Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les dépenses liées aux services Cloud Computing atteignent un niveau record au premier trimestre 2020,
En hausse de 34 % en raison de la demande de travail à distance, selon Canalys

Le , par Stan Adkens

121PARTAGES

5  0 
Alors que l’économie mondiale en générale subit les conséquences de la pandémie actuelle, le secteur du Cloud computing tire son épingle du jeu. Selon Canalys, les dépenses en services d'infrastructure Cloud ont atteint un nouveau record au premier trimestre 2020, augmentant de 34 % pour atteindre 31,0 milliards de dollars, en glissement annuel par rapport aux 23,1 milliards de dollars pour la période correspondante de l'année dernière. Toutefois, cette hausse dans les grandes entreprises de services Cloud a été compensée par un ralentissement des grands projets de migrations SAP, de déploiements de Cloud hybrides, et autres.

Selon Canalys, cette croissance des services dans le Cloud a été stimulée par le fait que les organisations du monde entier se sont mises à travailler à distance pour s’adapter à la pandémie du covid-19 qui s’est imposée au mondé entier depuis cette année. En conséquence, une forte demande d'outils de collaboration en ligne, de commerce électronique et de services Cloud pour les consommateurs (entreprise, écoles et particuliers) a occasionné une forte augmentation de la consommation d'infrastructures Cloud, ce qui a profité à tous les principaux fournisseurs de services Cloud Computing.


Ce n'est un secret pour personne que les consommateurs et les entreprises ont été nombreux à se tourner vers les services basés sur le Cloud et les outils de travail à distance. Netflix a doublé ses prévisions de nouveaux clients au cours du dernier trimestre, tandis que Microsoft a annoncé qu'elle avait augmenté de 70 % sa base d'utilisateurs actifs quotidiens pour Teams, qui atteint désormais 75 millions. La plateforme de vidéoconférence Zoom, quant à elle, a vu sa base d'utilisateurs actifs quotidiens passer de 10 millions en décembre à plus de 200 millions en mars et à 300 millions en avril. Google Meet a dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs par jour - avec 3 millions de nouveaux utilisateurs par jour.

Toutes les grandes entreprises de services Cloud Computing ont publié cette semaine leurs chiffres pour le premier trimestre 2020. Amazon Web Service a franchi pour la première fois la barre des 10 milliards de dollars, soit une augmentation de 33 % par rapport à l'année précédente. Amazon a maintenu sa position de leader dans les services de Cloud computing, représentant 32 % du marché total au premier trimestre. Ailleurs, Microsoft Azure a augmenté de 59 %, portant sa part à 17 %. Des limites de capacité ont été atteintes pour Azure sur certains marchés, bien que cela soit dû à une utilisation sans précédent de son service de vidéoconférence Teams, qui n'a pas eu d'impact direct sur les revenus d'Azure. Cela a également obligé Microsoft à restreindre la consommation de certains services et de nouveaux clients.

Google Cloud s'est maintenu à la troisième place du marché mondial des infrastructures Cloud au premier trimestre 2020, suivi de près par Alibaba Cloud. Selon Canalys, ces deux entreprises détenaient une part de 6 % du marché total des services d'infrastructure Cloud. Google Cloud a connu une bonne adoption de sa plateforme de données et d'analyse dans certains de ses principaux secteurs, en particulier le secteur public, les soins de santé, les prestataires de services et les services financiers, bien que cela ait été partiellement compensé par la faiblesse d'autres segments.

Par exemple, bien que les outils de Google, comme le chat vidéo Duo et YouTube, sont devenus essentiels pour de nombreux utilisateurs cette année, la société ne les fait pas payer, a dit la société lors de l’annonce de ses résultats du 1T20. De même, Alibaba Cloud a été l'un des premiers fournisseurs de services Cloud à lancer des initiatives pour soutenir les entreprises touchées par le confinement en Chine, avec des crédits gratuits et l'accès à sa suite de collaboration DingTalk.

« C'est un territoire inexploré pour les fournisseurs de services Cloud Computing, qui donne un coup de fouet à la consommation, mais crée une dynamique nouvelle et souvent difficile pour les clients », a déclaré Alastair Edwards, analyste en chef chez Canalys. « Le Cloud est devenu un outil essentiel pour soutenir la continuité des activités en ces temps difficiles. De nombreuses organisations se sont tournées vers le nuage public pour ses capacités d'éclatement afin de faire face à une soudaine hausse de l'utilisation. Des plateformes telles que Zoom n'auraient pas pu fonctionner sans l'infrastructure flexible fournie par les principaux fournisseurs de Cloud Computing ».


Ouverture de nouvelles capacités de serveurs pour répondre à la hausse de la consommation

La forte sollicitation des services Cloud a entrainé l’épuisement des ressources de certains grands fournisseurs de ces services. Mais ces derniers ont réagi de manière urgente à la hausse de la consommation. Microsoft a annoncé un plan d'urgence, qui comprend l'ajout de nouvelles capacités de serveurs dans ses centres de données dans les régions les plus touchées. AWS a ouvert deux nouveaux centres de données en avril, au Cap et à Milan, et d'autres sont prévus dans les prochains trimestres, a rapporté Canalys. Google Cloud a dévoilé des plans pour ouvrir quatre nouveaux centres de données coud en Asie, au Canada et au Moyen-Orient. Alibaba Cloud a dévoilé un investissement de 28 milliards de dollars pour développer son activité de Cloud Computing dans le monde entier au cours des trois prochaines années.

« Les entreprises ont été contraintes de modifier rapidement leurs stratégies d'infrastructure informatique et leurs priorités d'investissement en réponse à la pandémie », a déclaré Matthew Ball, analyste en chef chez Canalys. « La réduction des coûts et la protection du capital sont des priorités alors que l'économie mondiale s'affaiblit. Tout ce qui n'améliore pas les initiatives actuelles de continuité des activités est passé au second plan, les entreprises repensant leurs budgets face à l'incertitude croissante ou luttant pour accéder aux centres de données physiques. Dans le même temps, les entreprises du monde entier ont un besoin urgent d'accéder à une capacité de calcul flexible pour soutenir le travail à distance, la collaboration, le commerce en ligne et la sécurité. L'infrastructure en nuage est une solution évidente à court terme. Elle a été une aubaine pour la plupart des acteurs majeurs, sinon tous ».

La croissance sur le marché du Cloud Computing continue toutefois de ralentir

Mais si l'utilisation du Cloud a certainement augmenté, les fournisseurs de services ont connu un revers - les grands projets d'entreprise tels que les migrations SAP, les déploiements de Cloud hybrides et les autres projets de transformation ont été mis en veilleuse. Cette approche prudente des nouvelles dépenses pourrait contrer une partie de la croissance observée ailleurs dans le domaine des services Cloud. En effet, certains des secteurs les plus touchés par la pandémie mondiale - tels que l'hôtellerie, le tourisme et la construction - ont réduit ou retardé les dépenses prévues pour le Cloud Computing.

« Nous avons assisté à une augmentation sans précédent de la demande et de l'utilisation des applications basées sur le Cloud, principalement en raison du travail à distance - pas seulement des outils de collaboration, mais aussi de la sécurité du Cloud, à laquelle s'est ajoutée l'augmentation du commerce électronique et d'autres activités en ligne », a déclaré Matthew Ball dans un communiqué. « A l'inverse, nous avons constaté un ralentissement immédiat des projets de consultation des grandes entreprises ».

Bien qu’Amazon ait connu une augmentation de 33 % par rapport à l'année précédente, sa croissance ralentit. Au deuxième trimestre 2019, AWS a connu sa première croissance inférieure à 40 % depuis qu'Amazon a commencé à publier ses chiffres, cette baisse a continué jusqu’au 1T20. Pour le deuxième trimestre, Google a réduit les embauches, les programmes de stages, le marketing, l'agrandissement des bureaux et d'autres plans dans le cadre d’un d'ajustement de ses dépenses, d’après CNBC. Alors que, d’après Reuters, Google avait déclaré qu'elle accélérerait ses dépenses globales pour augmenter ses effectifs dans le domaine du Cloud computing et dans d'autres domaines où il est difficile de détrôner des concurrents dominants.

Comme le rapport de Canalys et d’autres rapports attribuent la croissance des dépenses en services d'infrastructure Cloud au passage soudain au travail à distance à cause du covid-19, il est donc clair que la demande de services Cloud ne va probablement augmenter que si le travail à distance se poursuit à l'avenir. Cependant, plusieurs gouvernements préparent le déconfinement et il se peut que plusieurs travailleurs puissent rejoindre leurs bureaux.

Source : Canalys

Et vous ?

Que pensez-vous de la croissance dans le secteur du Cloud Computing ?
Avec le déconfinement qui se prépare dans plusieurs pays, que prévoyez-vous sur le marché du Cloud pour le 2T20 ? Croissance ou baisse ?

Lire aussi

IDC : les dépenses en infrastructure Cloud ont dépassé les dépenses en infrastructure informatique traditionnelle, pour le troisième trimestre consécutif
Alphabet, société mère de Google, met en garde contre un deuxième trimestre encore plus difficile, car les consommateurs cherchent davantage sur Google, mais font moins de "shopping"
Alibaba va investir 28 milliards de dollars dans les services de Cloud Computing, après que le coronavirus a stimulé la demande
Le marché du Cloud chinois a connu une croissance de 67% au dernier trimestre 2019, un essor qui ne sera pas freiné par la pandémie COVID-19 selon Canalys

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !