Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google trace la voie pour dépasser ses rivaux dans le Cloud Computing,
Et les suppressions de postes font partie de cet effort

Le , par Stan Adkens

26PARTAGES

6  0 
Google a déclaré au Wall Street journal (WSJ), plus tôt ce mois, qu'il supprimait des emplois dans son unité de Cloud computing dans le cadre d'une réorganisation visant à améliorer les opérations de l'entreprise qui est devenue plus centrale pour la société mère Alphabet Inc. Google a dit à cet effet qu' « un petit nombre d'employés » avaient été informés que leur rôle avait été supprimé, et la société travaillait avec les employés concernés pour leur trouver de nouveaux postes dans l'entreprise, sans préciser combien de rôles avaient été supprimés.

Dans un dernier article publié le samedi dernier sur le sujet, le WSJ a rapporté que cette décision de Google de supprimer des emplois dans sa division "cloud computing" s’inscrit dans le cadre d'un effort de Thomas Kurian, le manager de Google Cloud, qui a duré un an, pour secouer l'unité et mettre davantage l'accent sur la croissance de la société mère Alphabet Inc. En effet, M. Kurian a imposé des échéances strictes pour les projets, ce qui a mis à mal certains travailleurs habitués à des objectifs d'exécution moins ambitieux, a rapporté le WSJ qui cite d'anciens employés de Google, dont certains sont partis en raison de cette décision.


Un article publié en décembre 2019 par la société de médias numériques The Information rapportait que Google Cloud ferait face à un ultimatum de la part de ses plus hauts dirigeants, celui de devenir le premier ou le deuxième fournisseur mondial de services cloud d’ici 2023, ou encore sortir du marché du cloud computing dans le cas contraire. D’après le média, cet ultimatum aurait été lancé en 2018 après une réunion des branches administratives d’Alphabet et de Google. Toutefois, après la publication du rapport, un porte-parole de Google l’a contesté et a déclaré que les dirigeants d’Alphabet n’avaient pas eu une telle réunion en 2018.

Ces dernières années, Google s'est concentré sur la vente des services cloud à de grandes entreprises clientes, là où Amazon et Microsoft obtenaient des contrats lucratifs. Il a engagé Thomas Kurian, un vétéran de longue date du géant des logiciels d'entreprise Oracle pour gérer Google Cloud. Parmi les objectifs que Google s'est fixés depuis l'arrivée de M. Kurian, il y a celui de devenir l'un des deux premiers fournisseurs de cloud computing et de dépasser les 25 milliards de dollars de ventes d'ici quelques années, a appris le WSJ d'anciens employés. Selon Gartner, le géant de l’Internet dispose actuellement d’une part de marché du cloud computing de 4 %, derrière Amazon, Microsoft et le groupe chinois Alibaba Group.

Google n’a pas donné de détails sur les postes à supprimer, et pour M. Kurian, les classements ne sont pas sa priorité. « Je ne me réveille pas en comptant si nous sommes les premiers, les deuxièmes ou les troisièmes plus grands », a-t-il déclaré. « Si nous proposons les bons produits innovants, nous nous développerons avec nos clients et nous obtiendrons des résultats ». Selon le WSJ, pour stimuler la croissance, M. Kurian s'est concentré sur les clients dans six industries, dont les services financiers et les soins de santé, et met l’accent sur des équipes de vente régionales. Le WSJ a rapporté, M. Kurian explore même les possibilités de faire des affaires en Chine avec Google Cloud, mais les tensions politiques avec les États-Unis constituent des obstacles.

Google a un passé difficile avec le marché chinois. En 2010, Google a retiré son moteur de recherche du pays en raison de la censure des résultats de recherche. Lorsque des projets de reprise du travail en Chine ont fait surface en 2018, avec l’ambition de la société de lancer dans le pays une version censurée de son navigateur, ils ont provoqué un contrecoup interne, mais aussi externe de la part des principaux groupes de défense des droits de l’homme. Les contestataires du projet ont critiqué Dragonfly, affirmant que cela pourrait avoir pour conséquence que l'entreprise « contribue directement aux violations des droits de l'homme ou en devienne complice ». Ce qui a poussé la société à abandonner l'effort.


« Jusqu'à ce que nous voyions de nouveaux progrès dans les discussions en cours entre le gouvernement américain et le gouvernement chinois, nous attendons », a déclaré M. Kurian. « Nous n'avons pas encore pris cette décision ».

Sous la direction de M. Kurian, « nous devons construire des choses que nous pouvons vendre »

Le cloud computing est devenu l'un des marchés les plus convoités par les entreprises technologiques, car les sociétés consacrent une plus grande partie de leur budget informatique à la location de capacités de stockage de données et de traitement de chiffres plutôt qu'à l'achat de leur propre matériel. Gartner estime que les entreprises dépenseront plus de 260 milliards de dollars en services de cloud computing cette année, soit une augmentation de plus d'un tiers par rapport à 2018.

Au sein de Google, le secteur du cloud computing prend de plus en plus d'importance. Ce mois-ci, Google a annoncé un chiffre d'affaires de 2,6 milliards de dollars pour son activité de cloud computing, soit une hausse de 53 % par rapport à l'année précédente, a rapporté le WSJ. Google a généré 8,9 milliards de dollars de ventes dans le nuage l'année dernière – représentant 5,5 % des ventes d'Alphabet au cours de l’année –, soit une hausse de 52,7 % par rapport aux 5,8 milliards de dollars de 2018 et aux 4,1 milliards de dollars de l'année précédente, qui ne représentait que 3,7 % des ventes totales.

Selon le journal, les changements de M. Kurian ont entraîné des tensions dans les rangs des employés de Google, où les ingénieurs avaient largement travaillé sans être gênés par les délais. Les anciens employés ont confié au WSJ que les ingénieurs étaient souvent plus concentrés sur les projets qu'ils jugeaient intéressants plutôt que sur ce que les clients voulaient. Cela signifie que des fonctionnalités telles que les bases de données et la gestion de l'identité, qui n'enthousiasmaient pas les employés, mais étaient prisées par les acheteurs des entreprises, ont été négligées, d’après ces anciens employés.

Un ancien ingénieur de Google Cloud a déclaré que sous la direction de M. Kurian, « nous devons construire des choses que nous pouvons vendre ». Les gens n'étaient pas habitués à avoir cela ». M. Kurian a également contrarié certains vendeurs lorsqu'il a modifié leurs plans de rémunération en réduisant leur salaire de base, mais en offrant davantage de primes pour les contrats qu'ils ont conclus, ont déclaré d'anciens employés.


Google Cloud comprend mieux que par le passé la manière de travailler avec les grandes entreprises traditionnelles

Google a l'habitude de proposer des produits de consommation dans le cloud, de fournir des services tels que le courrier électronique, les documents et les feuilles de calcul, ainsi que de vendre des services de stockage et de calcul à des clients extérieurs. Mais c'est en 2015 qu'il a commencé à conclure des contrats plus formels avec les grandes entreprises. Depuis son arrivée la tête de l’unité Cloud Computing de Google, M. Kurian a déclaré que sa priorité était de rendre le secteur plus réactif aux besoins des entreprises, qui sont les plus grands consommateurs des services cloud computing.

Au cours de l'année dernière, les changements chez Google Cloud ont été perceptibles pour les partenaires et les clients, a déclaré Christian Rast, responsable mondial de la technologie chez KPMG International, qui a fait équipe avec Google Cloud à la mi-2018 avant que M. Kurian ne rejoigne l'entreprise. Selon M. Rast, Google Cloud comprend mieux que par le passé la manière de travailler avec les grandes entreprises traditionnelles.

Sous la direction de M. Kurian, Google a acheté la société d'analyse de données Looker pour 2,6 milliards de dollars. La semaine dernière, selon le journal, la société a annoncé qu'elle achetait, pour un montant non divulgué, Cornerstone Technology, une société de services informatiques qui aide les entreprises à transférer leur travail vers le cloud. À la fin de l'année dernière, Google a mis en place une équipe "customer success" pour aider les clients à atteindre leurs objectifs sur le service de cloud de l'entreprise, a rapporté le WSJ.

Google a acquis des clients de renom, comme Riot Games Inc – fabricant du populaire jeu vidéo en ligne League of Legends et propriété du géant technologique chinois Tencent Holdings Ltd – qui déplace son analyse de données d'Amazon vers Google Cloud en raison des outils sophistiqués que Google Cloud offre, selon des personnes familières avec le déménagement au WSJ.

Mais L'effort de Google Cloud sous M. Kurian n’a pas rencontré que du succès. Google a fait équipe avec le deuxième plus grand système de santé des États-Unis, Ascension, pour recueillir des informations détaillées sur 50 millions de patients américains dans le cadre du Projet Nightingale, ce qui a déclenché une enquête fédérale et suscité des critiques de la part des patients et des législateurs.

Selon l’article de WSJ, l’unité cloud de Google est en train de faire des efforts significatifs pour améliorer ses services en nuage et conquérir des clients importants. Cependant, plusieurs commentateurs du sujet préfèrent de loin les services cloud de Firebase. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Source : WSJ

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Que pensez-vous de la suppression des emplois pour faire avancer les activités cloud de Google ?
Quel(s) fournisseur(s) de services cloud préférez-vous ? Pourquoi ?

Lire aussi

IBM Power Systems est désormais disponible sur Google Cloud Platform. En dehors d'IBM, Google devient le seul fournisseur majeur de cloud à offrir cette option
Google aurait défini l'année 2023 comme date limite pour battre Amazon ou Microsoft dans le cloud computing, autrement, l'entreprise envisagerait-elle de sortir du marché du cloud computing ?
Google va acheter Looker, une société de logiciel d'analyse de données, pour 2,6 milliards de dollars
Le « Projet Nightingale » de Google recueille des données personnelles sur la santé de millions d'Américains dans 21 Etats, sans même que les patients n'en soient informés, d'après un rapport
Les cours et tutoriels pour apprendre le cloud computing
Le forum cloud computing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 11:16
Citation Envoyé par Tahrky Voir le message
Lâcher du lest permet de régler son altitude, mais en aucun cas de décoller.

Et à priori, ils ne sont pas licenciés, mais placé ailleurs dans d'autres services.
Je sais que je ne suis pas tout jeune, mais je ne le pensais pas au point que personne ne comprendrait la référence

Même si les employés sont placés ailleurs, leur rôle étant supprimé, c'est un très mauvais signal qui est envoyé à l'ensemble des équipes qui gèrent le cloud, surtout dans un secteur qui se veut piloté par l'innovation.
3  0 
Avatar de Tahrky
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 9:13
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
Une société c'est comme une montgolfière, pour qu'elle décolle faut lâcher du lest de temps en temps...
Lâcher du lest permet de régler son altitude, mais en aucun cas de décoller.

Et à priori, ils ne sont pas licenciés, mais placé ailleurs dans d'autres services.


Google a dit à cet effet qu' « un petit nombre d'employés » avaient été informés que leur rôle avait été supprimé, et la société travaillait avec les employés concernés pour leur trouver de nouveaux postes dans l'entreprise, sans préciser combien de rôles avaient été supprimés.
1  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 9:58
Personne n'en veut de Google Cloud
2  2 
Avatar de LeBressaud
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 15:30
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Personne n'en veut de Google Cloud
C'est surtout qu'AWS est pas mal niveau IaaS, et Azure tellement plus simple quand on veut faire du cloud hybride. Du coup GCP à part pour de nouveaux projets ou des PoC je vois pas trop l’intérêt.

Certes il y a quelques grosses boites ou applications qui l'utilisent mais par rapport à toutes les PME plus ou moins anonymes qui migrent une partie de leur SI dans le cloud ça doit pas peser bien lourd.
0  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 19:29
Bonsoir,

Qu’en pensez-vous ?
Qui dit suppression de postes dit aussi difficultés financières et ou de marché tendu.

Que pensez-vous de la suppression des emplois pour faire avancer les activités cloud de Google ?
Google est a la traine ! Même Microsoft fait mieux ! Pour preuve Power BI un logiciel de reporting disponible en libre téléchargement et compatible avec abonnement en mode cloud . Et toc Google !

Puis quand on entends des grosses boites ou Excel et VBA sont la norme dire "Allez tout le monde chez Google Cloud / Drive" . Sauf que Google sheet ne prend en charge le VBA ... et les programmes et l'organisation des services va tout de suite moins bien . Comme par hasard on revient sur du pire produit Microsoft !

Quel(s) fournisseur(s) de services cloud préférez-vous ? Pourquoi ?
Microsoft cloud / azure / one drive. C'est simple , c'est disponible sur PC / Android et online !
0  0 
Avatar de archqt
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 22:21
Citation Envoyé par John Bournet Voir le message
Une société c'est comme une montgolfière, pour qu'elle décolle faut lâcher du lest de temps en temps...

T'as trop regardé les 3 frères :-) Ou c'est aussi comme une machine à laver, pour le linge sorte plus blanc il faut retirer le linge sale en cours de lavage.
0  0 
Avatar de walfrat
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/02/2020 à 13:29
En effet, M. Kurian a imposé des échéances strictes pour les projets, ce qui a mis à mal certains travailleurs habitués à des objectifs d'exécution moins ambitieux
Il faut comprendre quoi la dedans ?
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 8:59
Une société c'est comme une montgolfière, pour qu'elle décolle faut lâcher du lest de temps en temps...
1  3