IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les équipes chargées de l'infrastructure consacrent 42 % de leur temps à des tâches manuelles de routine
Pour surveiller et gérer les environnements multicloud, selon Dynatrace

Le , par Sandra Coret

182PARTAGES

3  0 
Les stratégies multicloud ont entraîné une hausse de la complexité, les équipes chargées de l'infrastructure des entreprises devant traiter de gros volumes de données alors qu'elles tentent de surveiller et de gérer leurs environnements en constante évolution.

Une nouvelle étude de la société d'intelligence logicielle Dynatrace montre qu'en conséquence, les équipes passent 42 % de leur temps sur des tâches manuelles et routinières, ce qui limite leur capacité à accélérer l'innovation et souligne la nécessité d'une utilisation accrue de l'IA et de l'automatisation.

Le rapport montre que 99 % des organisations ont un environnement multicloud, l'entreprise moyenne utilisant cinq plateformes différentes, notamment Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud Platform et IBM Red Hat. Les organisations s'appuient également sur sept solutions différentes de surveillance de l'infrastructure, en moyenne, pour gérer les environnements multiclouds, et 57 % affirment que cela rend difficile l'optimisation efficace des performances de l'infrastructure et de la consommation des ressources.

En outre, 81 % des responsables informatiques déclarent que leur utilisation de Kubernetes a rendu leur infrastructure plus dynamique et plus difficile à gérer, et 56 % affirment que les solutions traditionnelles de surveillance de l'infrastructure ne sont plus adaptées à un monde de clouds multiples et de Kubernetes.


"Les stratégies multicloud sont devenues essentielles pour suivre le rythme accéléré de la transformation numérique, mais les équipes ont du mal à gérer la complexité que ces environnements apportent", explique Bernd Greifeneder, fondateur et directeur technologique de Dynatrace. "Les dépendances augmentent à un rythme exponentiel, sous l'effet d'une fréquence de déploiement plus rapide et d'architectures cloud-natives qui apportent des changements constants. Les technologies open-source compliquent les choses en ajoutant encore plus de données à traiter par les équipes. Pour compliquer le problème, chaque service ou plateforme en cloud possède sa propre solution de surveillance. Pour dresser un tableau complet, les équipes sont obligées d'extraire manuellement des informations de chaque solution, puis de les assembler avec les données d'autres tableaux de bord. Les organisations doivent trouver un moyen d'aider ces équipes à réduire le temps qu'elles consacrent aux tâches manuelles et à se recentrer sur le travail stratégique qui permet de fournir de nouveaux services de haute qualité aux clients."

Parmi les autres résultats, 61 % des responsables informatiques déclarent que les angles morts d'observabilité dans leurs environnements multiclouds deviennent un risque plus important pour la transformation numérique, car les équipes se retrouvent sans moyen facile de surveiller leur infrastructure de bout en bout. En outre, 58 % des responsables informatiques affirment que la gestion de l'infrastructure pèse de plus en plus sur les ressources en raison de l'utilisation accrue des services en cloud.

Source : Dynatrace

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ? le trouvez-vous pertinent ?
Les équipes chargées de l'infrastructure au sein de votre entreprise sont-elles également confrontées à ce problème ? l'adoption de l'IA et de l'automatisation est-elle envisagée pour y remédier ?

Voir aussi :

La sécurité est le principal facteur de risque pour l'adoption du multi-cloud par les entreprises, d'après une nouvelle étude d'Ensono, fournisseur de services informatiques

Les stratégies multi-Cloud plébiscitées, mais complexes à mettre en place, 94 % des entreprises ont rencontré un ou plusieurs défis lors de leur déploiement, selon un rapport

95 % des entreprises font du multi-cloud une priorité stratégique en 2022, mais seuls 54 % d'entre elles sont convaincues de disposer des outils et compétences nécessaires pour le mettre en œuvre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !