IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

OVHcloud, Orange et Inria rejoignent le projet de recherche français pour des clouds plus écologiques, au côtés de Davidson Consulting
Distiller est un projet financé par l'ANR

Le , par Sandra Coret

23PARTAGES

6  0 
OVHcloud et Orange ont rejoint un projet de recherche français visant à réduire l'impact environnemental des applications en cloud, aux côtés de Davidson Consulting et de l'agence française de recherche numérique Inria.

Le projet "Distiller" examinera et classera les outils disponibles dans l'écosystème du cloud, afin que les chefs de projet puissent choisir les systèmes et les plateformes de développement adéquats pour réduire leur empreinte environnementale. Distiller (recommenDer servIce for SusTaInabLe cLoud nativE softwaRe) a été mis sur pied à la suite d'un appel de l'Agence Nationale française pour la Recherche (ANR). Il engagera 15 chercheurs, avec un budget de 664 580 euros (738 000 dollars), et rendra ses conclusions dans trois ans.

Choisir judicieusement son cloud

Selon OVHcloud, 10 % de l'électricité française est consommée par les centres de données, et le secteur est responsable de plus de quatre des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L'industrie s'est penchée sur la question, mais la plupart des efforts se concentrent sur l'augmentation de l'efficacité énergétique du matériel dans les centres de données, notamment l'optimisation des serveurs, l'amélioration du refroidissement et les énergies renouvelables.

Dans le cadre du projet Distiller, Inria, OVHcloud, Orange et Davidson Consulting vont mettre en commun leur expertise pour étudier et classer les outils disponibles dans l'écosystème des logiciels en cloud. Le groupe extrapolera ensuite ces données, en utilisant des algorithmes d'IA pour proposer des modèles de configuration optimisés.

Le groupe espère que l'examen de toutes les couches d'une application "cloud native", de l'infrastructure jusqu'au code informatique, lui permettra de dériver une approche globale capable de réduire drastiquement l'empreinte environnementale des services numériques.

Au bout de trois ans, Distiller prévoit de disposer d'un système de recommandation qui guidera les propriétaires de produits, les ingénieurs et les développeurs pour choisir les meilleurs éléments logiciels et concevoir des applications en nuage plus durables, qui répondent toujours aux exigences de performance, de flexibilité et de confidentialité.

Le projet commencera par l'étude des applications natives en nuage existantes et la mesure de leurs performances environnementales, afin de créer un indicateur de durabilité. Celui-ci servira de base à l'éventuel système de recommandations.


Le groupe promet de publier régulièrement des rapports d'avancement sur un site web à venir.

Inria se penche sur ce sujet depuis un certain temps déjà. Spirals, un groupe de recherche conjoint d'Inria et de l'Université de Lille, a déjà créé PowerAPI, une bibliothèque logicielle qui rend compte de la consommation énergétique des processus informatiques.

"Le programme Distiller constitue une avancée majeure dans les études que nous menons depuis 10 ans sur l'impact énergétique des logiciels, qui constitue désormais l'une des priorités de l'Institut", a déclaré Lionel Seinturier, responsable de l'équipe de recherche de Spirals. "Il nous permettra de faire progresser la recherche fondamentale dans le domaine du numérique éco-responsable et de ses applications, notamment dans le cloud. Il contribuera à la pérennisation et au transfert de notre logiciel phare, PowerAPI, pour mesurer la consommation énergétique des logiciels tout en favorisant l'émergence de nouveaux outils pour aider les développeurs à adopter de bonnes pratiques de conception pour leurs logiciels."

"Avec Distiller, nous souhaitons contribuer à la conception de solutions plus justes pour apporter un soutien scientifique et technique et accompagner le développement de bonnes pratiques pour les acteurs du numérique", a déclaré David Olivier, Directeur R&D, Davidson Consulting. "Enfin, nous voulons partager ces pratiques vertueuses et notre expérience dans ce domaine avec notre écosystème et les mettre en pratique dans les activités et projets que nous menons."

"En tant que fournisseur de services cloud, les équipes d'OVHcloud s'engagent dans le projet Distiller pour développer des connaissances sur les briques logicielles", a déclaré Tristan Vuillier, responsable de programme développement durable chez OVHcloud. "En partageant ces connaissances avec nos clients, nos partenaires et la communauté, nous nous engageons à mesurer une empreinte environnementale précise et complète pour les services numériques. Cela complète notre stratégie environnementale globale, allant au-delà de la fourniture d'électricité renouvelable ou de la prolongation de la durée de vie de nos serveurs."

Source : OVHcloud

Et vous ?

Que pensez-vous du projet Distiller ?
Un cloud écologique est-il réalisable, selon vous ?

Voir aussi :

Green IT : le cloud est-il vert ? Selon IDC, il pourrait empêcher l'émission d'un milliard de tonnes de CO2 d'ici 2024, et même plus si son adoption continue

Google Cloud propose à ses clients de choisir un data center "sans émission de carbone", un nouvel indice leur donne un meilleur aperçu de la manière dont ils atteignent leurs objectifs

Les émissions de carbone des services de cloud hyperscale détermineront les décisions d'achat de cloud d'ici 2025, alors que les entreprises accordent plus d'attention aux rapports ESG, selon Gartner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de koebi57
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/04/2022 à 15:15
Que pensez-vous du projet Distiller ?

Au moins trois de travail pour 15 chercheurs et après on trouvera un autre projet bidon , tout ça c'est de l'argent publique ( notre argent ) jeté par les fenêtres. en plus OVH la blague.

Un cloud écologique est-il réalisable, selon vous ?

il faut arrêter de mettre "écologique" à toute les sauces, c'est comme un McDo étoilé .
0  0