d’applications logicielles ou le déploiement de services applicatifs – considèrent le développement basé sur les conteneurs comme une priorité élevée ou importante.

Parmi ceux-ci, 30 % évoquent la nécessité de fournir de nouveaux types de services applicatifs parmi les principales motivations, tandis que 19 % voient dans les conteneurs un moyen de mieux accompagner les groupes commerciaux au sein de leur entreprise. Étant donné que les conteneurs sont très largement utilisés dans l’ensemble du secteur IT, cette technologie représente également une opportunité de développement professionnel pour les développeurs.
40 % d'entre eux ont mentionné l’évolution de leur carrière comme l’une des principales motivations en faveur de l’utilisation des conteneurs.

Les partenaires sont un élément clef

À mesure que l’utilisation des conteneurs s'intensifie, il devient nécessaire de disposer de capacités permettant de soutenir cette croissance. Les plateformes qui, à l’image de Kubernetes, permettent d’orchestrer, d’automatiser et de gérer les conteneurs jouent un rôle essentiel pour rendre la technologie opérable au sein d’un environnement d’entreprise.

Les résultats de l’étude le confirment, étant donné que 61 % des répondants reconnaissent qu’ils ont besoin d’avoir recours à des services d’orchestration des conteneurs ; toutefois, 19 % d’entre eux considèrent cette technologie comme trop complexe pour pouvoir eux-mêmes la mettre en place.
Par conséquent, plus de la moitié des personnes interrogées prévoient que le développement des conteneurs au sein de leur entreprise sera mené par un prestataire de service tiers, soit complètement (24 %), soit en combinant le recours à un prestataire de services avec l’utilisation de ressources internes (32 %).

Pour les décideurs et les professionnels ayant une influence sur la sélection de technologies de programmation basées sur les conteneurs ayant participé à cette étude, la possibilité d’avoir recours à des services d’outillage (37 %) et la réputation et la confiance (44 %) sont les deux critères de choix du fournisseur qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs en matière d’applications basées sur les conteneurs.

Ceux qui parviennent à trouver un équilibre entre le développement et la mobilisation des talents internes et le recours à des partenariats externes seront probablement les mieux positionnés pour tirer avantage des opportunités de plus en plus nombreuses qui découlent de l’adoption du cloud.

Selon IDC : « L’accompagnement proposé par un écosystème de spécialistes de la technologie, dans le but de faciliter la migration vers des environnements cloud, l’innovation dans le cloud et la gestion d’environnements cloud en pleine expansion, permettra aux entreprises d’atteindre leurs objectifs en matière de transition accélérée vers le cloud. »

Dans l’ensemble, les entreprises interrogées lors de cette étude présentent un taux d'adoption élevé des conteneurs, 71 % des répondants indiquant qu’ils utilisent activement cette technologie sous une forme ou une autre, qu’il s’agisse de production à grande échelle (22 %) ou plus limitée (26 %), ou encore dans le cadre de projets pilotes (23 %).


Les conteneurs constituent l’une des principales priorités pour le développement logiciel

L'engouement pour les conteneurs reflète une volonté de moderniser et d’améliorer la qualité, la performance et la sécurité des applications. 46 % des personnes interrogées impliquées dans la production de code pour les applications logicielles ou le déploiement de services applicatifs considèrent que les applications basées sur les conteneurs constitueront l’une des priorités essentielles du développement logiciel au cours des 12 prochains mois.

Les priorités suivantes incluent l’amélioration de la qualité, de la performance et de la sécurité des applications (43 %), le renforcement des processus d'intégration continue (CI) et de déploiement continu (CD) (32 %), l’amélioration de la portabilité (29 %) et la migration vers des opérations basées dans le cloud (27 %).

Le cloud hybride, moteur essentiel de l’adoption des conteneurs

34 % des répondants qui occupent des postes techniques directement impliqués dans la production de code d’application logicielle ou le déploiement de services applicatifs et qui disposent d’une expérience de première main en matière de programmation et de développement citent le support des opérations IT hybrides parmi les principaux avantages liés à l’utilisation des conteneurs.

Le cloud hybride est une réalité, présente au sein des entreprises à de nombreux niveaux – infrastructure, outils et applications –, qui nécessite d’avoir recours à une plateforme ouverte multidimensionnelle et à des services de support capables de limiter l’impact de la complexité sur la productivité et la vélocité.

Selon les conclusions de l’étude, les répondants estiment que les conteneurs s’accompagnent d’avantages techniques et commerciaux qui justifient leur recours, car ils permettent la portabilité des applications et la mise en place d’un modèle de déploiement cohérent pour les opérations IT hybrides.

Parmi les 524 personnes interrogées sur la question, 43 % déclarent que les principales applications basées sur les conteneurs qui sont développées et déployées actuellement au sein des entreprises sont celles qui simplifient l’intégration et renforcent la cohérence des systèmes et des composants internes.

Les résultats de cette étude révèlent que les conteneurs sont plus qu’une simple technologie « utile à avoir ». Ils jouent un rôle essentiel pour assurer la durabilité et la réussite des entreprises actuelles. Et, alors que les avantages commerciaux ainsi que les capacités IT dont ils s’accompagnent sont de plus en plus évidents aux yeux des entreprises, l’objectif consiste désormais à tirer parti des conteneurs au plus vite afin de gagner en avantage compétitif.


À propos de Red Hat

Red Hat, éditeur de solutions Open Source, s’appuie sur une approche communautaire pour fournir des technologies Linux, de cloud hybride, de conteneurs et Kubernetes fiables et performantes. Red Hat aide ses clients à développer des applications cloud natives, à intégrer des applications informatiques nouvelles et existantes et à automatiser et gérer des environnements complexes.

Source : Red Hat

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de cette étude ? Les trouvez-vous pertinents ?

Voir aussi :

La sécurité et la conformité des conteneurs restent un défi majeur, tandis que leur adoption s'accélère, 89 % des professionnels de DevOps possédant des déploiements actifs, selon NeuVector

89 % des RSSI pensent que les microservices, les conteneurs et Kubernetes ont créé des angles morts en matière de sécurité des applications, selon une récente étude de Dynatrace

Les entreprises se tournent vers Kubernetes pour gérer le Big Data, Kubernetes devenant la norme pour les charges de travail de données dans le cloud et sur site, selon une nouvelle étude de Pepperada

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 07/10/2021 à 9:20
IBM fait partie de PRISM.
1  0 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/10/2021 à 10:59
Chez moi j'utilise quelques conteneurs (Git, AdGuard, PostgreSQL, ...), ça me permet de changer de machine facilement (au début j'avais un Rasperry, maintenant c'est sur mon NAS ou sur mon mini serveur Asrock 4X4 BOX).

Kubernetes c'est le bazooka pour chez soit.

Dans ma recherche d'emploi, je l'ai mis sur mon CV mais je ne vise des missions cloud spécialement.
0  0 
Avatar de Waikiki
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/10/2021 à 10:46
Pareil j'utilise de plus en plus des containers chez moi, sur un raspberry pi 4 avec pihole, un petit serveur samba, git, mongodb, même mes environnements de dev nodejs sont des containers.
0  0