IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les dépenses en services d'infrastructure cloud ont augmenté de 36 % pour atteindre 47 milliards $ au Q2 2021
Amazon, Microsoft et Google accaparent 63% des sommes dépensées, selon Canalys et Synergy

Le , par Sandra Coret

33PARTAGES

8  0 
Les dépenses en services d'infrastructure cloud ont augmenté de 36 % pour atteindre 47,0 milliards de dollars US au T2 2021, grâce à l'accélération de la migration des charges de travail et du développement des applications cloud natives.

Selon les dernières données de Canalys, les dépenses ont augmenté de plus de 5 milliards de dollars US par rapport au trimestre précédent et de plus de 12 milliards de dollars US par rapport au Q2 2020. La pandémie a exposé de nombreuses fragilités économiques et opérationnelles au cours des 18 derniers mois. Les organisations de tous les secteurs verticaux ont réagi et se sont concentrées sur la planification de la résilience des entreprises, ce qui a accéléré les projets de transformation numérique et augmenté la consommation de cloud. La reprise est en cours, mais les événements climatiques extrêmes et les catastrophes naturelles survenus au cours des six premiers mois de cette année ont suscité des inquiétudes quant aux perturbations à long terme dues aux risques environnementaux. Un appel à l'action visant à placer la durabilité au cœur des investissements post-pandémie et à améliorer la résilience environnementale renforcera encore l'importance des services de cloud.

L'impact environnemental du secteur technologique est sous les feux de la rampe alors que les gouvernements, les entreprises, les consommateurs et les investisseurs relèvent les objectifs et les attentes en matière de durabilité.

"La prise de conscience de la consommation d'énergie et des émissions de carbone des services numériques fournis par les centres de données exploités par les fournisseurs de services en cloud est croissante. Mais les principaux fournisseurs sont également à l'avant-garde des efforts de résilience environnementale", a déclaré Blake Murray, analyste de recherche chez Canalys. "Les meilleures pratiques et la technologie utilisées par ces entreprises filtreront vers le reste du secteur, tandis que les clients utiliseront de plus en plus les services de cloud pour se décharger de certaines de leurs responsabilités environnementales et atteindre leurs objectifs de durabilité."


Au cours des trimestres précédents, Microsoft et Google avaient lentement gagné du terrain sur Amazon, mais après avoir enregistré une croissance de 10 % par rapport au trimestre précédent, la part de marché mondiale d'Amazon est remontée à 33 %, selon de nouvelles données de Synergy Research Group. Microsoft et Google représentent encore 30 % du marché et les vingt fournisseurs de services en cloud suivants détiennent ensemble 28 % du marché. Il y a ensuite une longue queue de fournisseurs de services de petite et moyenne taille qui représente le reste du marché. Parmi les entreprises qui poursuivent le trio de tête, celles qui affichent des taux de croissance supérieurs à la moyenne comprennent Alibaba et quatre autres grands fournisseurs chinois.


"Ce marché continue de connaître un succès fulgurant pour Amazon, Microsoft, Google et certains autres fournisseurs de cloud. On ne s'attendrait normalement pas à voir les taux de croissance augmenter dans un marché aussi vaste et en développement rapide, et pourtant, c'est une fois de plus ce que notre étude a montré", a déclaré John Dinsdale, analyste en chef du Synergy Research Group. "Il faut dire que ce succès est durement gagné. Amazon, Microsoft et Google investissent généralement plus de 25 milliards de dollars par trimestre, dont une grande partie est consacrée à la construction et à l'équipement de leur flotte de plus de 340 centres de données hyperscale. Il reste une multitude d'opportunités pour les fournisseurs de cloud plus petits et plus ciblés, mais il peut être difficile de détourner le regard des chiffres époustouflants des trois grands."

Les engagements environnementaux pris par Amazon, Microsoft et Google

La compagnie mère d'AWS, Amazon, a récemment annoncé qu'elle mettait en œuvre quatorze nouveaux projets d'énergie éolienne et solaire dans le monde et a affirmé être la plus grande entreprise acheteuse d'énergie renouvelable au monde, avec plus de 10 GW à ce jour. Une partie de cette énergie est utilisée pour soutenir les centres de données d'AWS, dont plusieurs sont déjà neutres en carbone. À l'heure actuelle, 40 % des activités d'Amazon sont alimentées par des énergies renouvelables et l'entreprise prévoit d'en utiliser 100 % d'ici 2030. AWS prévoit d'alimenter ses activités avec 100 % d'énergies renouvelables d'ici 2025.

Microsoft est neutre en carbone depuis 2012 et vise à être neutre en carbone et positif en eau d'ici 2030. Elle prévoit de ne produire aucun déchet d'ici 2030, ses centres circulaires réutilisant les serveurs et autres matériels de ses centres de données. Microsoft innove également avec des centres de données sous-marins et des piles à hydrogène, et prévoit que ses centres de données soient alimentés à 100 % par des énergies renouvelables d'ici 2025. Elle a publié un calculateur d'émissions de cloud accessible au public pour aider ses clients à analyser leurs émissions de carbone.

Google a atteint la neutralité en carbone en 2007 et a acheté plus d'énergie renouvelable que la quantité totale d'électricité qu'elle a utilisée pour la première fois en 2017. L'année dernière, Google a annoncé avoir éliminé toutes ses émissions de carbone historiques grâce à l'achat de compensations et s'est fixé pour objectif de faire fonctionner tous les centres de données et les sites sur des énergies renouvelables d'ici 2030. Google a favorisé la transparence en matière de durabilité en publiant l'efficacité de l'utilisation de l'énergie (PUE) pour tous ses centres de données. Google Cloud a également développé des modèles d'apprentissage automatique pour aider à alimenter les charges de travail en fonction de la disponibilité des énergies renouvelables pour ses clients.

Le prix des sources d'énergie renouvelables est désormais compétitif par rapport aux combustibles fossiles, et la part des sources d'énergie renouvelables alimentant les centres de données des fournisseurs de services de cloud computing va augmenter. "Les réglementations des gouvernements, notamment celles liées à l'Accord de Paris, continueront de s'intensifier, tandis qu'une part croissante des contrats de services de cloud computing comportera des exigences de durabilité", a déclaré Matthew Ball, analyste en chef de Canalys. "Les clients évalueront en permanence leurs fournisseurs de services de cloud et utiliseront des stratégies multi-clouds pour obtenir l'empreinte carbone la plus faible. Cependant, la transparence dans la mesure des pratiques durables devra s'améliorer. "

Sources : Canalys, Synergy

Et vous ?

Que pensez-vous de ces données de Canalys et de Synergy ?

Voir aussi :

Le marché des infrastructures de cloud computing dédiées (locales) en tant que service va multiplier ses revenus par plus de 100 au cours des cinq prochaines années, selon les prévisions d'IDC

Le marché mondial des services de cloud public IaaS a augmenté de 40,7 % pour totaliser 64,3 milliards de dollars en 2020, Amazon, Microsoft et Alibaba en tête de course, d'après Gartner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !